Chamelle de Marc DURIN VALOIS

Publié le par Hélène

chamelle

 

 

 

♥ ♥ ♥

Prix des Cinq Continents en 2003

 

 

 

L’auteur :

Marc DURIN VALOIS est un écrivain français. Il a passé son enfance aux Etats-Unis et en Ouganda. Il est journaliste et enseignant au CNAM en psychologie.

Le long métrage inspiré de ce roman, réalisé par Marion Hansel, a reçu une quinzaine de prix internationaux. 

 

L’histoire :

 

Un pays africain. Qu’importe lequel. Pris en étau entre la guerre et le manque d’eau, les habitants d’un village décident de partir à la recherche de l’eau. Ils iront vers le sud, mais Rahne, l’un des villageois qui se targue d’être plus cultivé que les autres, décide de suivre sa propre route et d’emmener les siens vers l’est. Commence alors l’errance de cette famille dans le désert avec comme seule compagne leur chamelle. Rahne et les siens vont côtoyer la guerre, la faim, la soif, seuls mais unis. Leur choix était-il le bon sur ce continent qui met souvent le groupe en avant ?

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Ce roman est conçu comme une fable cruelle, au pouvoir évocateur très puissant. Tout est orchestré d’une main de maître, jusqu’à l’implacable conclusion, renversante…

-          Ses leçons sont nombreuses et enrichissantes. Cet homme qui partait sûr de lui et de son

 savoir ( "Le savoir donne un prix à la peau. Je l'ai toujours dit." (p. 25) dit-il) va petit à petit vaciller sous les coups du sort.

C'est un récit qui prône l'humanité et la tolérance quoiqu'il arrive. Il faut parfois plier devant les autres, ravaler sa fierté et la haute estime que l'on a de soi-même pour pouvoir avancer...

 

"Dans la misère, l'homme isolé est toujours perdant. Quelque voie qu'il prenne." (p. 191)

 

 Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Pas très gai… Malgré tout le récit ne tombe jamais dans le pathétique, le récit s'apparentant vraiment à un conte philosophique dans lequel rien n'est réellement grave, le but du récit étant d'instruire et faire réflechir les lecteurs, non pas de les faire pleurer.

 

Premières phrases :

 

  "Si le vent soulève au loin  les sables et en fait des volutes, c'est que l'eau manquera bientôt partout.

Jamais ce vent chaud n'était venu jusqu'ici. Plus loin à l'ouest, oui. C'était arrivé. On avait vu les hommes errer comme des spectres desséchés, les lèvres et la alngue si blanches qu'ils semblaient vomir du lait. Mais, ici, en douze ans, jamais."

 

Vous aimerez aussi :

 

  Allah n'est pas obligé d'Ahmadou KOUROUMA  

 

Chamelle, Marc DURIN VALOIS, JC Lattès, août 2002, 15 euros

POCHE : Chamelle, Marc DURIN VALOIS, Le livre de poche, novembre 2004, 184 p. 5.50 euros

 

Cathe et Clara en parlent aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yv 29/10/2010 13:56



Tu vois que tu y viens aux écrivains français, et en plus, tu aimes plutôt.


PS : bien reçu le retour de J. Otsiemi.



Hélène 29/10/2010 16:26



Je l'ai lu dans une vie antérieure, quand j'étais jeune et naïve...



clara 28/10/2010 12:10



J'en parle également...un livre qui m'a beaucoup touchée.


Mon billet : http://fibromaman.blogspot.com/2010/02/marc-durin-valois-chamelle.html



Hélène 28/10/2010 12:59



Oui effectivement, il remue, mais il faut le lire...