Esprit d'hiver de Laura KASISCHKE

Publié le par Hélène

                                      esprit-d-hiver.jpg

 

Un récit oppressant

 

L’auteur :

Laura Kasischke est née en 1961 à Grand Rapids, dans l’État du Michigan. Elle a fait ses études à l'Université du Michigan. Ella a publié des recueils de poésie, également parus en revues, pour lesquels elle a gagné de nombreux prix littéraires ainsi que le Hopwood Awards. Elle a également reçu la Bourse MacDowell. Laura Kasischke est aussi romancière. Les Éditions Christian Bourgois ont déjà publié huit de ses romans, dont À suspicious river(1999), La Couronne verte(2008), En un monde parfait(2010) et Les Revenants (2011). Deux d’entre eux, La Vie devant ses yeux, et À suspicious riveront été adaptés au cinéma. Laura Kasischke vit actuellement à Chelsea, dans le Michigan, avec sa famille. Elle enseigne l'art du roman à l’université de Ann Arbor. (source : éditeur)

 

L’histoire :

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant...

« Et si c'était elle, le grand écrivain contemporain ? Laura Kasischke, s'impose, livre après livre, comme la plus douée des romancières de sa génération. » François Busnel, Lire

« Douce et inquiétante, experte en malaise phosphorescent et ouaté, de livre en livre, elle a su bâtir un univers sans pareil, suspendu dans la rêverie aveuglante qui précède toujours le drame, ce moment de flottement où la clairvoyance se débat pour se faire entendre. » Marine Landrot, Télérama

(Quatrième couverture)


Mon avis :

Le matin de Noël, Holly se réveille tard. Son mari part comme une flèche chercher ses parents à l’éaroport, et  sa fille se terre dans sa chambre. Holly ressent comme une angoisse diffuse, difficile à cerner, qu’elle aimerait retranscrire par écrit, comme pour mieux l’appréhender et la comprendre. Mais elle ne trouve ni le temps car il lui faut préparer le repas de Noël, tandis que la cohabitation avec sa fille Tatiana se fait de plus en plus tendue et étrange. Le blizzard se lève, les invités annulent leur venue, Tationa devient inquiétante et l’angoisse sourde prend ses aises, entre souvenirs de l‘adoption de Tatiana et tensions exacerbées dans la maison.

Esprit d’hiver est un huis-clos anxiogène, qui plonge dans la psychologie de Holly avec une précision chirurgicale. Les non dits évacués par la conscience de Holly s’estompent petit à petit, le pire revient à la surface, et le coup de massue ne sera assenée qu’à la toute dernière page.

Il faut être prêt à aborder des rivages mouvants qui effleurent la conscience et l’inconscient, prêt à sentir jusque dans nos chairs le mal être rampant dans les pièce sd ela maison, insidieusement, sournoisement.

Laura K. crée un univers particulier, suintant, qui crée un malaise lancinant.

"Vous voyez, c'est toujours la même obsession qui revient, des êtres qui voudraient supprimer des choses qu'ils savent avant que ces choses ne les anéantissent eux-mêmes." Interview le Monde 

 

Premières phrases :

"Noël, 20..

 

Ce matin-là, elle se réveilla tard et aussitôt elle sut :

Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux.

C'était dans un rêve, pensa Holly, que cette bribe d'information lui avait été suggérée, tel un aperçu d'une vérité qu'elle avait portée en elle pendant - combien de temps au juste ?

Treize ans ?

Treize ans !"

 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Sucipisious river

D’autres avis :

  Lecture commune avec Géraldine,  Tiphanieet Cynthia

Les Inrocks ; Télérama

      Papillon Clara 

 

Esprit d’hiver, Laura Kasischke, traduit de l'anglais (EU) par Aurélie TRONCHET, Christian Bourgeois éditeur,

 

matchs.jpg

 

      11/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eimelle 13/11/2013 07:30


un avis mitigé pour moi aussi, un peu de mal avec cet univers, je tenterais peut-être tout de même les revenants dans un moment

Hélène 13/11/2013 08:34



Je ne pense pas que j'en tenterai un autre de cette auteure...



kathel 12/11/2013 22:08


J'ai l'impression d'être une extra-terrestre, parce que j'ai aimé ce roman... Ah, non, Clara a aimé aussi, ouf ! 

Hélène 13/11/2013 08:34







Tiphanie 12/11/2013 21:30


Comme toi j'ai ressenti ce côté anxiogène, difficile de dire qu'on a apprécié cette lecture même quand la lecture nous a "plu"

Hélène 13/11/2013 08:34



C'est une lecture désarmante



Liliba 12/11/2013 18:06


C'est la seule !!!! je me rassure en me disant qu'on a souvent les mêmes goûts !!! bon, on verra bien... de toute façon, ce soir, on va au théâtre, alors pas de lecture !

Hélène 13/11/2013 08:36



J'attends ton avis avec impatience...



Liliba 12/11/2013 17:40


Peux pas, c'est aussi un envoi PM !!!! je devais d'ailleurs faire la LC avec vous, mais je me suis laissée déborder...

Hélène 12/11/2013 17:42



ah mince ! j'ai trouvé que c'était une belle écriture, et que la volte face finale était bluffante, mais je dois aussi dire que je n'apprécie pas les huis clos psychologiques. Peut-être que tu
seras plus enthousiaste, Clara a aimé...



Noukette 12/11/2013 16:06


Je pense que je vais passer sur ce titre... En tous cas, je commencerai par un autre roman pour découvrir l'auteure !

Hélène 12/11/2013 17:32



Il vaut mieux...



Liliba 12/11/2013 16:05


Eh bien les copines, vous ne me donnez pas envie de le commencer... 

Hélène 12/11/2013 17:33



Euh comment dire... Commence un autre à la place....



Géraldine 12/11/2013 15:00


J'ai ressenti l'étrange, mais absolument pas d'angoisse, juste de l'agacement ! Un livre que je vais me presser d'oublier !

Hélène 12/11/2013 17:33



Je l'ai lu le soir seule dans mon lit, peut-être est ce pour ça que je l'ai trouvé glauque..



Cynthia 12/11/2013 14:30


Je n'ai pas ressenti le malaise dont tu parles car trop agacée par les répétitions et les personnages ;)

Hélène 12/11/2013 17:33



Oui il est lassant en plus d'être glauque



Alex-Mot-à-Mots 12/11/2013 13:16


Pas trop envie d'un huis-clot en ce moment, même si le roman a reçu de bonnes critiques.

Hélène 12/11/2013 17:35



Je ne te le conseille pas..



jerome 12/11/2013 11:57


Ah ben moi je n'ai pas aimé du tout. Je me suis surtout ennuyé à mourir et j'ai eu l'impression qu'elle disait 100 fois la même chose, notamment lors des flashbacks en Sibérie. Une horreur !

Hélène 12/11/2013 11:58



Je te comprends, j'avoue avoir lu certains passages en diagonale...



clara 12/11/2013 08:01


c'ets clair que l'on se sent mal à l'aise lors de cette lecture ! 

Hélène 12/11/2013 08:30



C'est très oppressant.... je n'ai pas tellement apprécié cette atmosphère...