Le mambo des deux ours de Joe R. LANSDALE

Publié le par Hélène

mambo-des-deux-ours.jpg

♥ ♥ ♥ ♥

"Y'a des gens là-bas, qui ne croient pas que les droits civiques sont passés dans la loi. Ils pensent encore que tout le monde devrait avoir un esclave nègre." (p. 49)

 

L’auteur :

 Joe R. Lansdale, auteur culte régulièrement récompensé, a été chercheur d'or, charpentier, fermier, avant de se consacrer pleinement à l'écriture. On lui doit notamment Les marécages ou encore L'arbre à bouteilles. Le mambo des deux ours est l'une des aventures fracassantes de sa très originale série dédiée aux deux indéfectibles potes que sont le Blanc Hap Collins et le Noir Leonard Pine.

(Quatrième de couverture)

 L’histoire :

 Chaud devant ! Tous les mômes du quartier peuvent de nouveau faire cuire des marrons sur les braises d'une maison calcinée. Une fois n'est pas coutume, Leonard, pour passer ses nerfs, a mis le feu à la crack house de ses charmants voisins dealers. Une coutume qui l'oblige à rendre un service au flic local pour qu'il ferme les yeux. Un petit service. Comme d'aller retrouver sa copine noire disparue dans un trou perdu du Texas dominé par le Klan : une sorte de travail d'intérêt général à l'américaine. Un passe-temps pour gars musclés sans peur ni reproches. Une récréation au royaume des exécutions sommaires et des petits Blancs de 120 kilos. Un paradis sur terre, une enclave hors du temps... Un rêve pour Leonard, aussi black qu'il est homo, aussi féroce qu'il est discret...

(Quatrième de couverture)

 Ce que j’ai aimé :

 Servi par des dialogues truculents faisant mouche à chaque mot prononcé, la série des enquêtes de Hap Collins et Leonard Pine est une merveille d’intelligence et de drôlerie.

Dans cet opus, les deux compères partent sur les traces de la belle avocate noire Florida qui a eu l’excellente idée d’aller cotoyer la crème du Ku Klux Klan dans une petite ville du Texas. Décidée à faire la lumière sur la mort  d’un de ses congénères, ses proches ont perdu sa trace depuis trop longtemps déjà. Hap et Leonard ne vont pas hésiter une seconde à se confronter à cette atmosphère profondément raciste et inhumaine, quitte à y laisser des plumes. Les deux héros profondément humains avaient tendance à se croire infaillibles et invincibles, mais ils vont ici se frotter au pire, loin de s'imaginer la cruauté et la violence dont sont capables ces hommes extrêmistes. 

"Y'a quatre ou cinq ans, ces touducs du Klan ont passé une Noire au goudron et aux plumes. Après l'avoir violée, bien sûr, dix ou quinze fois. Les ploucs qui ont fait ça te diraient que les blancs et les Noirs doivent être séparés et qu'ils ne peuvent se fréquenter, mais ça ne les dérange pas de s'offrir la cramouille noire d'une pauvre fille avant de lui faire le coup du goudron et des plumes. Du goudron brûlant, Hap." (p. 50)

Alliant subtilement noirceur et humour, Joe R Lansdale se révèle ici définitivement comme un maître en la matière, maîtrisant parfaitement ses sujets et ses personnages, nous offrant une belle réflexion sur l'humanité, sur l'estime de soi, sur les valeurs en lesquelles on peut croire jusqu'à la mort, quitte à risquer le pire pour les défendre. 

Du grand art !

A lire absolument

 Ce que j’ai moins aimé :

 - Rien

 Premières phrases :

 « Lorsque j’arrivai chez leonard pour le réveillon de Noël, les Kentucky Headhunters étaient là et ils chantaient The Ballad of David Crockett, tandis que mon meilleur pote célébrait la chose à sa façon en incendiant de nouveau la maison voisine. »

 Vous aimerez aussi :

 Du même auteur :  L'arbre à bouteilles de Joe R. LANSDALE

Autre :  Cousu main de Carl HIAASEN

 

Le mambo des deux ours, une enquête de Hap Collins et Leonard Pine, Joe R. Lansdale, traduit de l’américain par Bernard Blanc, Folio policier, 2000,  10 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Electra 18/02/2015 20:41

Nul .. j'ai oublié : vu qu'on retrouve les mêmes personnages, ne vaut-il pas mieux que je commande leur premier livre ?

Hélène 18/02/2015 21:58

Le premier vient de sortir 'les mécanos de Vénus' mais il est moins bien, commence plutôt par "l'arbre à bouteilles"

Electra 18/02/2015 20:38

Oh je découvre, et ça a l'air très sympa et en plus un duo ? BREF, que du bon !

et en plus tu cites Carl Hiassen et moi je suis fan de Hiassen ;-) si on se marre autant, alors je suis preneuse

Hélène 18/02/2015 21:57

Oh quelle chance tu as de ne pas les connaître encore ! oui tu vas adorer !

Manu 20/11/2013 19:00


Encore un auteur qu'il faut que je lise.

Hélène 20/11/2013 19:21



Je te le conseille !



dasola 20/11/2013 13:11


Bonjour Hélène, avec ce duo sympathique, j'ai lu L'arbre à bouteilles: très bien. Il faut que je lise "Le mambo des deux ours". Bonne après-midi.

Hélène 20/11/2013 19:22



Encore mieux que 'l'arbre à bouteilles" !



clara 19/11/2013 07:28


A voir... pourquoi pas ! 

cathulu 19/11/2013 06:46


Un duo qui donne la pêche, c'est sur !:)

Aifelle 19/11/2013 06:40


C'est un auteur que j'ai noté dans les incontournables à lire, mais quand ?? (soupirs ...)

keisha 18/11/2013 14:53


Lu, forcément (et en VO, yep!)

Hélène 18/11/2013 15:11







Alex-Mot-à-Mots 18/11/2013 14:33


La phrase que tu cites a l'air de donner le ton !

jerome 18/11/2013 12:01


Du grand art, tu m'étonnes ! Je suis en plein dans "Vanilla Ride", ça fait du bien de retrouver Léonard et Hap de temps en temps, ne serait-ce que pour leurs échanges savoureux !
Et dire que pour l'instant tu en as lu que deux, chanceuse ! 

Hélène 18/11/2013 15:12



voui la perspective de tout ce qui me reste à lire m'enchante !



Marjorie 18/11/2013 10:39


Heureusement que tu as dit que le livre était à ne pas manquer, la couverture m'aurait rebutée en même pas une seconde :-/ 


Le style a l'air truculent! J'essaierai d'y jeter un oeil...


Marjorie

Hélène 18/11/2013 15:12



IL FAUT le lire !