Les heures silencieuses de Gaëlle JOSSE

Publié le par Hélène

                                         heures-silencieuses.jpg

 ♥ ♥

 

L’auteur :

http://gaellejosse.kazeo.com/

 

 L’histoire :

« A l'heure où mes jours se ternissent comme un miroir perd son tain, le besoin de m'alléger de ce qui m'encombre devient plus fort que tout. Je garde l'espoir, naïf peut-être, qu'un tel aveu sera comme l'amputation d'un membre inguérissable qui, pour douloureuse qu'elle soit, permet de sauver le reste du corps. »

  Tout paraît à sa juste place dans la vie de Magdalena, épouse de Pieter Van Beyeren, administrateur de la Compagnie des Indes orientales à Delft. Rigoureuse, maîtresse d'elle-même, elle aurait pu succéder à son père. Mais le commerce est réservé aux hommes. Sa place est au foyer. Magdalena doit se limiter à cet espace intérieur, où elle a souhaité se faire représenter à son épinette, de dos. Un décor à secrets, que son journal intime dévoile. Déceptions, souvenirs, drames familiaux, mais aussi joies, et désirs interdits... Dans le silence de l'heure, derrière le précaire rempart de l'ordre et de la mesure, Magdalena transcrit les vacillements de son coeur, explorant les replis les plus secrets de l'âme. (Quatrième de couverture)

 

heures-silencieuses_5.jpg

 

Ce que j’ai aimé :

Les heures silencieuses nous plonge dans l’intimité d’une femme douce, posée, meurtrie par certains évènements de la vie mais capable d’enfouir ces souvenirs dans le fond de son âme pour espérer aspirer à un soupçon de quiétude. Sa personnalité inocule un charme diffus à son récit, comme le décor diaphane de cette Hollande du XVIIème siècle.  

« Lorsque je me surprends à rêver, c’est d’une existence tissée de ces seuls moments, où chacun semble s’accorder à lui-même, comme à son entourage, avec la plus grand justesse, et n’éprouver pour le monde qu’indulgence, et affection. » (p.83)

 

Ce que j’ai moins aimé :

Je ne saurais dire à quoi cela tient exactement, mais il m’a manqué un petit quelque chose pour être totalement conquise, un  petit supplément d’âme, un soupçon de poésie, un brin de profondeur…

 

 Premières phrases :

 « Je m’appelle Magdalena Van Beyeren. C’est moi, de dos, sur le tableau. Je suis l’épouse de Pieter Van Beyeren, l’administrateur de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales à Delft, et la fille  de Cornelis van Leeuwenbrock. Pieter tient sa charge de mon père. »

 Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Des vies désaccordées

Autre : La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier

 

 D’autres avis :

 Mango Clara, Sylire, Manu, George,  Jostein Mimi   

 

Les heures silencieuses, Gaëlle Josse, Autrement, janvier 2011, 134 p., 13 euros

Merci à Manu pour le prêt…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Athalie 26/07/2014 19:50

Il y a-t-il vraiment une douceur chez ce personnage ? ou cette douceur n'est-elle pas obligatoire ? Peut-elle faire autrement que de tout fermer à l'intérieur ? C'est ce côté-là que j'ai bien aimé dans ce livre, je ne dirais pas féministe, mais presque. Et puis, moi, les livres qui parlent de tableaux, ça me parle, surtout quand on fait parler les tableaux, comme ici.

Géraldine 28/10/2012 11:37


J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a emmenée dans une époque que je ne fréquente jamais en littérature.

Hélène 28/10/2012 13:33



Il a un charme indéniable..



clara 09/10/2012 08:18


Ah mince! j'ai été tout de suite immergeeé dans l'ambiance par l'écriture de Gaëlle Josse!

Hélène 09/10/2012 10:42



Oui comme beaucoup d'être lectrices.. J'ai un coeur de pierre !



lounima 09/10/2012 06:04


L'histoire me tente assez et j'ai très envie de découvrir cette auteur. Je le note malgré ton avis très mitigé sur ce roman.

Hélène 09/10/2012 10:43



Je pense que c'est une auteure à découvrir effectivemetn...;



Manu 07/10/2012 19:53


Je suis contente qu'il t'ait plu même si il y a quelque chose qui t'a gênée dans cette lecture.

Hélène 08/10/2012 09:22



Merci encore pour le prêt.



jerome 07/10/2012 15:12


Pas sûr de me passionner pour la vie de cette femme. La hollande du XVIIe siècle, bof... (et pourtant ce n'est pas un polar^^).

Hélène 08/10/2012 09:23



C'est vrai, tu deviens difficile... Aurais-tu une pal et une lal à tomber par terre ?



Aifelle 07/10/2012 13:41


C'est une auteure que j'ai bien l'intention de découvrir un jour.

Hélène 08/10/2012 09:22



Je pense lire son autre roman aussi, elle sait créer des univers.



Marilyne 07/10/2012 10:46


Ah, un joli souvenir de lecture. J'avais beaucoup aimé cette atmosphère particulière, à la fois hors-temps et inscrite dans une période historique.

Hélène 07/10/2012 11:15



une belle émotion se dégage de ce récit.



Loo 07/10/2012 08:17


J'ai prévu de lire ce livre d'ici quelques temps. Je reviendrai donc pour partager mes impressions. L'auteur me l'avait dédicacé au dernier Salon du Livre de Paris.

Hélène 07/10/2012 11:14



Je lirai ton avis avec intérêt...