Noyade en eau douce de Ross MACDONALD

Publié le par Hélène

noyade en eau douce

♥ ♥ ♥

Un classique à découvrir dans sa nouvelle traduction

 

L’auteur :

 

ROSS MACDONALD, de son vrai nom Kenneth Millar, est né en 1915 en Californie et a d’abord grandi au Canada avant de revenir s’installer aux États-Unis. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est offi cier de marine dans le Pacifi que. À son retour, il publie quatre romans avant la parution de Cible mouvante en 1949, le premier livre où apparaît le détective privé Lew Archer. Deux films content les aventures de Lew Archer, incarné à l’écran par Paul Newman. Ross Macdonald meurt en 1983. Il est considéré comme l’un des plus grands écrivains de romans noirs. James Crumley disait avoir relu dix fois son œuvre et James Ellroy lui a dédicacé le premier volume de sa trilogie de Lloyd Hopkins. (Source : éditeur)

 

L’histoire :

 

Dans le quartier huppé de Nopal Valley, en Californie, Lew Archer est engagé pour enquêter sur une lettre anonyme accusant sa cliente, Maude Slocum, d’adultère. À aucun prix, ces allégations ne doivent parvenir jusqu’à son mari. Profitant d’une fête organisée chez les Slocum, le détective se mêle aux invités. Mais la soirée est interrompue par une macabre découverte : celle du corps de la belle-mère de Maude, flottant dans la piscine. Les soupçons se portent immédiatement sur son fils et sa trop séduisante petite-fille, premiers héritiers de la fortune colossale de la vieille dame. C’est désormais une double enquête qu’Archer doit mener, sur les traces d’un corbeau et d’un meurtrier.

 Cette nouvelle enquête de Lew Archer nous entraîne dans un univers trouble de faux-semblants où les victimes semblent avoir autant à cacher que les assassins. (Présentation de l’éditeur)

 

Ce que j’ai aimé :

 

Le style lyrique très travaillé est la première bonne surprise de ce roman :

" L'incendie de ciel s'était éteint, laissant de longs lambeaux de nuages s'étirer sur la nuit comme des traînées de cendre pourpres. Je ne voyais des montagnes que leurs silhouettes géantes soutenant la pénombre. Quelques lumières scintillaient sur leurs flancs, et les phares d'une voiture qui montait pouce par pouce vers un col le franchirent pour disparaître de l'autre côté de la vallée. Puis la nuit se fit calme au point de sembler exclure toute vélléité de mouvement : nous étions des insectes pris dans l'ultime cristallisation d'une coulée d'ambre. Je bougeai, brisant le sortilège, et m'en allai en marchant à l'aveugle sur la pelouse glissante de rosée, à côté du chemin dallé." (p. 66)

Les descriptions sont magnifiques, les dialogues sonnent très justes, à la fois enlevés et drôles.

Les personnages sont tout aussi travaillés : Lew Archer est un détective amoureux de la vérité, il suffit qu'il soit lancé sur une piste pour souhaiter aller jusqu'au bout de l'enquête, quelques soient les embûches qui jalonneront son chemin. La famille sur laquelle porte son enquête est criblée de failles : la jeune femme qui fait appel à lui cache quelques secrets d'adultère, son mari semble être un homosexuel refoulé, leur fille entretient des relations troubles avec le chauffeur de la maison, et la belle-mère garde jalousement son héritage... Ajoutez au paysage une société pétrolière à l'affût des affaires jûteuses de la région, et vous comprendrez pourquoi les sous-sols de cette affaire sont explosifs...

Lew mène son enquête tambour battant, dans une ambiance trouble aux retombées sismographiques...

 

Ce que j’ai moins aimé :

 Quelques scènes - notamment celle du bateau - sont à mes yeux superflues, apportant trop d'action et de rebondissements peu crédibles. L'intrigue aurait peut-être gagné à être épurée...

 

Premières phrases :

 « Corps sémillant, silhouette de jeune fille : tant que vous ne regardiez pas son visage, elle avait moins de trente ans. Ses vêtements soulignaient bien la chose : tailleur peau d’ange sur mesure, talons hauts mettant le galbe de ses mollets aux ombres nylon sous tension. »

 

Vous aimerez aussi :

 Du même auteur :  Cible mouvante de Ross MACDONALD

Les 16 autres romans de la série Lew Archer sortiront au rythme de deux parutions par an.

Autre : les romans de Raymond Chandler

 

D’autres avis :

 

Papillon 

 

Noyade en eau douce, Ross Macdonald, traduit de l’américain par Jacques Mailhos, Gallmeister, totem, 2012, 288 p., 10 euros

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno 27/05/2013 21:42


Bonjour


Vous avez raison de parler du style


Si ce n'est peut être pas son meilleur roman (intrigue, psychologie), McDonald a réussi cependant à produire un texte absolument sidérant au niveau du style


Pour vous en convaincre lisez bien ou relisez le premier chapitre : à montrer dans tous les ateliers d'écriture !


Tout y est, la qualité de la descrpption, la justesse des phrases, l'intérêt de l'histoire......confondant..........on dirait du James SAlter en plus fluide


On n'est plus vraiment dans le polar, mais dans le roman d'ambiance et d'atmosphère, tellement vivant que c'en est une rélle photographie de la société américaine de 50'

Hélène 28/05/2013 09:35



Dés les premières lignes le style est là, vraiment la traduction est de qualité ! J'ai hâte de lire le 3ème qui sort en ce moment !



Aifelle 27/05/2013 19:59


Je suis tentée d'essayer, je le prendrai à la bibliothèque, s'il ne me plaît pas, au moins je n'aurai pas pris de risques (dit la fille qui devient raisonnable hum hum)

Hélène 27/05/2013 21:38



Je te conseille de commencer par le premier..



jerome 22/05/2013 07:13


Bon tu le sais bien, les histoires de détective et moi ça fait deux. Même si je suis un grand fan de Chandler je n'ai pas super envie de découvrir les enquêtes de ce Lew Archer...

Hélène 22/05/2013 08:44



Je ne t'en voudrai pas...



gambadou 21/05/2013 11:15


Je ne suis pas très polar, alors si ce n'est pas un franc coup de coeur, je passe

Hélène 21/05/2013 12:08



Non pas un franc coup de coeur, j'ai préféré le premier "cible mouvante"..



Alex-Mot-à-Mots 21/05/2013 08:42


Malgré ton bémol, tu as l'air emballée.

Hélène 21/05/2013 09:09



Oui j'ai bien aimé, j'ai hâte de lire les suivants...



kathel 20/05/2013 20:44


J'ai tenté de lire ce poaler, mais cela ne m'a pas emballée... pas le moment, peut-être ! 

Hélène 21/05/2013 09:09



Oui il y a des périodes comme ça, peu propices à certaines lectures...



keisha 20/05/2013 08:48


Nouvelle traduction, et j'imagine bien que les descriptions qui t'ont plu devaient être sucrées avant...

Hélène 20/05/2013 12:18



Je pense oui, alors que cette nouvelle traduction est un pur régal !



clara 20/05/2013 08:03


Encore un auteur à découvrir.. yes!!!!!

Hélène 20/05/2013 12:19



Oui, et un bon!