Phèdre de Jean RACINE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue ; un trouble s'éleva dans mon âme éperdue"

Le roi Thésée s'est absenté depuis longtemps. En son absence, son fils Hippolyte est tombé amoureux de Aricie, captive ennemie de Thésée. La reine Phèdre se laisse mourir, avouant finalement à sa nourrice, Oenone qu'elle éprouve une passion incestueuse pour son beau-fils. L'annonce de la mort de Thésée délie les langues, chacun avouant enfin ses désirs secrets. C'est alors que Thésée réapparaît... 

Phèdre est la figure tragique par excellence : marquée du sceau de la fatalité puisque Vénus, décidée à se venger du Soleil et de sa descendance parce qu’il a révélé ses amours illicites avec le dieu Mars, condamne Phèdre à aimer son beau-fils Hippolyte. Phèdre a beau lutter contre ses sentiments, elle n’est pas de taille face à la force de l’amour et du destin. Aveuglée, désemparée, elle se tourne vers sa confidente mais sera mal conseillée.

Ce texte d’une grande beauté décrit le déchirement de la passion inassouvie et illicite. Le combat passion-raison est un leitmotiv de la tragédie classique : comment concilier pulsions passionnelles et honneur lié à la raison ? Sont-ils finalement conciliables ? Dans la lignée des perspectives jansénistes les personnages raciniens sont les enjeux d’une lutte entre forces du  bien et forces du mal. Ils aspirent à la lumière mais restent englués dans le péché.

« Les personnages de Racine sont semblables à ces dormeurs qui, plongés dans un épouvantable cauchemar, se voient courir au désastre, à la mort, sans pouvoir les éviter, se sentent poursuivis par des êtres effrayants, sans avoir la force de faire un geste pour leur échapper » Gide

 

Admirablement mis en scène par Chéreau

Sur Racine : Univers des lettres 

 

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 23/12/2015 18:52

Que je suis inculte, je n'ai jamais lu, de mon plein gré, ces oeuvres classiques. J'ignore si je m'y mettrai un jour !

Hélène 24/12/2015 07:55

C'est toujours un bonheur, je t'encourage à les lire...

Philisine Cave 19/12/2015 15:44

J'adore cette pièce et la voir jouer sur scène me plaît toujours autant. Bises

Hélène 21/12/2015 08:06

Je te rejoins !

sous les galets 17/12/2015 12:02

J'ai adoré cette pièce qui n'est pas ma préférée mais que j'aime d'amour quand même. Quelle chance d'en avoir vu une belle adaptation ;-)

Hélène 18/12/2015 08:07

Laquelle est ta préférée ?

eimelle 15/12/2015 13:26

La version de Chereau est un must!

Hélène 16/12/2015 08:15

Je suis d'accord !

Violette 15/12/2015 10:55

j'avoue tout, j'ai complètement oublié cette pièce qu'il faudrait que je relise!

Hélène 16/12/2015 08:15

C'est toujours un plaisir de la relire !

Sandrion 14/12/2015 23:11

J'adore cette pièce... et la mise en scène de Chéreau est magistrale ! Je travaille avec mes élèves sur Andromaque cette année qui est aussi très belle !

Hélène 15/12/2015 10:16

Je crois ne jamais avoir lu Andromaque ! A faire !

Electra 14/12/2015 19:55

Lu en seconde, ça remonte à très loin mais j'en ai gardé de bons souvenirs !

Hélène 15/12/2015 10:15

Il fait toujours le même effet !

keisha 14/12/2015 16:22

Ha, les alexandrins, je ne résiste pas...

Hélène 15/12/2015 10:15

Moi non plus

Laure 13/12/2015 22:32

J'aime beaucoup cette pièce également :-)

L'Irrégulière 13/12/2015 10:23

C'est ma préférée... Tu as lu Titus n'aimait pas Bérénice ?

Hélène 14/12/2015 08:07

Non tu m'intrigues...