Requiem pour un thon de Romain CHABROL

Publié le par Hélène

                                                            requiem pour un thon

 ♥ ♥

 Un premier roman prometteur.

  

L’auteur :

 

Romain Chabrol travaille comme consultant pour des ONG écologistes et pacifistes. Il a auparavant été enquêteur en généalogie successorale et journaliste. Requiem pour un thon est son premier roman.

 

L’histoire :

 

Alexandre Ambaz est membre d’une organisation écologiste dans laquelle il est cantonné au dossier des baleines. Il décide de s’éloigner de ce dossier de prédilection en partant à Malte à la chasse au scoop sur la trace des pêcheurs de thon rouge. A l’origine de profits considérables, la capture de ce poisson fait l’objet de nombreuses pratiques illégales, comme le repérage aérien des bancs…

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          L’arrière-plan écologiquefait toute l’originalité de ce roman.  Ayant lui-même travaillé pour Greenpeace, Romain Chabrol maîtrise bien son sujet et sait s’en servir intelligemment pour camper un Alexandre Ambaz pourfendeur des nobles causes écologiques. Il est ici uniquement question de la pêche illégale du thon rouge, mais j'espère que d’autres romans suivront sur d’autres thèmes.

-          L’humour : le personnage d’Alexandre est attachant : faux looser, peu sûr de lui, il porte un regard  ironique sur son milieu. Ses aventures rocambolesques nous font souvent sourire.

-      L'écriture est limpide, bien maîtrisée.

  

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          L’intrigue policière proprement dite est un peu longue à se mettre en place. J’aurais personnellement aimé que l’auteur ose davantage : davantage d’actions, explosions, enlèvements, meurtres, que sais-je…

-          Je pense également que l’humour qui perce timidement aurait pu être davantage exploité de façon à offrir davantage de personnalité à ce petit roman déjà très prometteur…

 

Premières phrases :

 

«  17 novembre

Caché par le boudin de la cage, j’ai jeté un œil vers la côte. A bord du supply du vigile, une lanterne se balançait tranquillement. Le type semblait avoir disparu dans la cabine. Après avoir rincé mon masque, je me suis remis à l’œuvre, la tête à moitié immergée. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Carl HIAASEN Queue de poisson

 

Requiem pour un thon, Romain CHABROL, Les petits matins, octobre 2010, 223 p., 15 euros

 

capture-d ecran-2010-07-15-a-12-49-41[1]

Commenter cet article

Yv 27/11/2010 18:05



Plutôt très sensible à l'environnement, je vois là un moyen de lire un polar dans un contexte qui me plait.



Manu 26/11/2010 21:15



Un thème original en effet. Mais cette couverture est ignoble !



Hélène 26/11/2010 22:38



Ah bon, j'aime bien cette couverture qui colle bien au sujet pourtant..