Le dernier hiver de Ake EDWARDSON

Publié le par Hélène

                              

♥ ♥ ♥ ♥ 

Ce que j'ai aimé :

Cet opus est le dixième et dernier des aventures de Erik WInter. Erik Winter est un enquêteur fort, qui ne se laisse pas décontenancer, un homme équilibré, avec une femme aimante et deux filles, un homme qui consacre beaucoup de temps à son métier mais qui ne peut pas faire autrement, par vocation : "Il ne se sentait jamais autant en vie que quand il travaillait avec la mort." Bien sûr il a quelques failles, des migraines, des cauchemars, la peur que la mort ne vienne s'inviter dans son cercle familial mais il sait pourquoi et pour qui il fait son métier. Quand un homme demande à un des policiers comment ils font pour supporter la mort, "Tous ces morts ! Jour après jour ?!", celui-ci répond : "- Nous ne sommes pas directement concernés."  

Et c'est aussi la puissance de ces romans policiers suédois et de son héros hors pair, de parvenir à nous montrer la mort sans pour autant que le pathos de nos vies ne refassent surface et ne nous angoisse. 

Dans cette enquête il se retrouve confronté à deux scènes de crime atypiques : deux femmes sont retrouvées mortes dans leur lit au petit matin, leurs maris faisant office de coupable idéal puisque aucune effraction n'a pu être constatée. Et pourtant ces derniers crient leur innocence. Winter va bénéficier des lumières d'une jeune auxiliaire de police observatrice pour résoudre cette enquête.

L'intrigue est ben menée, un contre la montre accélère le suspens tandis que Winter essaie de passer un Noël reposé en famille. Mais par delà l'intrigue, c'est bien sûr l'humanité de Winter qui transperce ses pages. Il va nous manquer...

Ce que j'ai moins aimé :

-Rien, juste une déception si il s'agit effectivement de la dernière enquête de Winter.

Premières phrases :

"On avait composé le 112 à 5h32 et 18 secondes. une vie à sauver. "Je n'arrive pas à ranimer ma compagne !" L'heure exacte importait peu, ce serait pour plus tard, lorsque l'enquête préliminaire en serait à chercher le quand, le comment, voire le pourquoi. Le coupable. S'il y avait enquête préliminaire."

Présentation de l'éditeur :

Chez JC LATTES  et 10/18 

Vous aimerez aussi :

La série dans l'ordre :

  1. Dans med en ängel, 1997 (*) / Danse avec l'ange, 2002Death Angels, 2009
  2. Rop från långt avstånd, 1998 / Un cri si lointain, 2003 / The Shadow Woman, 2010
  3. Sol och skugga, 1999 / Ombre et soleil, 2004 / Sun and Shadow, 2005
  4. Låt det aldrig ta slut, 2000 /   Je voudrais que cela ne finisse jamais , 2005 / Never End, 2006
  5. Himlen är en plats på jorden, 2001 (*) / Le ciel se trouve sur Terre, 2011 / Frozen Tracks, 2007
  6. Segel av sten, 2002 / Voile de pierre, 2006 / Sail of Stone, 2011
  7. Rum nummer 10, 2005 / Chambre numéro 10, 2007
  8. Vänaste land, 2006 / Ce doux pays, 2007
  9. Nästan död man, 2007 / Presque mort, 2009
  10. Den sista vintern, 2008 / Le dernier hiver, 2010

Sur ce blogJe voudrais que cela ne finisse jamais   ; Presque mort  ; Le ciel se trouve sur terre , Ce doux pays 

Autre : Policiers nordiques

 

Le dernier hiver, Ake Edwardsson, traduit du suédois par Maiie-Hélène Archambeaud ,10/18, 2011, 480 p., 8.8 euros

Commenter cet article

Sandrine 26/12/2014 06:33

Je ne lis pas beaucoup de polar suédois, je n'ai même pas encore lu Mankell. Ça n'est pas qu'ils ne me tentent pas, mais à chaque fois que j'ai envie de lire un polar, je me retrouve avec un américain dans les mains !

hélène 30/12/2014 08:38

J'ai aussi un faible pour les américains...

Alex-Mot-à-Mots 23/12/2014 19:22

La dernière enquête, c'est sûr et certain ?!

hélène 30/12/2014 08:38

J'espère que non ;)

Aifelle 20/12/2014 06:22

Et si je me fixais à moi-même de lire la série l'an prochain, comme j'ai fait avec les Wallander il y a deux ans ?

Hélène 23/12/2014 12:54

Tu ne pourras qu'être conquise !

clara 19/12/2014 15:16

peut-être qu'un policier me ferait perdre ma série d'abandons :)

Hélène 23/12/2014 12:54

Un bon policier comme celui-ci sans doute !