L'incendie de Antoine CHOPLIN et Hubert MINGARELLI

Publié le par Hélène

♥ ♥

Ce que j'ai aimé :

L'incendie réunit deux auteurs qui se connaissent depuis longtemps et ont eu envie de partager une aventure littéraire en écrivant à deux. 

De retour de Belgrade, où il a revu son ami Jovan, Pavle éprouve le besoin impétueux de prolonger l'échange en lui écrivant. Pavle et Jovan sont serbes et ont subi de plein fouet la guerre qui a secoué l'ex-Yougoslavie au début des années 90. Si Jovan est resté dans leur pays, Pavle a préféré émigrer en Argentine. Néanmoins, il ressent maintenant le besoin d'amoindrir la distance qui s'est installée entre eux. Commence alors une relation épistolaire durant laquelle l'un et l'autre, à pas feutrés, revient sur un passé trouble. 

Par touches subtiles, les deux amis se dévoilent, s'arrangeant avec leurs mensonges, avec la réalité perçue quelquefois différemment. La culpabilité semblent les ronger, mais peu à peu l'ombre qui pèse sur leur passé se lève sur un nouveau jour, les non dits de l'un et de l'autre s'estompent pour dévoiler une toute autre histoire. Lettre après lettre, les hommes gagnent en humanité. 

L'incendie témoigne d'une foi en l'homme capable du pire comme du meilleur, la guerre exacerbant son humanité ou son animalité. Un très beau texte.

Ce que j'ai moins aimé :

J'aurais aimé un style plus lyrique, plus éclatant, il était un peu trop banal à mon goût.

Vous aimerez aussi :

De Choplin :  La nuit tombée Le héron de Guernica  ;  Radeau

De Mingarelli : Une rivière verte et silencieuse

D'autres avis :

Valérie ; Jérôme  ; Noukette  ; Aifelle ; Luocine

 

Merci à l'éditeur.

 

L'incendie, Antoine Choplin, Hubert Mingarelli, La fosse aux ours, janvier 2015, 86 p., 13 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valérie 29/03/2015 18:54

Moi j'ai aimé que ce ne soit pas trop lyrique.

Hélène 30/03/2015 08:06

Il m'a manqué un rien qui aurait fait basculer le texte dans la magie..

Alex-Mot-à-Mots 28/03/2015 19:41

Une lecture un peu décevante également. De la part de ces deux grands auteurs, je m'attendais à mieux.

Hélène 28/03/2015 22:35

Ah merci, enfin quelqu'un qui me comprend...;)

Emma 27/03/2015 10:01

J'avais été très tentée par l'article d'Aifelle, là je le suis un peu moins, bon on verra, peut-être un jour...

Hélène 27/03/2015 13:07

Beaucoup de lecteurs ont vraiment apprécié sa sobriété comme le prouvent les commentaires

Kathel 26/03/2015 22:03

Une rencontre avec ces deux auteurs, qui ont expliqué leur manière de travailler ensemble, m'a donné envie de lire cet échange épistolaire...

Noukette 26/03/2015 18:56

C'est justement ce côté "sobre", presque anecdotique que j'ai aimé... Ça donne beaucoup de force à l'ensemble du coup je trouve...

Hélène 26/03/2015 20:32

Il m'a manqué une puissance justement... j'avais envie que cela décolle...

jerome 26/03/2015 17:43

Comme Luocine, j'ai aimé ce coté banal, cette pudeur dans leurs échanges alors qu'ensemble ils ont vécu des choses d'une grande force.

Hélène 26/03/2015 18:05

Je l'ai fait lire à ma maman qui a eu le même ressenti que vous tous... Je devais trop en attendre...

Philisine Cave 26/03/2015 13:21

Pareil que chez Kathel, je me redis : je préfère un auteur seul qu'une œuvre hybride, qui conditionne implicitement les talents. J'attends un très bon Choplin, comme La nuit tombée.

Hélène 26/03/2015 15:03

Voilà exactement, j'ai tant aimé sa "nuit tombée" que cette fois-ci je suis tombée à côté j'ai trouvé que question style ils ne parvenaient pas à se mettre au diapason.

luocine 26/03/2015 12:22

ce que j'ai aimé, c'est le ton presque banal avec lequel raconte une horreur . Ils ne sont pas sortis indemne de la guerre qui les a poussés à commettre ce crime . C'est leur humanité qu'ils recherchent mais le roman ne dit pas s'ils l'ont retrouvée. A mon avis , je ne le crois pas.

Hélène 26/03/2015 15:04

J'ai ressenti une libération mais peut-être pas effectivement une humanité entière retrouvée...

Ariane 26/03/2015 10:53

Je ne suis pas sûre que ce livre me plairait. Je passe.

Hélène 26/03/2015 15:04

Si tu veux découvrir l'univers de ces auteurs, je te conseille d'autres oeuvres...

Aifelle 26/03/2015 09:00

C'est drôle les goûts et les couleurs ... c'est justement la sobriété de l'écriture qui m'a séduite. Il n'y a rien de trop.

Hélène 26/03/2015 10:01

Il m'a manqué un petit quelque chose pour être séduite..

clara 26/03/2015 08:04

je n'ai pas compris la finalité de ce livre...

clara 26/03/2015 08:03

j'ai quand même envie de le lire...

Hélène 26/03/2015 08:14

Beaucoup ont aimé !

Une Comète 26/03/2015 08:01

Oui bon... Je passe. Ton billet n'est pas suffisamment enthousiaste. Bisous et bonne journée !

Hélène 26/03/2015 08:14

Je suis mitigée ! Bonne journée à toi aussi ! bises