Dans l'oeil du faucon de Kathleen JAMIE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Kathleen Jamie est avant tout une poète, elle a reçu de nombreux prix littéraires pour sa poésie (22 à ce jour). Dans ce premier livre traduit en France, elle nous invite dans son univers dans le nord de l'Ecosse, dans le comté de Fife et nous éveille au monde qui nous entoure, nous éclairant sur des détails qui souvent nous échappent, "les choses secrètes, modestes, à demi cachées au milieu des toits, comme les animaux dans la forêt." p. 195 Son âme de poète illumine le monde qui l'entoure de ses mots simples et directs, le halo de beauté de la terre apparaissant alors, pages après pages. Elle dit peu, ses chapitres courts relatent des randonnées, des observations naturalistes, elle peut rester une journée entière à s'émerveiller devant des saumons persévérants. 

Tel le prince des nuées, elle se laisse porter par le vent de ses errances et de ses rencontres. C'est avec curiosité et amour qu'elle parcoure sa région, ses pas la portant aussi bien à Maes Howe, tumulus abritant une sépulture collective de la période néolithique, que dans les glens (en Ecosse petite vallée étroite et encaissée) à la recherche de shielings, anciennes habitations d'estive rencontrées dans les zones insulaires des îles britanniques et dont les plus anciens spécimens remontent à l'époque viking. 

Elle en profite pour observer les habitants de ces espaces naturels, prenant plaisir à suivre les pérégrinations des faucons pélerins et des balbuzards pêcheurs. La présence de ces beautés ailées à la périphérie de son monde l'apaise,  comme s'ils étaient la garantie d'un monde harmonieux :

"Le pélerin vacille à la limite de nos sens, au bord du ciel, aux confins de l'existence même." p. 64 

Sur l'île de Coll, elle écoute le râle des genêts et rencontre les garde réserves qui partagent avec elle leur amour du métier :

"Cette vie en vaut la peine, c'est une excellente situation, compter les râles des genêts la nuit et étudier les nids des vanneaux huppés dans un champ marécageux le jour -c'est quand même mieux que d'être claquemurée dans un bureau."

Au fil de ses rencontres animalières ou humaines, cette amoureuse de la nature puise la force d'avancer de d'aimer le monde pour mieux le protéger. En filigrane, avec délicatesse et respect, elle nous invite à exercer notre regard de poète sur les beautés qui nous entourent. 

 

Présentation de l'éditeur : Hoebëke 

D'autres avis : Dominique

 

Dans l'oeil du faucon, Kathleen Jamie, traduit de l'anglais par Béatrice Vierne, Hoëbeke, avril 2015, 248 p., 18 euros

 

Merci à l'éditeur.

Commenter cet article

Bernieshoot 25/08/2015 16:48

un livre qui doit permettre de s'évader, bienvenue dans ma communauté Livres Ô blogs

Hélène 26/08/2015 09:20

Merci à toi !

cathulu 25/08/2015 15:45

Je surligne dans ma LAL !:)

Hélène 26/08/2015 09:20

Il te plaira !

Dominique 25/08/2015 13:52

un livre qui m'a vraiment enchanté j'avais l'impression d'être en vacances

Hélène 26/08/2015 09:20

Il m'a donné envie d'aller en Ecosse !

jerome 24/08/2015 13:02

Très joli couverture. Pour le reste, je ne suis pas certain d'être aussi emballé que toi. A voir...

luocine 24/08/2015 10:15

j'ai découvert ce recueil chez Dominique et j'ai tellement apprécié sa lecture que j'ai décidé d'en faire la lecture à mes amies du Foyer Logement (moyenne d'âge 95 ans), j'espère leur transmettre notre plaisir.

Hélène 24/08/2015 10:26

J'espère que cela leur plaira !

keisha 24/08/2015 08:37

Dois je vraiment te donner un commentaire constructif? Nan :"je le veux!"

Hélène 24/08/2015 08:38

Je savais que tu dirais ça ;)