Les poilus tome 1. Frisent le burn-out de Guillaume BOUZARD

Publié le par Hélène

♥ ♥ 

"Un rire de résistance, un rire de la paix au milieu de la guerre qui trouve un écho, 100 ans plus tard, dans notre monde au bord du chaos. Un rire salutaire pour prouver que, même au cœur de l'enfer, le rire peut nous sauver car il sera toujours le propre de l'homme..." (présentation de l'éditeur)

1916. La fleur au fusil, les hommes se sont mobilisés, et sont partis au front, persuadés que cette guerre ne durerait guère. Et pourtant... Ils s'enlisent dans cette guerre des tranchées comme dans la boue qui les entoure, englués dans des combats qui n'en finissent pas. 

Le soldats de Bouzard ne sont pas très futés, aussi absurdes finalement que cette guerre confuse. Ils se trompent de camp, ils en profitent pour chercher le célèbre trésor des templiers, ils tirent sur ceux de leur propre camp parce que les tranchées ont été dessinées par un architecte novateur qui a voulu tenter les circonvolutions "pour que ce soit moins monotone soi-disant", ils prennent les fours à pain pour des châteaux en ruine à conquérir... 

Mais derrière ce quotidien délirant, se cachent aussi les réalités bien plus dures : les repas frugaux avec comme unique plat de résistance les rats qui trainaient par là, et puis surtout la réalité de la mort, les copains qui disparaissent les uns après les autres quand ils ne deviennent pas fous. Les tons bruns et ocres des dessins sont là pour rappeler la boue dans laquelle s'englue cette guerre, cette boue qui colle et enserre peu à peu les hommes dans une logique meurtrière...

Avec humour et décalage, Guillaume Bouzard nous rappelle que l'ennemi est un homme comme les autres, un homme avec qui on a plaisir à partager une partie de foot pendant le trêve de Noël, un ennemi qu'on reconnait juste à son casque et à sa langue. Ces poilus à l'humour dévastateur sont terriblement humains et attachants...

Présentation de l'éditeur : Fluide Glacial 

D'autres avis : Découvert chez Jérôme France Inter 

 

Les poilus, tome 1. Les poilus frisent le burn-out de Guillaume Bouzard, Fluide glacial, février 2016, 10.95 euros

 

La bd du mercredi est aujourd'hui accueillie par Jacques 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
alors là, je dis oui, rire avec la guerre 14/18 ce n'est pas si courant que cela...
Répondre
H
OUI Il te plairait !
Z
Jérôme a aimé, toi aussi, alors, je note de suite
Répondre
H
Oui note !
C
Mon ami l'a lu et a rigolé pendant toute la lecture... Bref, cet album va bientôt passer entre mes mains, je ne crois pas être déçue, avec l'humour de Bouzard !
Répondre
H
Tu vas te régaler !
C
Zut je réalise que j'ai commenté le mauvais article, je voulais commenter "Les cerfs-volants de Kaboul" :-) Désolée :-)
Répondre
H
pas de soucis
C
Je suis d'accord que l'histoire sombre parfois un peu dans le pathos, mais j'en garde néanmoins un beau souvenir. J'ai découvert une culture que je connaissais très peu.
Répondre
H
Oui c'est vrai c'est un bel éclairage sur ce pays !
A
Un poilu en sombrero ? Ca décoiffe !
Répondre
H
yes !!
L
Ça a l'air spécial, tant mieux si en plus on rit, surtout si le fond est grave.
Répondre
H
Exactement !
V
Il est prévu qu'on me le prête.
Répondre
H
Parfait tu vas te régaler !
S
Un titre qu eje dois absolument découvrir!
Répondre
H
Une belle découverte !
B
vraiment envie de le lire, entre toi et Jérôme !
Répondre
H
Il le faut !
M
J'aime quand l'humour s'invite dans les sujets graves et lourds.
Répondre
H
J'ai aimé le décalage effectivement !
J
C'est tellement décalé et inattendu que je ne pouvais qu'apprécier. Ravi que tu sois toi aussi tombée sous le charme.
Répondre
H
Merci du conseil !
E
Jérôme m'avait déjà convaincu et là ça devient un indispensable !
Répondre
H
Je trouve aussi !
N
Toi aussi tu es très enthousiaste, ça devient plus que tentant !
Répondre
H
Ouiiii !
J
Merci Hélène,
C'est la 2e fois qu'un chroniqueur(se) attire mon attention sur cet album. Mon intérêt se confirme.
Répondre
H
Je te le conseille !