Va'a, Une saison aux Tuamotu de Benjamin FLAO et TROUBS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Le mythe de la Vahiné a vécu. Personne n'est épargné. Heureusement le temps n'a pas de prise sur la poésie, et tant qu'il y aura des tiarés aux arbres, les filles des îles continueront à les piquer dans leurs beaux cheveux noirs."

L'archipel des Tuamotu est un ensemble de 78 îles ou atolls situés en plein coeur de l'Océan Pacifique, à l'est de Tahiti. En 2014, Julien Girardot et Ato Lissant se mettent en tête de réaliser un rêve commun : celui du retour de la pirogue à voile, la Va'a Motu (littéralement "pirogue des îles"), dans la vie quotidienne des Paumotu. Depuis un demi siècle ces embarcations ont en effet disparu au profit du moteur et de l'essence. Benjamin et Troub's décident de suivre ce projet fou et de fabriquer eux aussi une pirogue à voile...

Les deux hommes partent alors à la rencontre des anciens autochtones, détenteurs du savoir ancestral des pirogues. Ces hommes emplis de sagesse leur racontent leur île et ses mutations. Car le monde a changé sur l'île depuis l'argent du nucléaire en 65, arrivé grâce à la manne financière du Programme Nucléaire Français. Des centaines de nouveaux emplois furent créés pour pouvoir effectuer une série d'essais militaires sur l'atoll de Mururoa entre 1966 et 1996. Les moeurs évoluent. Les gens partent, les enfants ne naissent plus sur l'île, maintenant les autochtones dépendent de Tahiti et ne parviennent plus à produire leurs propres ressources comme le faisaient leurs ancêtres. Malgré tout, la poésie infinie de ces espaces merveilleux perdure :

"Matariva ressemble à un luxueux radeau de sable, de corail et d'arbres. Tout bouge autour. Sans cesse. Tout semble vibrer à l'énergie du courant. Le soleil et l'eau allument des bleus impossibles, turquoise violent et émeraude aveuglants et tout bascule en un clin d'oeil. Le vent incessant nettoie tout. Peindre, manger, dormir, fumer, nettoyer la couteraie, pêhcer lorsqu'on a faim ou ne rien foutre pendant des heures. Comme ce clebs vautré sur le sable. Heureux de son sort. Fermer son clapet comme une vache, un arbre ou un caillou. Passent les jours. Ce soir nous partons aux langoustes. "

Les deux comparses se glissent dans le rythme de cette île millénaire, pêchant des langoustines, naviguant, et rendant un vibrant aux habitants de ces îles paradisiaques. Ils se laissent bercer par le vide du temps qui passe, par les vagues et le vent qui chantent, tendent l'oreille à la parole des anciens, admirent les formes des nuages, et regardent tomber les noix de coco...

A leur manière, dans cet album magnifique, ils rendent hommage à un peuple qui s'éteint doucement, attiré par les sirènes de la civilisation...

 

Présentation de l'éditeur : Futuropolis 

Vous aimerez aussi : Le site de Julien Girardot,

 

Va'a, une saison aux Tuamotu, Troub's et Flao, Futuropolis, 2014, 160 p., 22 euros

 

Ma bd du mercredi chez Noukette 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stephie 19/05/2016 08:02

Je n'aime pas trop le dessin, du coup j'hésite

Hélène 22/05/2016 20:25

Je me suis laissée emporter...

Noukette 18/05/2016 23:32

J'aime beaucoup le trait de Flao, noté !

Hélène 19/05/2016 07:59

Je ne le connaissais pas, j'ai aimé !

lasardine 18/05/2016 21:34

j'veux du soleil!!

Hélène 19/05/2016 07:59

moi aussi ! tu me diras il a fait super beau en Bretagne le we dernier comme quoi il n'est pas nécessaire de partir à l'autre bout du monde...

Sabine 18/05/2016 20:19

Une maison d'édition que j'aime beaucoup. Ma vie est une histoire d'iles et le dessin a un charme énorme. je note . Merci !

Sabine 18/05/2016 20:18

J'aime cette maison d'édition. Les iles sont mon affaire et je trouve beaucoup de charme au dessin. Merci !

Hélène 19/05/2016 07:58

Une très belle découverte !

Jerome 18/05/2016 12:09

Flao est un dessinateur que j'adore, je m'empresse de le noter !

Hélène 19/05/2016 07:58

Un très bel album !

Electra 18/05/2016 11:17

Très joli ! ça fait rêver, je comprends ton coup de cœur !
Merci pour cette évasion car ici c'est le déluge et 16 petits degrés!

Hélène 19/05/2016 07:58

C'est magnifique !