Dans ce jardin qu'on aimait de Pascal QUIGNARD

Publié le par Hélène

♥ ♥

Le révérend Simeon Pease Cheney, dans les années 1860-1880, eut ce projet fou de retranscrire les moindres sons musicaux de ce qu'il cotoyait avec joie au quotidien, du chant d'oiseau au bruit de l'eau du robinet qui goutte dans le seau à demi plein. Pour lui, même les choses inanimées ont leur musique, il suffit de tendre son oreille pour saisir ces subtiles symphonies célestes. Malheureusement, il n'est pas pris au sérieux, il faudra que son fils (dans la vraie vie) ou sa fille dans l'oeuvre de Quignard publie  « Wood Notes Wild, Notations of Bird Music » à compte d’auteur après sa mort. Quelques années plus tard, ce livre sera remarqué par le compositeur Anton Dvorák et lui inspirera, en 1893, le « Quatuor à cordes n° 12 ».

Ce destin double - celui de ce vieux musicien passionné par la musique de la nature et sa fille qui a lutté pour faire reconnaitre son oeuvre - a inspiré à Pascal Quignard ce texte hybride entre pièce de théâtre et chant poétique. L'auteur met l'accent sur la vie intime fantasmée du révérend : marié à une femme qu'il adorait, il la perd lors de l'accouchement de sa fille et restera inconsolable face à cette perte brutale. Il est obsédé par l'image de sa femme disparue et arpente le jardin qui lui était cher pour mieux la retrouver.

Ce que j'ai moins aimé : En lisant la quatrième de couverture, je m'attendais à davantage de passages sur l'aspect artistique du révérend, sur cet étrange projet tellement fascinant. Mais Pascal Quignard a choisi de porter son récit vers la tristesse, cette peine incommensurable ressentie à la mort d'un être cher.

Bilan : Le portrait triste et touchant d'une homme hanté par la mort de sa bien-aimée.

 

Présentation de l'éditeur : Grasset

Du même auteur : Les solidarités mystérieuses ♥ ♥ ♥ ♥ ; Villa amalia ♥ ; Une journée de bonheur ♥ ♥ ♥

 

Dans ce jardin qu'on aimait, Pascal Quignard, Grasset, mai 2017, 176 p., 17.50 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Moka 06/12/2017 15:37

Je n'ai lu qu'un Quignard je crois... Villa Amalia que j'avais adoré.

zazy 05/12/2017 22:43

Quignard quoi et j'aime... Je l'ai déjà noté dans ma liste.

Hélène 08/12/2017 08:28

Il te plaira

gambadou 05/12/2017 20:25

pas très gai ! Je lirai plutôt "les solidarités mystérieuses"

Hélène 08/12/2017 08:28

Voilà ;-)

Dominique 05/12/2017 11:14

pas lu alors je note je suis fan de Quignard

Hélène 08/12/2017 08:28

Un beau roman triste et mélancolique

Alex-Mot-à-Mots 04/12/2017 11:58

A part Villa Amalia, un auteur qui te plait.

Hélène 08/12/2017 08:27

Oui c'est vrai, globalement.