L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent de Philippe DELERM

Publié le par Hélène

Dans cet opus, Philippe Delerm s'intéresse aux gestes presque mécaniques les gestes de la vie : qu'il s'agisse de l'épluchage de la clémentine, de la conduite d'un caddie, de remonter ses manches, l'auteur observe et analyse ce que ces gestes peuvent révéler de nous.

Quelques gestes évoqués nous font retrouver le charme de ces "Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules" qui avaient tant plu à l'époque de leur sortie, comme le déhanchement pour laisser entrer le chat, même s'il n'est plus là, un geste empreint d'habitude et de nostalgie.

Mais malheureusement, ces fulgurances sont rares, et l'ensemble est profondément décevant.

Ce que j'ai moins aimé :

Le style n'a rien de poétique : "elles sont trop fortes" P. 37, l'emploi généralisé du "on", "il y a", "génial" créent des phrases courtes sans âme. Même les ricochets perdent de leur poésie, chaque geste devient vide, guindé, en raison de la banalité du propos et du style.

 

Présentation de l'éditeur : Seuil

Lu dans le cadre de Masse Critique de Babélio

tous les livres sur Babelio.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 05/10/2019 10:39

bon et bien moi qui ai appris l'existence de ce titre hier via le magazine Lire et qui étais tentée, ben je vais vite me débarrasser l'esprit et tourner la page !

Jérôme 01/10/2019 12:28

Il tourne en rond avec ses micro-nouvelles depuis la dernière gorgée de bière malheureusement...

gambadou 25/09/2019 19:21

Tu n'es pas la première a être un peu déçue

Yueyin 25/09/2019 17:45

La recette s'affadit on dirait...

manou 25/09/2019 14:35

Dommage en effet j'en attendais mieux et comme toi j'étais tentée par cette lecture...Merci pour ton ressenti

keisha 25/09/2019 13:57

Un coeur? C'est bien ce que je craignais. cet auteur déçoit.