Sur quoi repose le monde de Kathleen DEAN MOORE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Je crois que la plus belle chose que l'on puisse dire à quelqu'un, c'est "Regarde." Et la position la plus tendre, ce n'est pas une longue étreinte, mais deux personnes se tenant côte à côte, regardant ensemble le monde. Quand les gens apprennent à regarder, ils commencent à voir, à voir vraiment. Quand ils commencent à voir, ils commencent à se sentir concernés. Et se sentir concerné, c'est l'entrée dans le monde moral."

Kathleen Dean Moore est écrivain, philosophe et naturaliste, engagée dans la défense de la nature sauvage, ses récentes publications portant sur le changement climatique.

Elle s'interroge donc en ces pages pour savoir comment sensibiliser l'homme à ces problématiques, et met ainsi en lumière le lien profond qui existe entre l'homme et son environnement. Aimer un endroit s'apparente à aimer le monde et l'univers et devrait donc naturellement amener l'homme à chercher ainsi à le préserver.

L'homme faisant partie d'un tout, si le tout disparait qu'advient-il de lui ? Notre dépendance avec le milieu naturel est indéniable et cette éthique écologique du care devrait être universelle, pourtant, cette préservation ne semble pas aller de soi.
Avec humilité, l'auteure livre sa propre expérience, ses fusions fugaces et inestimables avec le monde, quand, soudain, il vibre sous la peau et rayonne. Qu'elle soit allongée en pleine nature, sur une plage guettant une tortue luth, qu'elle contemple une pluie de comètes, ou partage du temps sur un bateau avec les gens qu'elle aime, elle aiguise son regard et ses sensations pour être plus intensément reliée.

Sa conclusion en appelle à la responsabilité de chacun :

"Il n’y a pas d’autre solution : nous devons devenir les gardiens des lieux que nous habitons. Nous devons être moralement responsables du bien-être de l’air, de l’eau, de la terre. Et si cela rend nos relations avec la terre compliquées et douloureuses, peut-être n’y a-t-il là rien de surprenant. « Un changement s’impose, écrivait Linda Hogan dans Dwellings ». Assumer le rôle de gardiens est la responsabilité la plus spirituelle et physique de notre temps. "

Un texte essentiel !

 

Présentation de l'éditeur : Gallmeister

Du même auteur : Petit traité de philosophie naturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dominique 24/07/2021 11:06

je l'ai repéré et je me réjouis à l'avance de la lire j'avais beaucoup aimé son premier livre

zazy 23/07/2021 22:44

Depuis que je fais de la photo, mon regard s'est aiguisé et je remarque des choses qui je ne voyais pas auparavant.

Jérôme 23/07/2021 15:26

Les choses sont tellement déprimantes en ce moment par rapport au changement climatique que je n'ai pas vraiment envie de lire sur le sujet, même si ça a l'air très bien.