Emily de Stewart O’NAN

Publié le par Hélène

emily

♥ ♥ ♥

 "Se pouvait-il que, même pour les gens d’âge mûr, la vie soit ainsi – déconcertante, inattendue, inconnue?" (Virginia Woolf)

  

L’auteur :

 

Stewart O’Nan est né en 1967 à Pittsburgh. Il a notamment publié aux Éditions de l’Olivier : Des anges dans la neige (1997), Un monde ailleurs (2000) ou Chanson pour l’absente (2010). Aussi virtuose dans le roman noir, la fiction pop que dans les récits plus intimistes, il consacre toute son œuvre à dépeindre la face cachée du rêve américain, celle du quotidien, des actes et des lieux ordinaires, cette vraie Amérique loin de ses propres légendes.

 

L’histoire :

 

Dans la vie d’Emily, il y a eu les repas animés, la ronde des jours et des choses à faire. Aujourd’hui, Emily est veuve. Ses enfants sont loin. Sa belle-sœur, Arlene, lui tient compagnie. Elle aime la musique classique, les musées, les petits déjeuners copieux du Eat’n Park. Sa santé est bonne. Elle ne manque de rien. À 80 ans, le temps rétrécit mais il semble infini.

 

Ce que j’ai aimé :

 

Emily est un roman tendre, doux, ouatiné, tranquille à l'image de son héroïne éponyme, une femme veuve de 80 ans qui considère sa vie quotidienne tempérée avec tendresse et sagesse. Ne nous y trompons pas : Emily est une vieille femme qui refuse de capituler devant la mort et qui ne souhaite pas attendre les bras croisés que la belle faucheuse vienne la chercher. Elle décide donc de reprendre ses derniers moments en main et d'achèter une nouvelle voiture pour gagner en autonomie et pourquoi pas, partir en virée avec sa copine Arlène… Elle rêve également devant une maison proche de celle de son enfance, elle fait des projets, elle VIT, encore, toujours...

 Des petits riens jalonnent sa vie paisible : son chien Rufus, ses sorties avec sa belle-sœur Arlène, compagne indispensable, une symphonie de Schubert, des appels à ses enfants pour prendre des nouvelles, leurs  visites, toujours trop courtes et laissant un sentiment d’insatisfaction dans l’air, les enterrements aussi, inévitables, une exposition de van Gogh, mille petits détails qui font de sa vie un ensemble cohérent paisible et heureux...

 Un très beau roman que la vieillesse, vu comme le début d’une autre aventure…

  

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Rien


Premières phrases :

 

« Tous les mardis, Emilly Maxwell remettait le peu qui lui restait de vie entre les mains de Dieu et celles, tremblantes, de sa belle-sœur, Arlene, et elles allaient en voiture au drive-in Eat’n Park, prendre un petit-déjeuner-buffet « deux-pour-le-prix-d’un ».

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Nos plus beaux lendemains

Autre : La tournée d'automne de Jacques POULIN

 

D’autres avis :

 

Blogs : Clara

Presse : L’express ; Libération ;Le Figaro  

 

Emily, Stewart O’NAN, traduit de l’anglais (EU) par Paule Guivarch, Editions de l’Olivier, mai 2012, 334 p., 22 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

Je viens de terminer ce magnifique roman .


Un pur moment de bonheur sur papier...


Tendresse, nostalgie et petits détails de la vie qui en font son éclatante beauté !


Du très grand Art !


 Merci Mr O'NAN . 
Répondre
H


J'ai beaucoup apprécié également, et en plus c'est optimiste !



M

J'ai moi aussi beaucoup aimé partagé ses souvenirs avec Emily et vivre avec elle au fil des saisons.
Répondre
H


Un univers doux et tranquille..



A

Un roman sur la vieillesse, pourquoi pas.
Répondre
H


Une vieillesse lumineuse...



M

J'ai Nos plus beaux lendemains dans ma PAL depuis de slustres. Il faut l'en sortir. Par contre, si c'est dans la veine de La tournée d'automne, ça risque de ne pas me plaire !
Répondre
H


Il a en commun avec "la tournée d'automne" le thème, la vieillesse, le fait qu'il ne se passe pas grand chose. mais le ton est différent : très anglais chez O'Nan, beaucoup plus poétique chez
Poulin. 



A

La façon dont tu le présentes est très allécheante, je vais aller voir s'il est à la bibli
Répondre
H


Un bon moment de lecture effectivement...



J

J'ai failli l'acheter après avoir lu un article de presse mais ma libraire ne l'avait plus en stock, elle attendait le réaprovisionnement. Je n'y suis pas retourné depuis mais ton billet renforce
mon envie de découvrir cette vieille dame^^
Répondre
H


Même proposition que pour Keisha, si tu veux qu'il voyage jusquà toi...



K

C'est un auteur que j'ai pas mal lu il y a quelques années. il faudra que je retrouve Emily, personnages de Nos plus beaux souvenirs...
Répondre
H


Oui elle est attachante...



K

Je note (mais rien ne presse, j'ai à lire pour la fin de la décennie)
Répondre
H






K

J'ai lu Nos plus beaux souvenirs, pas trépidant, mais bien vu. Celui dont tu parles me plairiat sûrement. J'attends de voir si la bibli est réactive.
Répondre
H


Sinon je l'ai, n'hésite pas, cette brave Emily est encore assez fringante pour voyager...