Un goût de soleil de Anne BRAGANCE

Publié le par Hélène

                                       

Ce que j'ai aimé :

Le principe de cette collection "Exquis d'écrivans" est attrayant : 

"Petite bibliothèque gourmande contemporaine, cette collection de livres courts propose à des auteurs contemporains d’horizons très différents de donner libre cours à leur imagination gourmande, en s’inspirant d’un jeu à la fois simple et dynamique de mots clefs. Exquis d’écrivains souhaite rendre hommage à la richesse de la langue française pour dire les plaisirs de la nourriture et constituer la mémoire littéraire de la gastronomie. Fictions, rêves et souvenirs, chaque auteur y livre ses voyages personnels au pays de la nourriture, sous différentes formes narratives (récits, nouvelles, dialogues, contes, poèmes…), qui donnent envie de passer à table ou de se mettre aux fourneaux.  Exquis d’écrivains, première collection demandant à des auteurs contemporains de livrer leurs plaisirs de table et de bouche, s’adresse à tous les lecteurs gourmands et gourmets auxquelles elle propose des textes intimistes et variés, émouvants ou drôles, résolument appétissants et agréables à lire…"

Ce que j'ai moins aimé :

Malheureusement cet opus n'est pas le plus réussi de la collection.

Anne Bragance ne parvient pas à insuffler à ses anecdotes le charme nécessaire à ces courts récits qui doivent être rapidement évocateurs et jouer avec nos sens. Ayant choisi la cuisine du soleil puisqu'elle est née à Casablanca, il aurait fallu que les odeurs chaudes et poivrées de cette cuisine transitent jusqu'à nos narines. Ici les récits sont plats, sans relief, sans aspérités, insipides, ce qui est le comble pour un recueil placé sous le signe de la cuisine ! Pire, elle nous parle de régime dans le chapitre "Sablés" ! Qu'elle évoque de odeurs de coriandre, la préparation d'un karao indien, l'extase ressentie devant une assiette de rougets, la confection d'une tarte tatin, aucune sensation n'effleure nos narines, ne vient chatouiller nos papilles, n'émoustille nos sens. 

Une déception.

      

Premières phrases :

"Avec le citronnier, la patience est essentielle.

AU printemps, quand il va se couvrir de fleurs odorantes et embaumer l'air alentour, l'arbuste entamera sa parade de séduction, bonheur déjà et promesse d'enchantements futurs. Certes nombre de ces fleurs au parfum enivrant tomberont, mais certaines d'entre elles donneront naissance à des bébés citrons. Patient toujours, on continuera à couver des yeux l'arbrisseau, on l'entourera de soins jaloux et constants. Et l'on attendra encore."

Présentation de l'éditeur :

Nil éditions 

Vous aimerez aussi :

Dans la même collection : Soulfood Equatoriale 

Du même auteur : Le fils récompense

Autre : La colère des aubergines de Bulbul SHARMA

 

Un goût de soleil, Anne Bragance, Nil Editions, Exquis d'écrivains, 2007, 12 euros

 

Pioché dans ma PAL.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 15/08/2014 10:32

Un titre de saison, pourtant.....

hélène 16/08/2014 19:47

Oui cela me semblait adapté.. Dommage :!

cristie 13/08/2014 22:46

Non là je passe ! ;-)

hélène 16/08/2014 19:47

;)

cathulu 13/08/2014 08:07

Je me demande si cette collection, que j’aimais beaucoup, existe encore...

hélène 16/08/2014 19:47

Je ne sais pas, je n'ai lu que deux titres pour ma part, encore de belles découvertes devant moi !

Manu 12/08/2014 21:46

Je ne suis pas du tout une gourmande, du moins pas au point d'avoir envie de lire de la prose relative à la nourriture. Je passe.

hélène 16/08/2014 19:46

Tu as de la chance !

Athalie 12/08/2014 18:45

J'aime beaucoup l'idée de la collection, quand les mots font saliver, je me régale. Mais à découvrir avec un autre titre, alors .... Pourtant, la cuisine du soleil, c'était prometteur en saveurs !

hélène 16/08/2014 19:46

Oui j'en attendais beaucoup