Hokusaï les trente-six vues du Mont Fuji de Jocelyn BOUQUILLARD

Publié le par Hélène

                        

♥ ♥ ♥ ♥ 

Mon avis :

Dès sa publication en 1830, la série des 36 vues du Mont Fuji, série d'estampes de paysage, connaît un succès fulgurant. A la fin du XIX ème siècle les Occidentaux découvrent le japonisme et se passionnent pour cet art. Ce petit bijou de Jocelyn Bouquillard est la première monographie française dédiée à cette série.

L'art de l'estampe s'essoufle à cette époque dans ses thèmes, jusqu'à ce que Hokusaï s'intéresse aux sites natrels, aux paysages pour renouveler le genre. Le Mont Fuji est le thème central, et non plus simplement un décor dans lequel évolueraient des personnages. Ancien volcan qui a connu sa denrière éruption en 1707, associé à la divinité du feu, il est vénéré par les japonais. Des croyances lui attribuent le secret de l'immortalité, d'où les nombreux pélerinages qui y étaient effectués.

Le village de Sekiya au bord de la rivière Sumida

@source BNF

A l'époque, l'édition est luxueusement imprimée, destinée à une bourgeoisie aisée, elle comporte quarante-six planches. Le Mont Fuji apparaît sous différentes saisons, sous l'orage, au lever du jour ou au coucher,sous le vent, sous la neige, avec toujours ce désir de capter l'instant présent et d'insister sur sa fugitivité en s'attachant à un même théme. Quand des personnages apparaissent, ce sont souvent des hommes et des femmes pris dans leur vie quotidienne, dans leur travail, des paysans, des artisans, des ouvriers. 

Le col d'Inume dans la province de Kai 

@source BNF

Les planches présentées ici sont conservées à la réserve du département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque Nationale de France. 

La plage de Shichiri dans la province de Suruga

@source BNF

Plastiquement, il utilise pour certaines planches les modes de représentation occidentaux. Il affirme également son goût pour la géométrie avec un travail sur les lignes, et use du bleu de Prusse importé de Hollande récemment. Il attache une grande importance aux détails, insistant sur la nécessaire communion entre la nature et l'homme, caractéristique de l'esprit japonais empreint de spiritualité shintoïste. La nature est toute puissante et doit être respectée. 

Une très belle façon de découvrir ce peintre hors norme, si vous n'avez pas pu profiter de l'exposition qui se termine ce dimanche au Grand Palais.

Présentation de l'éditeur :

Seuil 

Vous aimerez aussi :

Bd Hokusai de Shotaro Ishnomori  

Le roman d'Hokusai de Aude FIESCHI

BNF Les 36 vues du Mont Fuji 

 

Hokusaï, les 36 vues du Mont Fuji, Jocelyn Bouquillard, Seuil/BNF, 2010, 19.30 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gambadou 18/01/2015 21:59

C'était le dernier jour aujourd'hui de l'expo Hokusai au Grand Palais !

hélène 19/01/2015 08:05

Eh oui, et je l'ai loupée :(

Ariane 18/01/2015 13:36

C'est magnifique. Et ça me donne une excellente idée cadeau pour l'anniversaire de mon homme qui adore la culture et l'art du Japon.

hélène 19/01/2015 08:05

Oh oui il sera ravi !

keisha 17/01/2015 15:22

Ah ça me donnerait envie d'y retourner...

hélène 19/01/2015 08:05

J'ai voulu y aller, mais... trop tard, 5h de queue jeudi ou 3h le vendredi, j'ai abandonné !