Dimanches d'août de Patrick MODIANO

Publié le par Hélène

♥♥♥

Ce que j'ai aimé :

Jean, le narrateur déambule dans les rues de Nice, tentant de se construire un futur quand tout le ramène au passé. Et notamment ce Villecourt, croisé un jour de marché. Pourquoi insiste-t-il pour que tous deux évoquent le fantôme de Sylvia, pourquoi revient-il sur leur relation ? Le narrateur se plonge alors dans ses souvenirs nimbés de mystère. Au fil de ses réminiscences, paradoxalement, le passé se densifie

"Tout finit par se confondre. Les images du passé s'enchevêtrent dans une pâte légère et transparente qui se distend, se gonfle et prend la forme d'un ballon irisé, prêt à éclater." p. 49

Pourquoi Sylvia et Jean ont-ils quitté précipitamment les bords de Marne ? Comment se sont-ils procuré ce magnifique diamant qui ne quitte pas le cou de Sylvia ? Qui étaient les Neal, ce couple mystérieux rencontré à Nice ?

Les fils ténus s'entrelacent pour former un écheveau dans lequel se débat le narrateur et le lecteur. 

"Le jour, tout se dérobait. Nice, son ciel bleu, ses immeubles clairs aux allures de gigantesques pâtisseries ou de paquebots, ses rues désertes et ensoleillées du dimanche, nos ombres sur le trottoir, les palmiers et la Promenade des Anglais, tout ce décor glissait, en transparence." p. 107

En quelques mots, Modiano parvient à nous prendre dans les filets de l'intrigue et à nous envoûter.  En quelques pas nonchalants, il nous plonge dans une atmosphère comme suspendue, saisissant cette sensation éphémère et vaporeuse si difficile à capturer et à enserrer dans des mots.

"Et puis l'air est quelquefois si doux sur la côte d'Azur en hiver, le ciel et la mer si bleus, si légère la vie par un après-midi de soleil le long de la route en corniche de Villefranche, que tout vous semble possible : les chèques des banques anglaises de Monaco qu'on vous fourre dans les poches et Errol Flynn tournant sur le manège du jardin Albert 1er." p. 111

De ce roman se dégage un charme nonchalant évocateur. L'art de Modiano transpose la réalité, la poétise, et la modèle en oeuvre d'art. 

Ce que j'ai moins aimé :

- Rien.

Présentation de l'éditeur :

Folio 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : L'herbe des nuits L'horizon ; Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier

D'autres avis :

Lu dans le cadre du Blogoclub sur le conseil de Galéa 

 

Dimanches d'août, Patrick Modiano, Folio, 1989, 192 p., 6.4 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 06/03/2015 15:15

Et dire que je n'ai toujours rien lu de lui. Il serait temps que je m'y mette !

Hélène 06/03/2015 17:38

Celui ci est très bien, je te le conseille !

gambadou 02/03/2015 16:13

Tiens, un qui ne se passe pas à Paris. Par contre je retrouve le thème de la déambulation, de la nonchalance ...

Hélène 02/03/2015 19:28

Un thème incontournable ;)

sous les galets 02/03/2015 06:57

arghhh Hélène, tu me fais vraiment plaisir. Comme tu le sais c'est l'un de mes préférés, et en plus les extraits que tu as choisis sont ceux qui j'ai mis sur les murs de mon travail, alors vraiment je crois qu'on en a eu la même lecture de ce livre. Ta dernière phrase est parfaite, je ne l'aurais pas mieux dit.
Contente je suis, vraiment!!! Et puis je les ai vraiment aimés tous les deux, ce couple en danger avec un bijou trop gros pour eux...
Bon lundi (le mien commence bien)

Hélène 02/03/2015 07:58

Merci à toi de m'avoir guidée vers ce titre, car vraiment je n'accrochais pas à "place de l'étoile" et cela m'aurait embêté de rester sur un échec ! bises

Denis 01/03/2015 21:19

Un charme nonchalant qui a fini par m'ennuyer... hélas...

Hélène 02/03/2015 07:58

La frontière entre nonchalance et ennui est ténue ;)

Philisine Cave 01/03/2015 17:12

J'ai le sentiment que Dimanches d'août pourrait bien me convenir : il y a une trame policière derrièe, une enquête. Bises

Hélène 01/03/2015 17:50

Oui je pense qu'il te plairait !

Ariane 01/03/2015 16:42

Je n'ai encore jamais lu Modiano il serait temps que je m'y mette. J'aime beaucoup le titre de ce roman alors il sera sans doute le premier sur ma liste.

Hélène 01/03/2015 17:50

Un très bon choix ;)

Valérie 01/03/2015 15:52

Je voulais l'aimer ce titre parce qu'il m'avait été offert par une amie chère, mais je suis passée à côté.

Hélène 01/03/2015 17:50

Mince alors !

enna 01/03/2015 11:26

C'est peut-être par celui-ci que je poursuivrai ma découverte de l'auteur (mais pas tout de suite : une petite pause pour ne pas me lasser ;-)

Hélène 01/03/2015 11:28

Il m'a beaucoup plu !

sylire 01/03/2015 11:13

Apparemment, tu es la seule à avoir choisi ce titre bien tentant. Des points communs avec celui que j'ai lu "une jeunesse" mais ils se ressemblent tous donc rien de plus normal.

Hélène 01/03/2015 11:17

J'ai commencé par "place de l'étoile" mais je n'ai pas accroché. Donc j'ai demandé conseil à la spécialiste esModiano, qui m'a conseillé ce titre que j'avais par miracle dans ma bibli ! Un bon choix...

mimireliton 01/03/2015 11:00

Je crois que j'ai des lacunes....Je n'ai jamais lu Modiano....peut être vais je commencer avec ce titre... :)

Hélène 01/03/2015 11:02

Il m'a été conseillé par Galéa qui les a tous lus, et c'est un très bon choix !