Jack Rosenblum rêve en anglais de Natasha SOLOMONS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"L'assimilation, là était le secret." 

Mon avis :

Jack Rosenblum est arrivé en Angleterre en 1937, devenu persona non grata dans son Allemagne natale. Il s'efforce depuis cette date de s'intégrer au mieux à la société anglaise, en suivant et rédigeant lui-même un guide complet des us et coutumes anglaises à respecter pour se fondre dans le paysage et devenir un parfait gentleman : discrétion, politesse, absence d'engagement politique, si possible ne plus lire les journaux allemands, manger de la marmelade, s'adapter à la météo pluvieuse.. Sa femme Sadie est attérée par cette volonté de gommer ses origines juives et elle reste profondément attachée à son passé et aux proches qu'elle a perdus. Seulement Jack se heurte à un obstacle : impossible pour lui d'intégrer un quelconque club de golf à Londres. Il décide alors de créer son propre club à la campagne, dans le Dorset.

Si Jack Rosenblum est relativement antipathique au début du roman, obnibilé par son assimilation au point de délaisser sa femme pas assez anglaise à son goût, il évolue au fil des évènement et gagne en humanité. Se laissant gagner par le charme de la campagne, il rencontre des cochons laiteux, danse avec sa femme au milieu des jacinthes sous la pluie, se fait des amis au charme nébuleux, et s'adapte finalement parfaitement à sa vie "au milieu des daims, des blaireaux et des cochons laiteux." 

"Ce soir, j'ai vu un feu follet. Je savais qu'il s'agissait d'une simple boule de lumère phorsphorescente, mais j'aurais aimé qu'elle soit magique ou mystique. Ne souhaiteriez-vous pas vivre dans un tel monde, monsieur Jones ? Un monde habité par la magie, et non pas le ciment et les pavillons ?" p. 220

Il retrouve peu à peu son identité perdue dans sa course à l'intégration

Un véritable enchantement que ce petit roman. conte de fée loufoque et savoureux !

J'ouvre ici une parenthèse pour remercier la blogo qui l'a mis sur ma route ! Après la lecture décevante du Manoir de Tyneford, tout le monde m'avait dit que celui-ci était bien meilleur, et je suis très heureuse d'avoir suivi leurs conseils avisés. Et merci au mois anglais et à Galéa qui m'ont poussée à le sortir de ma PAL.   

 

Présentation chez Le livre de poche

Du même auteur : Le manoir de Tyneford

D'autres avis : Kathel, Luocine, Keishales 8 plumes 

 

Jack Rosenblum rêve en anglais, Natasha Solomons, Le livre de poche, roman traduit de l'anglais par Nathalie Peronny, 2011, 429 p., 7.10 euros

 

Lecture commune autour de Natasha Solomons avec Galéa et Fleur dans le cadre du mois anglais. 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y
Il est dans ma pal celui-là :-) bonne pioche on dirait...
Répondre
H
Oui bonne pioche !
S
Tu sais quoi, à mon avis, Solomons, elle a tout donné dès le début et depuis elle vend du moins en moins bon. Je vais évidemment le lire, car contrairement à toi j'ai aimé le Manoir, mais là, je suis emballée par l'histoire, et par ton enthousiasme. Merci de m'avoir accompagnée sur cette date du mois anglais.
Des bises
Répondre
H
je suis aussi heureuse de t'avoir accompagnée pour cette lecture commune. A refaire ! Bises
A
Je pensais lire Le manoir mais finalement je vais plutôt tenter celui-ci.
Répondre
H
Il est bien mieux à mes yeux !
E
Cette auteure a l'air assez inégale. J'ai le manoir... dans ma PAL, il en sortira sans doute cet été.
Répondre
A
Pas lu cette auteure encore mais si je devais lire un de ses livres, je sens que ce serait celui-ci !
Répondre
F
Ton billet me donne envie de découvrir ce roman, après ma déception de "La galerie..."
Répondre
T
Cela fait un moment que j'ai envie de le lire celui-ci et merci de me préciser que le manoir est moins bon car il me faisait également de l'oeil !
Répondre
B
Dûment noté :) !
Répondre
E
Il fait combien de pages ? il est tentant et ainsi je sais qu'il faut lire celui-ci (et pas l'autre) ! et le charme de la campagne anglaise...
Répondre
A
Je n'avais pas capté qu'il y avait une LC Solomons, de toute façon pour aujourd'hui ça n'aurait pas été possible. Mais je me suis promis de le lire avant la fin de ce mois anglais !
Répondre
H
Il te plaira !
K
C'est le seul que j'ai lu de Natasha Solomons, et je crois que c'est le meilleur, le plus dans le genre que j'aime, en tout cas.
Répondre
H
Oui j'ai adoré !
L
Je le savais! Je savais que tu aimerais. C'est vraiment un roman qui fait du bien, après avoir un si bon moment je n'ai pas hésité à lire le second "le manoir de Tyneford" . Mais j'ai été très déçue.
Répondre
H
Oui je te remercie vraiment de m'avoir tentée !
K
J'ai lu les deux, préférant au départ l'autre, et finalement celui ci est mon meilleur souvenir, comme quoi...
Répondre
H
Il est bien meilleur, c'est pour ça ;) beaucoup moins mièvre que Elise !