Seule Venise de Claudie GALLAY

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

"Il ne faut pas attendre. Laissez-vous traverser." p.191

Suite à une rupture douloureuse, la narratrice décide de larguer les amarres et de partir pour Venise. Dans cet hiver glaçant, les touristes sont rares dans la cité des doges et dans la pension où elle a élu dominicile. Une jeune danseuse et son amoureux y loge, ainsi qu'un prince russe en fauteuil roulant avec qui la jeune femme passe plusieurs heures par jour. Compagnons d'infortune, ils se livrent l'un à l'autre au fil du temps qui file sur la cité prise dans le froid hivernal.

"- Mon poisson rouge a crevé, je dis. J'ai perdu mon boulot. Mon mec m'a plaquée.

- Dans quel ordre ?

- Le poisson à la fin." p. 41

Ses errances dans la ville embrumée mène la jeune esseulée vers une librairie dans laquelle rôde un fascinant libraire. Entre brume et premiers flocons de neige, le charme de la ville agit peu à peu sur l'esprit solitaire de la narratrice. 

"Le temps passe. Vide, silencieux. Feutré. Dehors, le ciel devient plus sombre, presque noir. Par contraste, la pierre vire au rose. Sur la place, les premières gouttes. Des parapluies s'ouvrent. Des passants se hâtent." p. 69

Le style de Claudie Gallay épouse sensuellement les pensées de cette jeune femme perdue dans sa vie comme dans la ville. Toutes deux peinent à se dire, à se livrer, sachant que les mots peuvent être trahison. La narratrice est happée par ce vide d'après la rupture, ce gouffre qui emplit l'air et étouffe l'âme, cette solitude que l'on cherche à remplir, trop vite, trop tôt, trop mal, à tort. Le temps lancinant fera son travail, de rencontres en bonheurs minuscules, un verre de vin, un repas partagé, des peines en commun, le bonheur des autres... 

Un texte tout en retenue qui apporte la lumière touches après touches, impressionnant la vie des esseulés et la nimbant de paix jour après jour.

 

Présentation de l'éditeur : Actes Sud 

Du même auteurLes déferlantes L'amour est une île Une part du ciel  Dans l'or du temps

D'autres avis : Caroline ;  Antigone Alex AntigoneEnnaSaxaoulLiliba

Télérama 

 

Seule Venise, Claudie Gallay, J'ai lu, 2009, 6.70 euros

 

Lu dans le cadre du mois italien chez Eimelle.

 

Commenter cet article

Taralli e Zaletti 30/11/2015 12:31

C'est un de mes livres préférés, sans doute parce qu'il se passe à Venise. L'auteur arrive bien à décrire l'ambiance de la ville en hiver.

Hélène 01/12/2015 07:54

Oui cette Venise sous la neige est originale !

céline 29/10/2015 15:28

J'aime bien Claudie Gallay mais j'ai lu tout son catalogue lorsque je faisais un stage au Rouergue et je me suis un peu lassée de son style à force. "Une part de ciel" m'a réconciliée avec son écriture !

Hélène 30/10/2015 10:03

J'ai aussi beaucoup aimé "une part du ciel"

Valérie 26/10/2015 16:20

C'est mon préféré de l'auteure, j'y ai retrouvé la ville que j'aime.

Hélène 28/10/2015 07:55

Je pense aussi que c'est mon préféré avec "les déferlantes"

jerome 19/10/2015 13:20

J'avais beaucoup aimé "Une part du ciel" mais je n'ai jamais retenté cette auteure depuis.

Hélène 20/10/2015 11:19

Il faudrait ;)

Folavrilivres 19/10/2015 09:35

Une lecture coup de cœur pour moi! :) tellement belle!

Hélène 19/10/2015 09:57

Tout à fait d'accord !

Alex-Mot-à-Mots 18/10/2015 18:06

J'avais beaucoup aimé l'ambiance hivernale de la ville.

Hélène 19/10/2015 09:57

Un point de vue original sur cette ville.

Electra 18/10/2015 16:21

En lisant ton billet, je te retrouve ! Tu aimes ce genre de roman et tu sais si bien en parler ! Moi j'ai souvent peur de m'y ennuyer ! Bon je suis à la traine.. tout le monde a lu Gallay sauf moi ! Tu me conseilles lequel en premier ? Car parfois le premier roman ne reflète pas l'auteur "en devenir" si tu me suis ? Bon dimanche - je file sortir la petite saucisse !

Hélène 19/10/2015 09:56

Je les ai tous aimé pour des raisons différentes : Les déferlantes se passe à la Hague et j'ai aimé cette atmosphère d'embruns que je connais bien, tout comme "la part du ciel" qui se passe en montagne, lieu aussi aimé ! Claudie Gallay sait rendre compte des atmosphères, comme dans cet hiver à Venise...Donc fais en fonction de tes goûts !

eimelle 18/10/2015 11:39

une lecture que j'avais appréciée également!

Hélène 19/10/2015 09:51

Un roman doux qui marque !

Emma 18/10/2015 10:10

J'aime beaucoup les livres de Claudie Gallay mais je n'ai pas encore lu celui-ci.

Hélène 18/10/2015 11:32

Tu devrais aussi l'apprécier !

Bonheur du Jour 17/10/2015 13:22

Je me suis toujours promis de le lire mais je n'ai jamais encore eu le temps. Peut-être lors d'un prochain voyage à Venise, justement.
Bon week end.

Hélène 18/10/2015 11:30

Bon week end à toi aussi !

Estellecalim 17/10/2015 08:55

Il est dans ma PAL depuis pas mal de temps ce roman ! Il va falloir que je me décide à l'en sortir un jour (mais je crois que j'attends d'aller à Venise pour ça :) )

Hélène 18/10/2015 11:30

C'est sûr que si tu as l'occasion, ce sera encore mieux ;-)

Aifelle 16/10/2015 10:56

J'ai beaucoup aimé cette lecture.

Hélène 18/10/2015 11:29

Je suis rarement déçue par Claudie Gallay...

L'Irrégulière 16/10/2015 10:04

Un très joli roman !

Hélène 18/10/2015 11:29

Un charme certain !

keisha 16/10/2015 09:06

Après les Déferlantes (looooooooooong) j'ai laissé l'auteur...

Hélène 18/10/2015 11:29

Ah bah mince, retente quand même, je l'aime beaucoup personnellement!

Florence 16/10/2015 08:15

J'ai gardé le souvenir d'une héroïne qui parle peu mais qui dit l'essentiel, dans un roman triste et nostalgique mais étonnamment serein et calme. Tu rends très bien l'atmosphère de cette belle lecture.

Hélène 18/10/2015 11:29

J'ai beaucoup aimé cette atmosphère mélancolique