Rendez-vous à Crawfish Creek de Nickolas BUTLER

Publié le par Hélène

♥ ♥

Nickolas Butler signe ici des nouvelles plus noires que le magnifique Retour à Little Wing même si on y retrouve sa foi en l'humanité et cet attachement viscéral pour le lieu de ses origines. Il peint des êtres bien souvent perdus dans un monde trop grand pour eux, un monde qui ne tourne pas toujours aussi rond qu'on pourrait l'espérer, non pas parce qu'il porte en lui la marque de sa déchéance, mais parce que l'être humain lui-même reste un être faillible. Il suffit d'un rien pour que tout bascule, une seconde d'inattention, un regard détourné de la route, une soirée arrosée aux conséquences irrémédiables, une faiblesse au fond relativement humaine. Pour oublier cette impression d'être sans cesse au bord du gouffre, il reste l'alcool, la drogue, ou plus lâchement la fuite, pour s'échapper ne fut-ce que temporairement. Reste  à savoir ce qui fonde notre être, ce qui fait que, dans nos errances, nous restons "quelqu'un de bien", de moral...

Qu'il évoque des couples vacillants ("Tronçonneuse party""Les restes"), des couples hésitants, tant accorder sa confiance est problématique ("Sous le feu de joie") ou des parents défaillants ("Un goût de nuage") , l'auteur n'oublie pas sa foi en l'amitié durable, certains personnages suppléant aux manquements des autres comme dans "Rendez-vous à Crawfish Creek" ou "Lenteur férroviaire".

Porté par un style très visuel, presque cinématographique, ce recueil de nouvelles confirme l'immense talent de son auteur : 

"Des nouvelles noires, ou plutôt gris foncé, mais toujours ce même espoir de rédemption, ces perdants au grand coeur qui restent des gens ordinaires prêts à tout sacrifier pour la magie de l'amour et des enfants." (Notes de la traductrice)

 

Présentation de l'éditeur : Autrement 

D'autres avis : Jostein  ; Marie Claude 

Du même auteur  Retour à Little Wing 

 

Rendez-vous à Crawfish Creek, Nicolas Butler, traduit de l'anglais (EU) par Mireille Vignol, octobre 2015, 19 euros

 

Merci à l'éditeur.

Commenter cet article

Estellecalim 21/12/2015 09:13

J'avais beaucoup aimé le roman, j'attends la sortie en poche des nouvelles :)

Hélène 22/12/2015 08:28

Elles sont plus sombres...

Athalie 19/12/2015 11:36

J'en profite pour noter plutôt le roman, je l'ai souvent vu sur les étalages, sans jamais me décider à découvrir cet auteur. Voilà, tu as réussi !

Hélène 21/12/2015 08:05

Oui le roman est mieux;

jerome 19/12/2015 09:16

J'ai trouvé le roman tellement fade et cucul... pas certain d'avoir envie de tenter les nouvelles...

Hélène 21/12/2015 08:05

Je sais..; à mon grand désespoir ;-)

Electra 17/12/2015 14:18

Marie-Claude était nettement plus enthousiaste .. J'ai lu son roman, reposé à la moitié et depuis pas repris mais je compte le finir ! Je suis plus attirée par les nouvelles, un de mes genres préférés ! Je vais voir s'il est dispo à la BM ! Je les ai commandées au Père Noël ... donc je patiente encore un peu :-)

Hélène 18/12/2015 08:08

Tu commences à me connaître, quand c'est sombre, je suis mitigée...

sous les galets 17/12/2015 12:01

Je suis rarement sensible aux nouvelles, du coup je passe mon tour. J'avais mis "retour..." dans ma Lal l'an dernier et certains billets m'avaient un peu découragée, du coup, j'avais laissé tomber, ton billet me donne envie de m'y remettre...

Hélène 18/12/2015 08:07

Oui, j'ai adoré son roman !

clara 17/12/2015 11:05

j'ai lu le première nouvelle et je n'ai pas tenté la suite..

Hélène 18/12/2015 08:06

J'ai retrouvé l'écriture de son roman, mais j'ai quand même moins apprécié !

Valérie 17/12/2015 10:07

Je vais passer parce que je n'ai pas aimé son roman.

Hélène 18/12/2015 08:06

Celui ci est assez différent.