Le chasseur de lucioles de Janis OTSIEMI

Publié le par Hélène

♥ ♥

En plein coeur de Libreville, un fourgon blindé est braqué. Bilan : vingt millions de francs CFA volés. Parallèlement le corps d'un ex-flic accusé d'avoir fait du trafic d'armes est retrouvé assassiné sur la plage de Tropicana, au sud de Libreville. Quelques jours plus tard, une prostituée camerounaise est assassinée sauvagement dans sa chambre. Puis une deuxième, une troisième, confirmant ainsi la présence dans la ville d'un tueur en série. 

L'intérêt de ce petit roman policier ne se trouve pas dans ces intrigues qui s'accumulent comme s'il fallait à tout prix donner un crédit policier au roman. La particularité de Janis Otsiemi tient davantage dans le tableau de la société gabonaise. Lui-même né à Franceville, au Gabon, il nous offre une vision décomplexée de son pays entre corruption, trafic d'armes, sida et prostitution, luttes ethniques entre les Fang et les Myéné... Les méthodes des policiers sont relativement expéditives : une bonne baffe sera plus efficace que dix-mille questions pour eux...

L'auteur use de surcroît d'un parler local humoristique qui apporte légèreté et humour au roman : qu'il s'agisse de petits proverbes comme "Au décès d'un chien, la chèvre ne porte pas le deuil.", "Le pied qui a été mordu par un serpent a peur d'un bout de corde.", "Le chasseur découvre l'étang grâce aux canards." ou bien d'expressions comme "Balle à terre" pour "laisse tomber", "faire l'avion" pour "faire vite", "avoir le mal de poche" pour "être fauché".

Mes réticences : Pas de femmes dans cet opus, ou effacées -ou mortes- 

Peu d'optimisme dans ce tableau de Libreville...

L'intrigue est vite emballée, là ne réside pas le sel de ce roman.

 

Présentation de l'éditeur : JigalPocket 

Du même auteur La bouche qui mange ne parle pas  ;  African Tabloid 

 

Le chasseur de lucioles, Janis Otsiemi, Pocket, 2014, 216 p., 5.30 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yv 27/01/2016 16:32

on lit les polars de Janis Otsiemi pour toute la vie gabonaise plus que pour les intrigues, encore que le dernier était plus fort de ce côté-là

Hélène 28/01/2016 08:08

Je ne suis pas sûre d'avoir lu le dernier je vais chercher du coup !

Ingannmic 26/01/2016 18:13

Tes réticences m'incitent à passer... dommage, les auteurs gabonais ne sont pas si fréquents !!

Hélène 27/01/2016 08:09

Il est intéressant à découvrir, même s'il souffre de quelques défauts...

Alex-Mot-à-Mots 25/01/2016 14:49

J'aime beaucoup les expressions !

Hélène 27/01/2016 08:09

Oui c'est local !

Laure 25/01/2016 08:02

Pas toujours facile d'avoir un polar avec une vraie bonne intrigue ...

Hélène 25/01/2016 08:14

Non effectivement, mais c'est dommage parce qu'avec une bonne intrigue, il serait parfait celui ci !

Sandrine 25/01/2016 07:37

J'ai choisi "African Tabloid" pour Lire le monde, après avoir eu du mal à mettre la main sur un des titres de l'auteur en bibliothèque. Déjà un peu parcouru : la langue me plait.

Hélène 25/01/2016 08:13

Je l'ai lu aussi. Je dirais que la langue est le point fort de ses romans...