Touriste de Julien BLANC-GRAS et Mademoiselle CAROLINE

Publié le par Hélène

Lors d'un salon littéraire, Julien Blanc-Gras rencontre Mademoiselle Caroline et en s'échangeant leurs livres, ils décident de travailler ensemble en adaptant le roman de Julien, Touriste édité en 2011 au Diable Vauvert. 

"Certains veulent faire de leur vie une oeuvre d'art, je compte en faire un long voyage. Je n'ai pas l'intention de me proclamer explorateur. Je ne veux ni conquérir les sommets vertigineux, ni braver les déserts infernaux. Je ne suis pas aussi exigeant. Touriste, ça me suffit. Le touriste traverse la vie, curieux et détendu, avec le soleil en prime. Il prend le temps d'être futile. De s'adonner à des activités non productives mais enrichissantes. Le monde est sa maison. Chaque ville, une victoire. Le touriste inspire le dédain, j'en suis bien conscient. Ce serait un être mou, au dilettantisme disgracieux. C'est un cliché qui résulte d'une honte de soi, car on est toujours le touriste de quelqu'un."

Commence alors un voyage à travers le monde, quelques planches présentant un pays, puis rapidement -trop- passant dans un autre pays ou un autre continent. Pas d'approfondissement, peu de relations sociales dignes de ce nom, juste une vérification des clichés -comme dans le Pourquoi Tokyo dont je parlais récemment. Dans ce patchwork de ses différents voyages, assez réducteur, on passe de la Colombie à l'Inde, du désert salvateur au bush du Mozambique, du comique des karaokés de Chine au tragique de Madagascar... Même quand Julien revient à Paris, les clichés ne sont pas bien loin : grisaille, embouteillages, routine aliénante...

Les dessins aux tons colorés - beaucoup moins réussis que celui de la couverture qui m'attirée - ont tendance à simplifier les scènes avec ces tons criards, peu poétiques et peu adaptés finalement pour faire rêver le potentiel touriste que nous sommes.

L'ensemble est finalement à mes yeux assez plat, sans  relief ou angle d'attaque particulier qui aurait apporté un intérêt quelconque aux pérégrinations d'un touriste ordinaire.

 

Présentation de l'éditeur : Delcourt 

D'autres avisFrance Inter  ; Page des libraires 

Interview de Mandor ​

Du même auteur : Paradis avec liquidation 

 

Touriste, Julien Blanc-Gras et Mademoiselle Caroline, Delcourt, mars 2015, 23.95 euros

 

Lu dans le cadre de la BD du mercredi accueillie aujourd'hui par Stephie

Commenter cet article

Jerome 18/04/2016 12:36

J'avais aussi beaucoup aimé le roman, surtout grâce à l'écriture extrêmement drôle de Julien Blanc-Gras. Pour le coup je peux comprendre qu'il n'en reste pas grand chose dans la BD...

Hélène 20/04/2016 09:51

Je pense que j'aurais préféré le livre !

Moka 15/04/2016 08:51

Je n'aime pas du tout ce que fait Melle Caroline à l'origine. Et là, en voyant cette jolie couverture, je me suis dis, tiens, pourquoi pas... Mais la suite de ton article me donne finalement envie de passer définitivement mon chemin.

Hélène 15/04/2016 08:54

La couverture est ne imposture, c'est comme ça que je me suis faite avoir !!

Stephie 15/04/2016 07:42

Rien que le dessin ne me plait pas...

Hélène 15/04/2016 08:37

Tout comme toi j'ai été déçue par ces dessins ///

A_girl_from_earth 13/04/2016 22:51

J'avais beaucoup aimé le roman. Peut-être que la BD ne restitue pas toute l'ambiance, ou en détourne un peu l'esprit par le biais des images. A vue de nez comme ça, ça ne m'aurait pas trop dit, la BD...

Hélène 14/04/2016 10:30

Je pense qu'effectivement mieux vaut lire le livre !

Violette 13/04/2016 19:20

la couverture me plaît, dommage.

Hélène 14/04/2016 10:30

Oui j'ai eu la même réaction que toi !

Bernieshoot 13/04/2016 15:08

j'avais vu la couverture mais je ne suis pas allez plus loin

Hélène 14/04/2016 10:30

La couverture me plaisait bien pourtant...

Electrz 13/04/2016 14:07

au début, je t'ai trouvé dure puis j'ai vu les planches ! effectivement ! en fait, ta chronique sonne très juste. Bizarre de trouver un éditeur pour ça !

Hélène 14/04/2016 10:30

Le livre a eu du succès je crois, d'où cette adaptation !

Noukette 13/04/2016 11:07

Voilà une lecture qui n'apparait pas indispensable... et tant mieux ! ;-)

Hélène 14/04/2016 10:28

Loin d'être indispensable !

Sophie 13/04/2016 09:45

Cette BD m'avait laissée sur ma faim...

Hélène 14/04/2016 10:28

Je te rejoins !

Luocine 13/04/2016 09:23

une BD qui semble ratée non? en tout cas pas pour moi.

Hélène 14/04/2016 10:28

Oui pour moi c'est raté !

Sandrine 13/04/2016 09:08

J'ai bien ri à la lecture du roman..

Hélène 14/04/2016 10:28

Je pense qu'il est mieux que cette bd...

choup 13/04/2016 08:36

les planches que tu as mises en illustration ne me donnent pas du tout envie... je passe allègrement mon chemin.

Hélène 14/04/2016 10:28

elles sont presque toutes comme ça :(