Douze nouvelles contemporaines. Regards sur le monde

Publié le par Hélène

♥ ♥

Trois parties divisent ce recueil de nouvelles d'auteurs contemporains :

Portraits des hommes et des femmes d'aujourd'hui, de la naissance à la mort

Claude Bourgeyx Lucien

Sylvain Tesson La crique couple qui mouille dans une crique hantée

Pascal Mérigeau Quand Angèle fut seule enterrement

Frédric Brown Cauchemar en gris homme alzheimer

Sylvain Tesson La particule 

Regards sur l'histoire du XXème siècle 

Dino Buzzati Pauvre petit garçon 

Antonio Skarmeta La rédaction chili

Jean Christophe Rufin Garde Robe 

Critique de la société contemporaine

Romain Gary J'ai soif d'innocence 

Sylvain Tesson Le courrier

Didier Daeninck Le reflet 

Jacques Sternberg Le credo

 

Les nouvelles sont assez pessimistes prouvant que l'homme qui ne maîtrise pas son destin, emporté par le cycle de la vie. Les êtres sont en quête d'absolu comme le narrateur de Romain Gary qui part à l'autre bout du monde pour rechercher la pureté des rapports humains, mais rencontre là-bas les mêmes faiblesses de la nature humaine "Dans les grandes capitales comme dans le plus petit atoll du Pacifique, les calculs les plus sordides avilissent les âmes humaines." (J'ai soif d'innonence). Les défauts humains s'accumulent au fil des histoires : cupidité, jalousie, intolérance, racisme... 

De la société du XXème siècle, ce choix de nouvelles ne retient que les abus de pouvoir, le totalitarisme, le terrorisme ou de façon plus légère l'enfer de la société de consommation... Ces nouvelles constituent une véritable critique de la société contemporaine, avec juste quelques minces lueurs d'espoir comme le petit garçon de La rédaction qui résiste malgré les idées que l'on cherche à lui inculquer.

Ce recueil a nénamoins l'avantage de permettre de découvrir le genre de la nouvelle à chute, au travers d'écrivains de renom, mais il assombrit sincèrement la vision de la société contemporaine ...

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard 

 

Commenter cet article

Electra 31/05/2016 14:30

Je n'en ai pas entendu parler, mais j'avoue que le côté pessimiste de la chose me rebute pas mal !
j'ai toujours besoin d'espoir (ou alors du noir mais du noir brillant ! )

Hélène 01/06/2016 08:40

Comme moi...