Le comte de Monte Cristo de Alexandre DUMAS

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

1815. Edmond dantès, jeune offcier de marine, rentre à Marseille à bord du Pharaon, navire dont il a pris le commandement. Il semble voué à un avenir radieux : amoureux de la belle Mercédès, ils vont se fiancer et se marier prochainement, et il est promu capitaine par l'armateur du Pharaon, Morrel. Mais sa position enviable suscite des jalousies : Fernand, ami d'enfance de Mercédès aimerait l'évincer auprès de la belle, et Danglars, employé de Morrel, voit d'un mauvais oeil sa promulgation au rang de capitaine. Les deux hommes se liguent pour lancer de graves accusations contre Edmond, accusations qui vont lui valoir le cachot. Morrel intervient alors auprès du procureur du roi Villefort mais quand il découvre que son propre père risque d'être impliqué, il fait en sorte que Edmond soit emprisonné et oublié au château d'If.

Château d'If http: //www.gombertois.fr/marseille_chateau_dif.html

Edmond y restera quatorze ans. Il y rencontrera l'abbé Faria, vieux savant que tout le monde croit fou mais qui lui inculquera tout son savoir et sa philosophie :

"Il faut le malheur pour creuser certaines mines mystérieuses cachées dans l'intelligence humaine, il faut la pression pour faire éclater la poudre. La captivité a réuni sur un seul point toutes mes facultés flottantes ça et là, elles se sont heurtées dans un espace étroit, et, vous le savez, du choc des nuages résulte l'électricité, de l'électricité l'éclair, de l'éclair, la lumière."

Quand Edmond finira par s'évader de ses geôles, il n'aura de cesse de poursuivre ceux qui l'ont emprisonné...

Au-delà du roman d'aventures, ce classique constitue un magnifique portrait d'homme. Le comte est un être complexe, être innocent et heureux au début du roman, il se densifie au fur et à mesure, désabusé par les trahisons qui le poursuivent. Il en vient même à douter de l'amour du prochain que devrait porter en lui chaque homme. Un instant, il ne croit plus en l'humanité, pour lui l'homme n'est qu'un animal ingrat et égoïste. Son parcours le forgera, c'est un homme qui trouvera de la force dans sa dignité, et qui finira par comprendre combien il est bon de vivre après avoir voulu mourir. Attendre et espérer, tels sont pour lui les clés de la sagesse ... 

Ce que j'ai moins aimé : Quand la première partie se révèle passionnante avec ses aventures multiples, ses retournements de situation, ces êtres qui ne sont jamais ceux que l'on croit, la deuxième partie s'essoufle un peu. Centrée sur les actes philanthopiques du comte qui se fait appeler Simbad le marin, les personnages se cachent derrière des identités multiples et finissent par se confondre. Néanmoins, cette partie est enrichie par le croquis péjoratif de la société parisienne qui traitent les invités "non pas d'après ce qu'ils sont mais d'après ce qu'ils veulent être".

BilanLe comte de Monte Cristo reste un magnifique roman d'aventures aux ramifications profondes.

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche 

D'autres avis : Babelio

 

tome 1 passionnant aventures multiples

Commenter cet article

Ariane 29/09/2016 11:30

Je tourne autour depuis des années sans aussi me lancer à l'assaut de ce monument.

Hélène 03/10/2016 08:28

Cela vaut le coup !

Violette 25/09/2016 20:34

j'adore ce roman, je l'ai déjà étudié (en abrégé) avec des 4è, et c'est très bien passé.

Hélène 26/09/2016 08:54

Effectivement je comprends qu'il puisse leur plaire !

gambadou 24/09/2016 20:41

Découvert il y a deux ans parce que je cherchais pour un long voyage des poches qui dureraient longtemps. J'ai adoré !

Hélène 26/09/2016 08:52

Il est certain que sa lecture dure !

Estellecalim 24/09/2016 07:53

Ah là là !! Un merveilleux souvenir d'adolescence (ou l'aspect philantropique avait dû me paraitre effectivement moins intéressant car je m'en souviens moins mais quand on est ado, on trouve ça très beau ;) ).
Un jour, je le relirai...

Hélène 29/09/2016 08:13

;-)

Estellecalim 27/09/2016 17:26

Oui mais peut-être pas celle-là. On verra quand je serai vieille ;)

Hélène 26/09/2016 08:52

Quelquefois il vaut mieux laisser ses lectures adolescentes intactes dans ses souvenirs non ?

Bonheur du Jour 24/09/2016 07:50

Ce livre m'a appris à vivre car il m'a fait réfléchir sur beaucoup de choses. Je l'ai lu plusieurs fois et je le garde, posé droit sur une étagère.
Bon week end.

Hélène 26/09/2016 08:51

Un roman enrichissant à tout point de vue !

Noukette 23/09/2016 23:27

Jamais lu ! J'ai presque honte...

Hélène 26/09/2016 08:51

Moi non plus avant l'été ;-) Le prochain pavé sera "Les misérables", jamais lu non plus ! (j'ai honte aussi)

BlueGrey 23/09/2016 20:14

Tout comme Keisha : lu, relu, rerelu... Et toujours emportée !

Hélène 26/09/2016 08:51

Quel souffle romanesque !

maggie 23/09/2016 18:08

Il faut que je le relise...

Hélène 26/09/2016 08:50

Oui !

manou 23/09/2016 11:54

Un grand classique lu et relu mais qu'en effet je pourrai sans problème relire encore d'autant plus que je suis allée plusieurs fois au château d'If et que lorsqu'on connaît les lieux, le roman est encore plus intéressant ! Bonne journée

Hélène 26/09/2016 08:50

Cela me donne envie d'y aller effectivement !

bizak 23/09/2016 11:25

Comme Keisha, lu, relu et rerelu il y'a juste trois mois.

Hélène 26/09/2016 08:50

On a plaisir à le retrouver !

Electra 23/09/2016 11:18

tu as bien fait de ne pas m'attendre ! à ce sujet, as-tu lu Giono du coup ? Mon billet est écrit depuis longtemps.
Sinon, en lisant ton billet, je me dis qu'il n'arrivait pas "au bon moment" donc pas de regret ! IL faudra qu'on se prévoit d'autres LC, comme Burke !

Hélène 26/09/2016 08:49

Pas encore lu Giono, tu peux publier si tu veux, car en ce moment je lis les sélections du Goncourt des lycéens, je t'en reparlerai, donc je risque de tarder pour Le hussard !

Dominique 23/09/2016 10:10

rapprochements du hasard, je suis insomniaque et cette nuit j'ai écouté le récit de l'évasion d'E Dantés, à chaque fois je m'émerveille de la verve de Dumas

Hélène 26/09/2016 08:48

Je l'ai découvert récemment avec "pauline", j'ai enchainé avec le comte et je ne vais pas m'arrêter là !!!

keisha 23/09/2016 09:00

Lu relu, rerelu...

Hélène 26/09/2016 08:48

Et je comprends !

Moka 23/09/2016 08:45

Je n'ai pas encore sauté le pas avec ce classique !

Hélène 26/09/2016 08:48

Tu devrais, on passe un bon moment !