Soyez imprudents les enfants de Véronique OVALDE

Publié le par Hélène

♥ ♥

Atanasia Bartolome, jeune adolescente de 13 ans part sur les traces du peintre Roberto Diaz Uribe après avoir été émue par la vue d'une de ses peintures. Leurs destins se croisent puisqu'elle apprend que le peintre appartient à sa famille. La quête de son histoire devient une obsession qui la mène aux quatre coins du monde. Elle rencontre notamment à Paris un professeur spécialiste du peintre qui met en lumière les étranges disparitions qui jalonnent la vie du peintre. Il faut dire que son histoire reste liée à celle de l'Espagne sortie après 40 ans d'un régime dictatorial. 

Histoire à tiroirs aux nombreuses ramifications, Soyez imprudents les enfants résonne comme un roman d'apprentissage, à la fois réflexion sur la famille, sur le pouvoir, mais aussi sur les choix qui ordonnent nos vies.

"C'est toi qui rends puissant le puissant en acceptant son pouvoir."

Ce que j'ai moins aimé : La fadeur du personnage principal allié à quelques longueurs dans sa quête finissent par noyer l'intérêt du lecteur et à restreindre toute émotion, qu'elle soit physique, psychologique ou intellectuelle. Il faut se laisser porter par sa "petite musique" sans chercher à être marqué durablement...
 

Bilan : Il reste évident que le style de Ovaldé et la beauté des images la rendent agréable à lire. Mais cela reste une impression éphémère. 

 

Présentation de l'éditeur : Flammarion 

Du même auteur : Des vies d'oiseaux ; Le sommeil des poissons

D'autres avis : Noukette et Jérôme, Caroline ; Cuné ; Mo

Télérama

 

Merci à l'éditeur.

 

Soyez imprudents les enfants, Véronique Ovaldé, Flammarion, août 2016, 20 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Electra 13/09/2016 21:21

ton billet est plus soft ! mais l'encéphalogramme plat, je ne m'en remets pas ! en attendant, l'avis de Jérôme et le tien me confirment qu'elle n'est pas pour moi !

Hélène 16/09/2016 08:00

Non, passe ton tour

Céline 13/09/2016 17:38

Je ne sais as si je lirais celui-ci. Le dernier Ovaldé que j'ai lu m'a, comme tu le dis si bien, paru agréable mais très éphémère...

Hélène 16/09/2016 08:00

Malheureusement il y en a beaucoup des comme ça dans l'édition française actuelle ...

zazy 13/09/2016 14:34

Si je le trouve à la bibli, je le lirai. Beaucoup sur la blogo semble de ton avis

Hélène 16/09/2016 07:59

Oui ça me rassure

Alex-Mot-à-Mots 13/09/2016 14:07

Une auteure avec laquelle je n'accroche pas, alors ce que tu dis de ta lecture ne me tente pas.

Hélène 16/09/2016 07:59

Je crois qu'elle n'est pas faite pour moi non plus..

clara 13/09/2016 09:42

Il y a son écriture, son monde mais là je suis comme toi . Billet à venir prochainement.

Hélène 16/09/2016 07:58

Tu me rassures, je commence à me trouver moi-même trop dure ;-)

Noukette 12/09/2016 23:14

Elle écrit quand même drôlement bien je trouve, cette petite musique me reste longtemps moi. Toujours un plaisir de retrouver sa plume...

Hélène 13/09/2016 08:08

Je sais, et je reconnais que son style est indéniablement marquant. Mais le fond...

Pr. Platypus 12/09/2016 13:23

J'ai toujours été charmé par les romans d'Ovaldé que j'ai lus ; mais il ne faut effectivement pas longtemps pour tout en oublier. Ca manque de consistance, pour moi...

Hélène 13/09/2016 08:09

Exactement !

Jerome 12/09/2016 12:59

La fadeur des personnages, ça a été un vrai problème pour moi aussi, comme tu le sais ;)

Hélène 13/09/2016 08:09

"encéphalogramme plat" !j'adore !

Laeti 12/09/2016 09:48

L'univers d'Ovaldé est toujours particulier. Je le lirai, mais une fois trouvé à la bibliothèque, sans aucune urgence.

Hélène 13/09/2016 08:10

Pas d'urgence effectivement ..

Violette 11/09/2016 21:17

tiens, un 1er avis en demi-teinte! Perso, je ne sais où commencer dans cette foisonnante rentrée littéraire !

Hélène 13/09/2016 08:12

Un conseil ? "Petit pays", "the girls" et "le syndrome de la vitre étoilée"

Bernieshoot 11/09/2016 14:43

Comme toujours une foule de publication à la rentrée littéraire, nombre de publication ne veut pas dire qualité

Hélène 13/09/2016 08:12

Oui on s'y perd souvent

L'Irrégulière 11/09/2016 10:00

J'adore son univers !

Hélène 13/09/2016 08:12

Oui il est clair qu'elle a un univers, ce qui est déjà beaucoup, mais elle aurait pu faire tellement mieux...

Moka 11/09/2016 09:58

Un titre phare de cette rentrée littéraire qui pourtant ne me tente pas spécialement.

Hélène 13/09/2016 08:11

A juste titre !

cathulu 11/09/2016 08:43

Tu confirmes l'avis de Cuné et d'autres : j'attendrai le poche

Hélène 13/09/2016 08:11

Je n'ai pas lu son avis, je vais voir