Déception et abandon du mois

Publié le par Hélène

Crépuscule du tourment de Léonora Miano

Présentation de l'éditeur :

De nos jours, quelque part en Afrique subsaharienne, au Cameroun peut-être, quatre femmes s’adressent successivement au même homme : sa mère, la femme à laquelle il a tourné le dos parce qu’il l’aimait trop et mal, celle qui partage sa vie parce qu’il n’en est pas épris, sa sœur enfin.
À celui qui ne les entend pas, toutes dévoilent leur vie intime, relatant parfois les mêmes épisodes d’un point de vue différent. Chacune fait entendre un phrasé particulier, une culture et une sensibilité propres. Elles ont en commun, néanmoins, une blessure secrète : une ascendance inavouable, un tourment identitaire reçu en héritage, une difficulté à habiter leur féminité… Les épiphanies de la sexualité côtoient, dans leurs récits, des propos sur la grande histoire qui, sans cesse, se glisse dans la petite.
D’une magnifique sensualité, ce roman choral, porté par une langue sculptée en orfèvre, restitue un monde d’autant plus mystérieux qu’il nous est étranger… et d’autant plus familier qu’il est universel. 

Grasset

Mon avis :

Au début j'ai été ferrée par le style. De même le thème de l'identité d'un peuple, du rapport de la femme par rapport à l'homme, de la nécessité de prendre soin de l'autre étaient des sujets passionnants.

Mais le monologue des quatre femmes qui s'adressent à un homme absent m'a perdue en cours de route, la forme déroutante lassant au fil des pages.

C'est un texte difficile malgré la beauté crépusculaire de son propos.

 

Les avis sur Babélio sont assez identiques

Commenter cet article

Electra 01/05/2017 00:38

une lecture de tes vacances ? j'ai vu ce livre mais j'ignorais tout de l'histoire et de la construction narrative mais chez toi, ça a bloqué. Dommage ! mais je pense que j'aurais eu du mal également si cela empêche de "rentrer" dans le livre .. chez moi le style ne doit pas l'emporter sur l'histoire, il doit la porter !

Hélène 01/05/2017 17:25

Exactement, le style ici prend plus d'importance à mes yeux.

manou 30/04/2017 17:27

Moi aussi j'ai trouvé ce roman difficile et le début m'a quelque peu perturbée mais une fois ce cap passé je l'ai lu jusqu'au bout sans problèmes me laissant emportée par la poésie du texte. C'est un livre qu'il faut aborder en ayant du temps devant soi et sans grandes interruptions sous peine en effet de s'égarer dans les personnages. Mais les voix de ces femmes ont tant à nous dire

Hélène 01/05/2017 17:25

Je sais, j'ai essayé de les écouter, mais sans succès !

Dominique 30/04/2017 17:23

je n'ai jamais pu lire cette auteure je ne sais pas vraiment pourquoi

Hélène 01/05/2017 17:24

J'ai lu d'elle quelques textes qui m'avaient davantage plu !

ingannmic 30/04/2017 09:17

C'est vrai que c'est un texte abrupt... il m'est arrivé un peu l'inverse : j'ai eu beaucoup de mal au début, puis il y a eu comme une accoutumance au style, et je n'ai finalement gardé de cette lecture que sa beauté... ceci dit, j'avoue que je ne me suis pas précipitée sur la "suite" qui vient de sortir, sans doute retenue par une certaine appréhension...

Hélène 01/05/2017 17:24

je sais qu'il y a quelquefois des périodes où il est plus facile ou difficile de lire certains textes, c'est pour cela que je l'ai gardé longtemps dans ma pal. Mais cela n' a pas fonctionné !