La beauté des jours de Claudie GALLAY

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Une vie ne suffit pas. Jeanne aurait voulu en avoir plusieurs, pour vivre tous les choix qu'elle n'aura pas faits, toutes les directions qu'elle n'aura pas prises."

Entre son travail à la poste, son mari Rémy et ses projets de rénovation de la cuisine, ses deux filles, Jeanne mène une vie bien réglée, bien calibrée. Ses rituels hebdomadaires ne changent pas : le lundi, piscine, le mardi macaron, le mercredi course et ménage, le jeudi bibliothèque, le vendredi cinéma, le week-end elle reçoit la visite de ses filles et le dimanche elle se rend au déjeuner dominical avec ses parents et ses soeurs.

Cet été-là, Jeanne regarde passer les trains et observe les silhouettes qui se croisent dans les wagons. Elle pense alors à la part de hasard qui régit nos existences. Et c'est par hasard qu'elle fait tomber le cadre contenant la photographie d'une artiste qu'elle admire : Marina Abramovic. Cette femme prête à prendre tous les risques la fascine profondément tant elle est à l'opposé du quotidien prévisible de Jeanne. Elle ressurgit alors dans sa vie, prenant une place de plus en plus prégnante, insufflant un brin de folie en l'esprit rationnel de Jeanne.

Marina Abramovic et Ulay sur la muraille de Chine

http://www.artwiki.fr/cours/art_video/abramovic_ulay.htm

Jeanne se replonge dans les interviews de l'artiste et lui adresse des lettres, comme une porte de sortie, comme une fenêtre qui s'ouvrirait sur un autre monde, d'autres possibles, d'autres choix.

"On devient artiste parce qu'on est sensible et parce qu'on est mal dans le monde. ce n'est pas une question de don mais d'incapacité à vivre avec les autre. Et cette incapacité à vivre crée le don." Marina Abramovic

"Etre artiste, tellement de gens veulent être cela. On veut tous... Mais l'envie de suffit pas. Il faut que ce soit une nécessité. Qu'on devienne fou si on ne le fait pas." Marina Abramovic

Et puis la beauté des jours jaillit, qu'ils soient prévisibles ou fous, ils contiennent leur îlot de beauté que l'oeil se doit de saisir. Oser, risquer le changement, loin de la peur qui fige, bousculer le monde pour que, soudain, les belles choses brillent.

"Je suis sûre qu'on n'oublie pas les belles choses quand on est de l'autre côté. Il reste forcément des trucs dans la mémoire, les abeilles qui butinent, les bêtes avec leurs petits, les chemins, tous les machins simples qu'on faisait. C'est les petits riens sans importance qui font les vies superbes. les bonnes copines aussi, hein..." p. 296

Dans ce magnifique roman, Claudie Gallay fait vibrer nos coeurs et prouve qu'il existe une utilité à l'inutile, que l'art peut transcender la réalité et toucher à l'essence du monde...

"Le premier homme de la préhistoire qui composa un bouquet de fleurs fut le premier à quitter l'état animal : il comprit l'utilité de l'inutile."

 

Présentation de l'éditeur : Actes sud

Du même auteur :  Les déferlantes  ♥ ♥ ♥ ; L'amour est une île  ♥ ; Une part du ciel  ♥ ♥ ♥ ♥ ; Dans l'or du temps ♥ ♥ ♥ ; Seule Venise ♥ ♥ ♥

D'autres avis : Nadège ; Leiloona

 

La beauté des jours, Claudie Gallay, Actes Sud, août 2017, 416 p., 22 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emma 10/10/2017 18:40

J'aime bien ce que j'ai lu de Claudie Gallay jusqu'à maintenant, je ne peux que retenir celui-ci.

Hélène 11/10/2017 08:11

Il te plaira !

Ellettres 06/10/2017 13:55

Très envie de le lire, j'avais adoré Une part de ciel et les Déferlantes. .. et le thème de l'art m'intéresse

Hélène 09/10/2017 09:39

ce sont aussi mes deux préférés.

yueyin 05/10/2017 10:37

Tu me donnerais envie de le relire tiens :-) Comme tu sais j'ai adoré :-) mon deuxième coup de coeur de la rentrée littéraire qui n'en est pas chiche cette année (j'en suis à trois, ce qui en soi est peu ordinaire)

Hélène 09/10/2017 09:28

Je suis comme toi, il n'y en a que quelques uns

Céline 04/10/2017 14:43

Je ne suis pas parvenue à entrer dans ce roman, je ne sais pas les personnages m'ont un peu agacée. Pourtant j'ai beaucoup aimé certains romans de l'auteur, mais cette fois l'écriture ne m'a pas transportée et la narratrice m'a même un peu déplu. Par contre toute la partie sur Marina Abramovic m'a passionnée et permis de ne pas le lâcher !

Hélène 09/10/2017 09:23

Je comprends ton agacement, je me suis laissée porter pour ma part.

Violette 02/10/2017 17:01

j'adore son écriture alors j'espère vraiment que je vais trouver le temps de lire ce roman! Parce que mon programme de lectures est déjà bouclé pour un moment!

Hélène 09/10/2017 09:22

Fais lui une place..

Kathel 02/10/2017 08:46

Depuis Les déferlantes, où je n'avais pas tout à fait partagé l'enthousiasme général, c'est la première fois que j'ai envie de relire Claudie Gallay... le thème de l'art m'intéresse, la quête du personnage aussi.

Hélène 02/10/2017 10:57

Oui il te plairait !

Nadège 30/09/2017 15:35

J'ai beaucoup aimé aussi, merci pour le lien.

Hélène 02/10/2017 10:56

Un beau roman poétique et intense

gambadou 29/09/2017 21:54

Je n'ai pas lu beaucoup de critiques de ce livre de la rentrée et de cette auteure que j'aime beaucoup. Ce sera sûrement une de mes lectures de l'année

Hélène 02/10/2017 10:55

Je l'ai beaucoup aimé !

Edyta 29/09/2017 21:35

Je lirai d'abord "Les déferlantes", dans ma PAL depuis un bon moment.

Hélène 02/10/2017 10:55

J'ai adoré ce roman, tu verras..

zazy 29/09/2017 21:28

Tiens, une bonne idée de refaire un bou de chemin avec cette auteure

Hélène 02/10/2017 10:55

Toujours un plaisir !

Valérie 29/09/2017 20:07

On a assez peu vu ce roman sur les blogs, je trouve. Ton billet est donc d'autant plus le bienvenu.

Hélène 02/10/2017 10:55

C'est vrai. Et pourtant il mérite le détour !

Bernieshoot 29/09/2017 18:29

avoir plusieurs vies, un joli thème de lecture

Hélène 02/10/2017 10:54

Oui il m'a touché !

Alex-Mot-à-Mots 29/09/2017 11:48

Il me tarde de le lire.

Hélène 02/10/2017 10:54

Un vrai régal !

manou 29/09/2017 08:52

Je vois que ce roman t'a plu ! Il est déjà dans ma liste à lire...Merci de partager ton ressenti

Hélène 02/10/2017 10:54

J'ai beaucoup aimé !

keisha 29/09/2017 07:14

Mouais, peut être (j'ai trop souffert avec les déferlantes) Thème intéressant pourtant.

Hélène 02/10/2017 10:54

SOn style est particulier, il faut adhérer..