Mon père sur mes épaules de Metin ARDITI

Publié le par Hélène

"Il faut se tenir à une juste distance des gens et des choses si l'on souhaite en percevoir tous les aspects avec lucidité."

Metin Arditi évoque en ces douces pages nostalgiques son père, mort vingt ans auparavant. Il se souvient des heures heureuses passées à Istanbul, puis du déchirement de la séparation à 7 ans, quand son père décide de l'envoyer en pension en Suisse. Il ressasse le ressentiment éprouvé alors, même si ses années de pensionnat furent relativement enjouées. Il évoque également les mésententes sur la question juive, les aléas de l'existence qui rapprochent ou séparent, mais à l'heure du bilan, il retiendra surtout les leçons de sagesse de ce père millénaire, et cette phrase magique « Les livres, c’est autre chose. » qui contribuera à la vocation de l'auteur.

Cette écriture autobiographique aura eu l'avantage de replacer les évènements dans leur juste contexte, à distance, pour mieux les comprendre et les analyser et pour, enfin, pardonner les erreurs et manquements propres à toute éducation.

Ce que j'ai moins aimé : Ce récit ressemble à un journal psychanalytique qui permet sans doute à l'auteur de faire son deuil dignement, mais qui n'apporte peut-être pas autant au lecteur lambda, pour qui ce récit intime pourra rester anecdotique.

 

Présentation de l'éditeur : Grasset

Du même auteur : Le Turquetto ♥ ♥ ♥ ;  La confrérie des moines volants ♥ ♥ ; Juliette dans son bain ♥ ; L'enfant qui mesurait le monde  ♥ ♥ ♥

D'autres avis : Une lecture commune avec Eva

 

Mon père sur mes épaules, Metin Arditi, Grasset, mai 2017, 176p., 15 euros

 

Roman sélectionné pour le prix Psychologies du roman inspirant.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique 13/03/2018 11:43

j'ai aimé ses romans mais les deux derniers ne m'ont pas convaincu dommage

Hélène 23/03/2018 08:56

Comme toi !

Eva 12/03/2018 17:16

pas forcément le genre de livre dont je raffole mais j'ai trouvé qu'il était bien écrit, et j'ai aimé la flamboyance du père et son ouverture d'esprit (par rapport à la religion, par rapport à l'Allemagne...) donc dans l'ensemble ce livre m'a plu

Hélène 23/03/2018 08:56

Plaisant mais pas inoubliable...

luocine 12/03/2018 11:08

J'aime bien cet auteur et je lirai certainement ce livre même si ce n'est pas un chef d'oeuvre , je veux bien un peu de cette nostalgie

Hélène 23/03/2018 08:56

Il se lit bien, même s'il ne laisse pas un grand souvenir

zazy 12/03/2018 10:42

Je fuis de plus en plus ce genre de livre. J'ai un autre livre d'Arditi à lire

Hélène 23/03/2018 08:55

Il me manque toujours un petit quelque chose à sa lecture !