Chroniques birmanes de Guy DELISLE

Publié le par Hélène

                                         chroniques birmanes

♥ ♥

 

L’auteur :

 

Guy Delisle est un auteur de bande dessinée québécois. Après des études d'animation au Sheridan College de Oakville (Ontario), il travaille dans différents studios à travers le monde, Canada, Allemagne, France, Chine, Corée du Nord, Réunion, Jérusalem. Ses expériences de superviseur d'animation en Asie fourniront ainsi matière à deux albums autobiographiques, Shenzhen en 2001 et Pyongyang en 2003. Paru en 2007, Chroniques birmanes relate un séjour d'une année qu'il effectue à Rangoon où il suit son épouse, expatriée de Médecins sans frontières. Quatre ans plus tard paraît Chroniques de Jérusalem qui relate l'année 2008-2009 passée par la famille en Israël Il a en particulier vécu en direct l'opération Opération plomb durci à Gazaen décembre 2008.

 

L’histoire :

 

Guy Delisle a suivi sa compagne durant 14 mois en Birmanie alors qu’elle y collaborait avec Médecins sans Frontières. Il raconte son expérience du pays, comment il a fini par apprivoiser son environnement, et petit à petit, comment il a découvert la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par une junte militaire, soutenue elle-même par de puissants groupes industriels.

 

Mon avis :

ChroniquesBirmanes saison des pluies

Guy Delisle nous permet de nous plonger  en immersion dans un monde lointain, la Birmanie, pays placé sous une dictature militaire sévère. L’auteur choisit de nous parler de son quotidien, de sa recherche de maison, de la chaleur, de son fils, de son métier d’animateur-dessinateur, et s’il évoque l’oppression, ce n’est que de façon lointaine, comme désincarnée. Il reste malgré tout un expatrié : il fréquente les autres expatriées, il fait des pieds et des mains pour accéder au club australien et c’est de cette expérience d’étranger en terre birmane  qu’il nous parle avant tout. Il semble un peu déconnecté de la politique qui l’environne.

Soit certaines anecdotes sont assez drôles, mais j’ai globalement regretté qu’il n’y ai pas plus d’humour, ou plus de gravité, ou plus d’invention, bref j’aurais aimé que Guy Delisle romance davantage son expérience et intègre de façon plus fluide l’histoire du pays.

Il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’un album de qualité à découvrir.

 

D’autres avis :

 

Noukette  Mo', Midola, Théoma, Canel Tamara, Cathe, Saxaoul Géraldine 

 

Vous aimerez aussi :

 

Le site de l’auteur : http://www.guydelisle.com/index.html

Du même auteur : Pyongyang

 

Chroniques birmanes, Guy Delisle, Editions Delcourt, octobre 2007, 16.50 euros

 BD du mercredi de Mango 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Pyong yang du même auteur est bien meilleur et en plus sacrément d'actualité depuis hier... voyons ce que deviendra ce pays. La je viens d'emprunter  Shenzen !
Répondre
H


Je note, je note !



M

Je l'ai pris en main à la bibliothèque puis je l'ai reposé mais je finirai par l'emprunter. 
Répondre
H


Aux dires des autres blogueurs l'album précédent est meilleur...



A

C'est un pays dont on sait trop peu de choses, malheureusement.
Répondre
H


Cet album aurait été l'occasion d'ne apprendre davantage, mais l'auteur se borne à des passages proches de Wikipédia !



A

Je tourne autour depuis longtemps, je vais peut-être suivre plutôt le conseil de Keisha.
Répondre
H


je pense qu'il vaut mieux, Keisha est toujours de bon conseil !



N

C'est justement ce côté chroniques et anecdotes d'expatrié qui m'a plu dans cet album ! Comme quoi ! ;-)
Répondre
H


Tout dépend de ce qu'on attend d'une lecture...



Y

Le graphisme semble asez simple, est-il bien adapté à un univers que j'imagine luxuriant et très peuplé ?
Répondre
H


Cet homme se retrouve finalement assez seul en raison de sa situation d'expat...



M

J'ai beaucoup aimé Pyongyang en revanche, beaucoup! Dommage pour celui-ci!  Il tourne un peu en rond! 
Répondre
H


je n'ai plus qu'à lire Pyongyang !



M

Intéressant ton avis. C'est vrai qu'en y regardant de plus près, on n'obtient qu'une vision assez étriquée de ce pays.
Répondre
H


Le propos de l'auteur est ailleurs à mon avis, mais personnellement cela m'a gêné.



S

Avec un tel titre, on s'attend à des informations sur la Birmanie et son contexte politique mais cet aspect là est au second plan. Dommage... Mais tu as raison, c'est une excellente BD quand
meme.
Répondre
H


Nobody is perfect !



O

Les chroniques de Jérusalem est aussi un album de qualité à découvrir ...


Vive les Chroniques !!!
Répondre
H


Je note, je note !



K

Lu (mais pas chroniqué), j'ai préféré celui sur la Corée du nord!
Répondre
H


J'ai été déçue, je l'avais beaucoup vu sur les blogs, mais je pense effectivement que celui que tu cites est mieux...



D

Je ne suis pas très BD mais ça me fait penser que la Birmanir est au premier plan ces temps ci 
Répondre
H


J'ai regretté dans cette BD que l'actualité de la Birmanie ne soit pas davantage mise en avant, il s'agit réellement de chroniques d'un expatrié plus que de chroniques birmanes...