Chroniques de l’Occident nomade de Aude SEIGNE

Publié le par Hélène

chroniques.jpg

 

 

 

 

♥ ♥ ♥

Prix Nicolas Bouvier 2011

 

L’auteure :

 

Site de l'auteur.

 

L’histoire :

 

Lectrice du monde et d'elle-même, Aude Seigne, bourlingueuse du 21ème siècle,écrit avec une acuité et une souplesse inédites sur le voyage et ses amours lointaines. (Editeur)

 

Ce que j’ai aimé :

 

« L’arbre. C’est là que je suis, que j’étais, que je serai toujours, comme tous les instants qu’on a tellement habités qu’on y sera toujours, que le corps, qu’un de nos corps y restera à jamais. (…) Je suis allongée sous un arbre dans le désert. Je ne dors pas, je ne fais pas évasion de conscience. J’entends le silence. Les arbustes bougent, le souffle chaud fait tanguer le paysage. De gros insectes bourdonnent à quelques mètres du sol, les scarabées noirs poussent leur boule. Les ombres tournent. Le sable grise toutes les formes, les enlace, les façonne. Ma vue est trouble, le ciel blanc. Sur la plaine, dans la poussière, un troupeau passe. Et parfois tout se tait. S’allonger dans le désert sans dormir et se taire. » ( p. 56)

 

Portée par un ton personnel et contemporain, Aude Seigne s’attache à son ressenti pour nous offrir ces récits de voyage. Elle nous donne un aperçu de son nomadisme et des bonheurs ressentis dans cette façon de vivre et d’avancer.

Elle n’omet pas toutefois de nous livrer les limites, le burn out, le fait d’être comme déconnectée de la « vraie » vie, de la famille, des amis, d’un amour stable et durable… Mais pour elle voyager est un besoin, qu’elle assouvit pour ne pas sombrer.


Ce sont donc des éclats de vie nomades, des divagations, des rencontres, sans chronologie ni géographie précises, un état nomade aussi bien dans ses voyages que dans son écriture.

 

« Qui comprendrait alors l’exaltation d’un matin froid, un sac sur le dos, quelques pas dans le rues qui ne veroont jamais de retour, un billet dans la ppche pour un nouvel ailleurs. » (p.139)

 

Une agréable découverte que ce voyage intérieur.

 

http://0.static.wix.com/media/ee4b88_2dddbb3a9909866e45635379e9980d6f.jpg_1024

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

- Rien

 

Premières phrases :

 

« Comment cela a-t-il commencé au juste ? Pourquoi ce mouvement tout à coup, ces ailleurs, ces hommes ? Est-ce que j’écris sur les voyages, est-ce que j’écris sur l’amour ? Difficile à dire. AU début du mouvement, je vois un ferry qui arrive sur le Grèce un matin de juillet. J’ai quinze ans. Je me couche sur le pont à Brindisi. J’ai quinze ans. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Récits de voyage

 

D’autres avis :

 

Daniel ; Choco 

 

Chroniques de l’Occident nomade, Aude Seigne, Zoé poche, 2013, 144 p., 8.55 euros

 

 

Publié dans Récits de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

J'avais beaucoup aimé ce texte ! Très écrit et pas du banal récit d'aventure.


J'en profite pour te donner le nouveau lien de mon billet (déménagement de blog oblige ! ;) )


http://grenieralivres.fr/2011/09/05/chroniques-de-l-occident-nomade-aude-seigne/
Répondre
H


Je note !



A

Les récits de voyage ont tendances à m'ennuyer. Mais si il s'agit d'un voyage intérieur, alors.
Répondre
H


Oui celui-ci est très dynamique!



D

Merci pour le lien! C'est un bon souvenir de lecture pour moi; j'attends à présent un nouveau livre d'Aude Seigne. Elle a donné un très beau texte aux Chemins de fer fédéraux suisses, pour leur
rapport de gestion 2011; tu peux le découvrir ici, au milieu de contributions d'autres écrivains:

http://www.sbb.ch/content/dam/sbb/de/pdf/sbb-konzern/medien/publikationen/CFF_R%C3%A9cits-de-voyage_2011.pdf
Répondre
H


Je vais lire ça de ce pas !



C

C'est intéressant !
Répondre
H


Voouuii !



J

J'ai un peu de mal avec les récits de voyage, je ne suis pas certain que celui-là soit pour moi.
Répondre
H


IL faut aimer le genre..



A

Je ne lis pas souvent ce type de récit mais j'avoue que celui-ci m'intéresserait.
Répondre
H


Il est plaisant.



A

Je sens qu'il pourrait me plaire
Répondre
H


je pense aussi !



D

ton avis et l'éditeur font pencher la balance, j'aime bien les éditions ZOE et puis un livre qui a l'estampille Nicolas Bouvier c'est forcément bon 
Répondre
H


Je suis tombée sous le charme !



C

Ton billet tentateur, la couv', le format poche, c'est juste parfait !:)
Répondre
H


Il est pour toi..



C

je note !!!!
Répondre
H


Oui une belle découverte !