La fille de l’irlandais de Susan FLETCHER

Publié le par Hélène

 

fille de l'irlandais

♥ ♥

 

L’auteure :

 

Susan Fletcher est née à Birmingham en 1979. Avis de tempête est son deuxième roman après La fille de l'Irlandais (Plon 2006) qui a connu un immense succès en Angleterre (sélectionné par le célèbre talk-show " Richard and Judy ").

 

L’histoire :

 

Eve Green, huit ans, de père inconnu, sa mère subitement morte, se trouve renvoyée chez ses grands-parents dans un petit village du beau et sauvage pays de Galles. Un univers dur, où les mesquineries et le mépris jalonnent sa vie d'écolière. 

Un jour, la plus jolie fille de la classe disparaît, et le microcosme villageois se met en ébullition : enquête, soupçons, mensonges, faux témoignages, vengeance, culpabilité - à huit ans, c'est une drôle d'éducation à la vie qui lui tombe dessus. Seuls deux amis réussissent à gagner sa confiance, jusqu'au jour où l'un d'eux disparaît à son tour... 

Vingt ans plus tard, enceinte de son premier enfant, Eve remet en place, dans la sérénité et dans l'amour, le puzzle de sa vie ; et il en surgit ce magnifique conte d'innocence perdue, de paix et de bonheur retrouvés, de mystères résolus. 

Ce livre, couronné par les deux prix littéraires les plus prestigieux attribués aux premiers romans en Grande-Bretagne (le Whitebread et le Betty Trask Award), s'est déjà vendu à 200 000 exemplaires en Angleterre.

 

Ce que j’ai aimé :

 

Les époques s’entrecroisent pour nous livrer le destin particulier de la jeune Evangeline et de sa mère amoureuse d’un homme roux mystérieux, le père d’Eve, qu’elle n’a jamais connu.

Eve adulte et enceinte nous livre ses souvenirs liés à son arrivée chez ses grands-parents, dans la région sauvage du pays de Galles, suite à la mort brutale de sa mère. Sa personnalité frondeuse étonne et charme son entourage, même si elle pose souvent des questions dérangeantes.

Une atmosphère mélancolique teintée de mystères plane sur le récit de la jeune femme qui a eu la chance de grandir dans un univers protégé parmi des gens aimants. La disparition de la jeune Rosie va ébranler cet équilibre somme toute fragile...

Hymne à l’enfance, à ses joies, ses rencontres, cette liberté insouciante, mais aussi ses failles, ses sentiments exacerbés, ses mensonges innocents qui peuvent être quelquefois à double tranchant, La fille de l'irlandais est un roman doux et nostalgique à la violence sous-jacente…

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

Ce roman souffre à mes yeux d’un problème de construction :

- déjà, très prosaïquement, la première partie s’étend sur 187 pages, puis le livre 2 court sur 112 pages seulement et enfin le livre 3 sur 10 pages.

- de plus la première partie instaure un suspens concernant la disparition de la jeune Rosie et un mystérieux incendie, et que tout n’est résolu que quelques pages avant la fin. L’équilibre entre suspens et explications aurait pu être plus subtil.

- enfin l'auteure choisit d'entrelacer les époques et les récits : celui d'Evangeline enfant, celui de Evangeline adulte, celui de sa mère avec des allers-retours incessants qui peuvent rapidement lasser le lecteur...

En conclusion, il s’agit là du premier roman de l’écrivain, il est tout à fait logique qu’il y ait quelques défauts, il n’en reste pas moins que le talent apprécié dans « Un bucher sous la neige » se devine déjà ici en filigrane.

 

Premières phrases :

 

« Sur une feuille blanche ma mère a écrit :

Hier soir, je suis allée sur le chemin, le sien. Mes jambes m’nt conduite là, à travers les fougères, et je me suis assise de nouveau sur la clotûre. D’où viennent les taches de rousseur ? Je lui demanderai. Les chauves-souris étaient sorties et j’ai passé près de deux heures à les regarder. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur :  Un bûcher sous la neige de Susan FLETCHER

Autre :  Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper LEE

 

D’autres avis :

 

Lecture commune avec Philisine cave ; Une Comète

 

Jostein A propos de livresAifelleCathulu ; Liliba

 

 

La fille de l’irlandais, Susan Fletcher, traduit de l’anglais par Marie-Claire Pasquier, j’ai Lu, 2008, 310 p., 6.7 euros

 

 

 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Une Comète 08/05/2013 10:43


Mon avis (enfin en ligne) rejoint le tien. Mais tu es plus indulgente que moi :)

Hélène 08/05/2013 22:17



je vais voir ça...



fransoaz 02/05/2013 22:19


Je ne savais pas que ce titre était son premier. Je viens de me procurer "Le bûcher" et un troisième livre vient de commencer à s'épanouir sur la toile. Alors qu'en est-il de ce nouveau livre?
Deuxième ou troisième livre de l'auteure?

Hélène 03/05/2013 16:16



Tu as aussi "avis de tempête" son deuxième je crois, ensuite "un bûcher" puis "reflets d'argent".



Nadael 01/05/2013 20:06


Comme je viens de l'écrire sur le blog de Philisine, Un bûcher sous la neige est une lecture que je n'oublierais jamais.... très envie de lire son dernier roman, Les reflets d'argent.

Hélène 02/05/2013 16:22



Oui moi aussi...



Philisine Cave 01/05/2013 09:14


J'ai vraiment eu le même ressenti que le tien sur ce roman : du bon et du moins bon. En tout cas, assurément un premier roman prometteur. Merci pour ce partage. Je te souhaite une très belle
fête.

Hélène 01/05/2013 13:54



A toi aussi !



Aifelle 30/04/2013 15:48


Lu après "un bûcher sous la neige", je l'ai forcément trouvé moins abouti, mais ça reste quand même du bon.

Hélène 01/05/2013 13:55



J'ai hâte de lire le dernier..



Alex-Mot-à-Mots 30/04/2013 14:08


J'avais adoooooré un Bûcher sous la neige.

Hélène 01/05/2013 13:55



MOooiii aussi



clara 30/04/2013 12:22


Je veus le lire malgré tout ( je l'ai déjà acheté )

Hélène 30/04/2013 12:29



oui il est tout de même très bien...



Anis 30/04/2013 10:12


J'avais beaucoup aimé bien sûr un bûcher sous la neige. Et je lirais bien celui-là malgré ses défauts.

Hélène 30/04/2013 12:22



Oui un "bûcher sous la neige" est un très beau roman...