La rose du cimarron de James Lee BURKE

Publié le par Hélène

                                           rose du cimarron  

♥ ♥ ♥

Un très bon roman policier aux allures de western. 

 

L’auteur :



James Lee BURKE est un écrivain américain spécialisé dans les romans policiers. Il est surtout connu pour ses romans mettant en scène le héros Dave Robicheaux, comme dans le roman Dans la brume électrique avec les morts confédérés adapté en 2008 sur grand écran par Bertrand TAVERNIER.

 

L’histoire :

La rose du cimarron inaugure une nouvelle série dont le héros n’est plus Dave, mais l’avocat Billy Bob Holland. Celui-ci est un ancien ranger hanté par la mort de son ami L. Q. Navarro qu’il a abattu accidentellement lors d’une traque impliquant des trafiquants de drogues.

Quand son fils illégitime Lucas  est accusé du meurtre de sa petite amie Roseanne, il décide d’assurer sa défense, au risque de se heurter à son passé.

 

 Ce que j’ai aimé :

-       L’atmosphère de violence latente subtilement rendue, comme léguée en héritage par les générations précédentes.

-       Les plages de beauté et d’amour que le héros essaie de s’octroyer dans ce monde violent : ses parties de pêche avec le petit Pete, sa relation amoureuse avec la belle Mary Beth, l’entretien de son cheval Beau…

-       Le personnage de Billy Bob est touchant. Il est d’un côté doté d’une foi en la vie, ainsi il n’hésite pas à se lancer dans des relations qui peuvent mettre en péril la vie de ceux qu’ils côtoient, mais d’un autre côté il sait que cette violence omniprésente dans sa vie est aussi en lui.  Il est capable du meilleur comme du pire. L. Q. Navarro dont le fantôme lui rend visite régulièrement agit comme sa conscience, leurs discussions l’aidant à retourner sur le droit chemin.

-       L’évocation de l’histoire du grand-père de Billy Bob livrée apporte un intérêt supplémentaire au roman : il raconte dans ses carnets sa relation avec La rose du cimarron, une jeune femme appartenant au gang des Dalton.

 

Ce que j’ai moins aimé :

-       A bien y réfléchir, je ne vois rien à redire.

 

Premières phrases :

« Mon arrière grand-père était Sam Morgan Holland, un conducteur de  bestiaux qui menait des troupeaux de vaches de San Antonio jusqu’au Kansas sur la piste du Chrisholm. Presque toute son existence, il se colleta avec le whisky, les Indiens et les voleurs de bétail, et vit des torrents en crue ou des éclairs de chaleur disperser régulièrement ses bêtes affolées sur la moitié du Territoire de l’Oklahoma. »

 

Vous aimerez aussi :

Ténèbres, prenez-moi par la main de Dennis LEHANE

 

La rose du cimarron, James Lee Burke, Rivages, avril 2001, 334 p., 21 euros

POCHE : La rose du cimarron, James Lee Burke, Rivages noir, mars 2003, 421 p., 9 euros

Commenter cet article

Yv 07/08/2010 15:15



Connais pas, même si j'ai entendu parler du film de Tavernier.



Hélène 08/08/2010 15:06



Un de plus à découvrir donc...



Aifelle 07/08/2010 13:35



"dans la brume électrique" est dans ma PAL. Il me reste à trouver le temps de le lire, j'y pense à chaque fois que je vois un billet sur l'auteur, en général positif.



Hélène 08/08/2010 15:06



Je n'ai pas lu "dans la brume électrique" mais j'en ai lu qqes autres et je n'ai jamais été déçue...