Luz ou le temps sauvage de Elsa OSORIO

Publié le par Hélène

luz ou le temps sauvage

♥ ♥ ♥ ♥

"Un roman bouleversant et implacable" (Télérama)

 

L’auteure :

  http://www.elsaosorio.com

 

Ce que j’ai aimé :

 

Argentine. Années 70. Des militaires chargés de nettoyer le pays des subversifs, des enfants désirés tombés du ciel, une famille complice et aveugle à la fois, la famille des enfants volés qui cherchent les enfants, et au milieu de cet inextricable situation, des enfants, qui grandissent au sein de familles qui ne sont pas la leur, et qui peuvent à un moment ou un autre se poser la question nébuleuse de leurs origines. Luz est une de ces femmes au destin atypique et tragique, enlevée à sa naissance à sa mère emprisonnée par une famille de militaires. Elle raconte ici son histoire, de sa naissance jusqu’à la recherche de ses origines.

La narration est très vivante : à la première personne, elle entremêle les époques, l’époque actuelle avec une Luz adulte maman d’un petit garçon, et l’histoire de ses parents, les vrais, et les adoptifs. Parallèlement, elle raconte aussi le destin de Miriam, une jeune femme qui a joué un rôle non négligeable dans son histoire. Ce faisceau d’histoires rend le récit dense et profond.

Elsa Osorio est une ancienne opposante à la dictature en Argentine et elle s’intéresse ici aux grand-mères de la place de mai, à ces mères et grands-mères qui recherchent les bébés kidnappés pendant la dictature pour enfin faire la lumière sur une vérité latente violente et meurtrière. Par le biais d’un personnage romanesque fort, elle dénonce cette dictature et insiste sur l'importance pour ces enfants de connaître leurs origines pour se construire une identité propre dans la vérité et vivre ensuite apaisé et en cohérence avec eux-mêmes. Pour ne pas être des ombres, la vérité doit être faite.

500 bébés ont été volés pendant la dictature, 300 d’entre eux connaissent leur situation d’enfants volés, mais seuls 70 connaissent leur origine exacte.

 

grands-meres.jpg

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

L’ensemble est peut-être un peu faible psychologiquement parlant, et le style reste assez basique, mais l’histoire nous emmène tellement facilement au cœur de cette période sombre de l’histoire argentine que ces petits défauts s’estompent au fur et à mesure pour ne laisser en tête que la profondeur et la gravité du thème.

 

Premières phrases :

 

« Luz, Ramiro et leur fils Juan arrivèrent à l’aéroport de Barajas à sept heures du matin d’un jeudi chaud. Dans le taxi qui les conduisait à l’hôtel, Luz leur parla de la Plaza Mayor, des ruelles étroites et mystérieuses, des bars ouverts à toute heure, des femmes au regard hautain qui dansent avec leurs mains comme des oiseaux inquiets. Tu vas adorer le flamenco, Ramiro, et toi Juan je vais t’emmener au parc de Retiro. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Tango

Autre :  Mapuche de Caryl FEREY

 

D’autres avis :

 

Papillon ; AlfieSylire 

 

 

Luz ou le temps sauvage, Elsa Osorio, traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry, Métailié, novembre 2002, 364 p., 12 euros

Poche : en Points 8 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Il est dans ma PAL. Je n'en ai lu que du bien jusqu'ici.
Répondre
H


Oui lis le !



A

Ce qui me terrifie, c'est qu'encore après toutes ces années, peu d'informations sont révélées.
Répondre
S

Un gros coup de coeur en ce qui me concerne !
Répondre
H


Oui un roman à faire découvrir !



C

Je note, encadre et surligne !!
Répondre
H


vouuiii fait !



A

J'avais vraiment beaucoup aimé. Je n'avais pas eu le sentiment d'une faiblesse psychologique dans ce roman. J trouvais justement qu'ils n'avançaient pas en ligne droite, qu'ils étaient assez
complexes.
Répondre
H


J'ai trouvé quelques lacunes à ce niveau, mais légères...



L

j imagine l'horreur de ses enfants qui retrouvent leurs origines !


Livre à lire c'est certain


Luocine
Répondre
H


Oui une horreur !



D

Un livre magnifique et comme tu le dis indispensable dans sa bibliothèque, je me souviens encore de mon émotion à la première lecture, terrible, pendant quelques mois lorsque j'étais enceinte de
ma 3ème fille il a fallu que je me fasse aidée et la personne qui est venue était une jeune femme qui avais émigrer pour raisons politiques et qui avait souffert, petit à petit elle m'a raconté
des épisodes sidérants et terrifiants aussi quand ce livre est sorti je me suis précipité, tout le monde l'a lu chez moi 


Je l'ai prêté et il a disparu aussi je l'ai racheté non mais !!!
Répondre
H


Comme toi je l'avais emprunté pour le lire la première fois, je l'ai racheté pour l'avoir chez moi...



M

Incontournable sur le sujet. Si tu apprécies les nouvelles, je te conseille son recueil " sept nuits d'insomnie ", une ambiance très particulière, on sent les relents de la dictature qui plombe
l'atmosphère.
Répondre
H


Je note tu penses bien !



A

Il faut absolument que je le lise, je tourne autour depuis longtemps
Répondre
H


Lis le, un incontournable !