Continuer de Laurent MAUVIGNIER

Publié le par Hélène

Sibylle voit son univers de déliter peu à peu : un divorce, puis son fils qui part à la dérive. Sur un coup de tête elle décide d'entreprendre un voyage à cheval dans les montagnes du Kirghizistan avec ce fils qui frôle dangereusement la délinquance. Pour le sauver, pour le retrouver, pour se sauver elle-même, peut-être. Petit à petit le fils comprend que aimer et accepter est bien plus difficile que haïr et rejeter. Et pourtant, aller vers les autres s'avère nécessaire à plus d'un titre !

Ce que j'ai moins aimé :

- Le style avec ces phrases courtes qui, à mes yeux, n'apportent rien :

"Alors elle pose le verre, renverse trois gouttes de vin sur son pull -noir heureusement-, s'essuie tout en allant rapidement dans la cuisine. Elle se précipite vers le four, l'éteint et cherche la manique qui devrait être sur le plan de travail mais n'y est pas, elle cherche, trouve, ouvre la porte du four et doit reculer pour éviter le nuage de buée brûlante. Elle sort le plat, un rôti de porc qu'elle accompagnera des légumes préparés plus tôt" p. 33

- Ces bons sentiments : 

"Pourquoi tous on a peur de quelque chose ?" p.120

"Aller vers les autres, c'est pas renoncer à soi." p. 138

- La fin convenue, peu crédible

- Mauvignier s'inspire encore d'un fait divers et j'ai trouvé cela dérangeant dans le sens où en mai 2016 le père Renaud François sortait effectivement un récit de son voyage avec son fils Tom : "Dans les pas du fils", par Renaud&Tom François et Denis Labayle, chez Kero; Seulement quelques mois plus tard, Mauvignier écrit une version romancée, et par sa notoriété  fait de l'ombre au récit du père. Dans cet article passionnant de Nicolas Gary dans Actualitté Renaud François parle d'un viol comme si l'écrivain s'était immiscé dans leur intimité pour voler le rapport précieux du père et du fils. Alors cette utilisation du faits divers est-elle une vision de la littérature assumée ou ici un manque de délicatesse prégnant ?

Voici la page Facebook du périple du père et du fils : Dans les pas du fils

L'avis de Chinouk sur le récit de Renaud et Tom

Bilan : Décevant et dérangeant !

 

Présentation de l'éditeur : Les éditions de Minuit

D'autres avis : Babélio ; Mior

 

Continuer, Laurent Mauvignier, Editions de Minuit, 2016, 240 p., 17 euros

Commenter cet article

Une Comète 05/11/2016 12:41

Le livre ne me tente plus du tout, alors que je l'ai acheté dès sa sortie... quant à la polémique, je pense pour ma part que les auteurs ont le droit de fictionner des faits-divers. L'inspiration vient souvent de là, non? Mauvignier a fait un roman d'un fait-divers, où est le mal? Il ne s'en est pas caché...

Hélène 05/11/2016 22:15

Oui bien sûr, question de goût, personnellement je n'apprécie pas tellement..

Laure 05/11/2016 08:25

J'attendais de finir la rédaction de mon billet pour lire les avis, et je constate que les déceptions sont bien plus nombreuses que les avis enthousiastes, ce que je comprends très bien d'ailleurs ;-)

Hélène 05/11/2016 22:14

Je vais lire ton avis !

Ariane 04/11/2016 18:41

Il suscite beaucoup de déceptions il me semble.

Hélène 05/11/2016 22:14

A raison ;-) Je tenais à parler de "Dans les pas du fils" mais au-delà de cela, j'ai trouvé bien trop de bons sentiments..

zazy 03/11/2016 14:12

Pas au courant non plus de cette polémique. Si tu écris que lelivre n'est pas bon, je te suis et le laisse de côté. Du début, je n'étais pas tentée

Hélène 05/11/2016 22:11

:-)

jerome 03/11/2016 00:07

Je n'étais pas du tout au courant de cette polémique mais j'ai trouvé des tas d'autres défauts à ce roman dont la fin, ridicule, m'a beaucoup déçu et agacé.

Hélène 03/11/2016 08:56

Je suis d'accord !

Violette 02/11/2016 18:52

oh zut ! J'avais beaucoup aimé l'auteur avec Autour du monde. Il nous emmène souvent ailleurs mais a dit dans une interview, peu voyager. ça m'a laissée perplexe... Je verrai pour ce roman!

Hélène 03/11/2016 08:56

Je n'ai pas lu celui ci, mais jn'accroche pas trop à son style

Alex-Mot-à-Mots 02/11/2016 17:45

Une lecture dans laquelle j'avais eu du mal à entrer, mais qui m'avait emporté jusqu'au bout.

Hélène 03/11/2016 08:55

J'ai survolé la fin pour ma part, trop de pathos !

Kathel 02/11/2016 17:43

Si l'auteur ne pouvait pas savoir que le père allait faire un livre de ce voyage avec son fils, je ne vois pas ce qu'on peut lui reprocher... il n'allait pas jeter tout un roman déjà écrit parce qu'un récit paraissait en même temps sur un sujet un peu semblable. Je le défend sans avoir encore lu aucun de ses livres. J'ai "Autour du monde" dans ma PAL, on verra !

Hélène 03/11/2016 08:55

Il pourrait l'inviter à ses côtés sur certains plateaux télé. C'est de cette histoire qu'il s'est inspiré pour écrire son roman, il lui devait bien ça je trouve. Bref, en dehors de cette polémique de toute façon , ce roman ne vaut pas le détour, bien trop plein de bon sentiments ..

Noukette 02/11/2016 10:54

Je ne savais pas du tout qu'il s'inspirait d'un fait divers... Ton billet donne une autre éclairage sur ce roman... qui m'attend. Et ce sera ma première rencontre avec l'auteur...

Hélène 03/11/2016 08:53

Je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur...

Mior 02/11/2016 10:42

Je voudrais établir un point important à ce stade, car, pour le plaisir de rencontrer Sylire "en vrai" , je l'ai accompagnée à une rencontre en librairie avec Mauvignier ( j'en étais à mi lecture). S'il reconnaît très clairement que le "tilt" initial pour l'écriture de ce roman est un article du Monde , à l'été 2015 je crois, racontant l'équipée d'un père et de son fils en Mongolie, en revanche il ne savait pas, ne pouvait pas savoir que ce père entreprendrait une narration de cette aventure. Quand bien même, il n'y aurait pas plagiat, lui veut faire oeuvre litteraire et extrapole ce que pourrait un tel voyage, pourquoi, comment,etc... La polémique me semble inutile voire déplacée. Même si je comprends l'agacement du père. Le bouquin de Mauvignier ne lui fait pas d'ombre mais une pub inespérée, en l'espèce.

Hélène 02/11/2016 10:50

Comme je l'écrivais à Electra à l'instant, pourquoi dans ce cas ne pas partager certains plateaux télé avec le père et le fils ? Je persévère à trouver dérangeant cette histoire. Et je ne sais pas si le succès du roman joue dans les ventes du témoignage. peut-être.

Electra 02/11/2016 10:06

Je n'ai jamais lu cet auteur et l'extrait que tu cites ne me donne pas du tout envie d'aller plus loin - le style et la description.
Enfin, tu lui mets un maigre petit coeur et tu expliques ensuite que l'histoire aurait été inspirée par un autre récit ? Une véritable histoire ?
Là on entre dans le débat - l'écrivain est libre de trouver sa source dans une fait divers (il le font tous comme le roman que tu as lu sur cette nounou meurtrière) - où ça me gêne ici c'est qu'il l'aurait pioché dans un LIVRE déjà publié .... étrange en effet. Après s'il ne paraphrase pas .. enfin, oui étrange tout ça ! je ne sais pas quoi trop en penser !
S'il faut en lire un, le récit du père et du fils me tente plus.

Hélène 02/11/2016 10:46

En fait Mauvignier avait lu un article du monde sur l'expérience du père et son fils, mais à l'époque le témoignage n'était pas encore édité. Il a donc choisi de romancer cette expérience. Il explique que c'est un roman, différent du témoignage "Dans les pas du fils". Mais ce que je trouve gênant, c'est la simultanéité des sorties, je conçois qu'on utilise un fait divers, mais si les protagonistes ont eux aussi choisi d'écrire sur cela, c'est comme leur voler leur sujet non ? A moins de les mettre en avant eux aussi, de partager les plateaux télé et la notoriété, là, pourquoi pas, cela aurait pu être l'occasion de discuter dans les médias sur l'interaction entre fiction et réalité. Je reste gênée par l'attitude de Mauvignier, par son manque de délicatesse...

keisha 02/11/2016 09:06

Ton billet risque de me faire basculer vers... l'autre livre! Qui appartient à mon genre préféré, plus qu'au roman.

Hélène 02/11/2016 10:39

Exactement je pense le lire aussi !

Aifelle 02/11/2016 08:55

Tu es la première à pointer le problème d'un "emprunt" un peu trop voyant. C'est décevant. Du coup, je vais aller voir le récit d'origine.

Hélène 02/11/2016 10:39

C'est préférable

manou 02/11/2016 08:38

Je l'avais rayé de ma liste au vue de la polémique. Et je compte lire "Dans les pas du fils" que j'ai noté pour l'emprunter en médiathèque. Merci de nous donner ton ressenti. Tout cela n'est pas très clean et c'est bien dommage

Hélène 02/11/2016 10:38

Oui c'es dommage...