Charlotte de David FOENKINOS

Publié le par Hélène

"La véritable mesure de la vie est le souvenir."

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, jeune peintre marquée par la fatalité et morte à Auschwitz à 26 ans. Jeune femme talentueuse, elle est une des rares femmes juives à rentrer à l'Académie des Beaux-Arts de Berlin. Mais elle est rapidement exclue par les nazis, exclue du monde de l'art, exclue de sa ville, exclue de sa vie. "Il faut être optimiste, se dire que la haine est périssable." se répète-t-elle en vain. Sa famille est marquée par la fatalité de la mort, et Charlotte se sent coupable de survivre. Elle veut se souvenir, par l'art, expier les fautes passées et peindre, encore et toujours, pour ne pas devenir folle.

L'auteur se met en scène lui-même dans ce roman, fasciné par Charlotte. Il dit ressentir une attirance diffuse pour l'Allemagne, que cristallise sa rencontre avec l'oeuvre de Charlotte Vie ? ou Théâtre ?

"Les écrivains allemands.

La musique et la fantaisie.

Le désespoir et la folie.

Tout était là.
Dans un éclat de couleurs vives."
p. 37

 

 

Ce que j'ai moins aimé :

Le style est déroutant : l'auteur se veut poète quand il se contente de faire des phrases courtes. Ce n'est pas parce qu'on écrit des phrases courtes et qu'on passe à la ligne rapidement que l'on écrit un poème en prose... 

L'ensemble sonne creux, sans grand intérêt.

Bilan : Décevant !

 

Présentation de l'éditeur : Folio ; Nouvelle édition enrichie des oeuvres de Charlotte Salomon 

Du même auteur  La délicatesse   Le potentiel érotique de ma femme   ; La Tête de l'emploi   

D'autres avis : Bibliobs ; Jérôme ; Noukette ; Séverine ; Laure ; Caroline ; Sandrine 

ou encore : 

Charlotte, David Foenkinos, Folio, mai 2016, 7.10 euros

Ce roman a obtenu le Prix Goncourt des lycéens 2014 et le Prix Renaudot 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sabine 04/01/2017 22:28

J'en garde un bon souvenir, moi.

zazy 01/01/2017 19:36

Il y a une certaine originalité dans ce ivre. Ce que je n'aime pas, c'est l'abus. Il doit en être à la 6ème édition sous différentes formes de ce livre, de l'exploitation commerciale. Pour le reste, c'est un auteur un peu creux pour moi.

Sandrion 30/12/2016 13:32

Contente de lire ton billet car j'ai été très déçue moi aussi !

Yv 21/12/2016 19:03

ce que j'ai lu de lui est décevant

Hélène 28/12/2016 10:06

Souvent oui je suis d'accord !

Valérie 19/12/2016 18:16

Je ne l'ai jamais senti pour moi ce livre, tu confirmes que j'ai eu raison de passer.

Hélène 21/12/2016 08:10

oh oui !

athalie 19/12/2016 11:13

Les livres de cet auteur que j'ai tentés me sont tous tombés des mains ... Et celui là m'a fait fuir ! Pourtant les lycéens ont généralement un jugement très sûr .... Mais peut-être avaient-ils peu de choix cette année là ?

Hélène 21/12/2016 08:10

Je ne sais pas, où ils ont été conquis par la personnalité de l'auteur, très attachant et drôle..

Kathel 19/12/2016 08:33

Tu as eu raison de le lire, les avis sont tellement partagés qu'on ne doit pouvoir se rendre compte que par soi-même si on adhère au style ou pas... Je n'ai toujours pas tenté l'aventure, et en ce moment où tout me tombe des mains, ce ne serait pas une bonne idée !

Hélène 21/12/2016 08:09

Tu es gentille de l'épargner ;-)

Estellecalim 18/12/2016 09:05

C'est marrant mais avec ce livre, les avis sont souvent tranchés. Soit on aime vraiment beaucoup, soit on n'aime pas du tout ce style. Je me rappelle avoir beaucoup aimé, malgré une petite lassitude au milieu.

Hélène 21/12/2016 08:08

exactement !

gambadou 17/12/2016 17:23

Moi qui ai du mal avec cet auteur, j'ai bien aimé celui-ci !

Hélène 21/12/2016 08:08

comme quoi !

Alex-Mot-à-Mots 17/12/2016 16:13

J'ai été également grandement déçue. Mais j'ai découvert cette artiste.

Hélène 21/12/2016 08:08

Oui c'est l'avantage

Electra 17/12/2016 13:59

Ce livre a eu un tel succès à sa sortie puis je me souviens avoir lu sur les blogs beaucoup d'avis partagé, à cause du style - toi qui aime la poésie, je vois que tu n'as pas succombé ! un petit coeur - bon je ne l'ai toujours pas lu et ton billet ne me pousse pas à le faire !

Hélène 21/12/2016 08:07

Oh non cela n'a rien de poétique !

Asphodèle 17/12/2016 12:20

Je n'aime pas Foenkinos (l'auteur car l'homme m'est sympathique), ses livres me tombent des mains. Cependant j'avais noté celui-ci pour découvrir la vie de Charlotte Salomon mais ce que tu en dis ne va pas me faire presser le pas. Un jour peut-être.... :)

Hélène 21/12/2016 08:07

Mieux vaut en lire un autre sur la peintre...

luocine 17/12/2016 10:26

Je fais partie des lectrices qui ont aimé ce livre. D'abord parce que je ne connaissais pas cette extraordinaire artiste et que je remercie cet auteur de l'avoir fait revivre. Ensuite parce que le style qu'il a choisi me convient car il correspond à l'angoisse que j'éprouve quand je lis des destins de familles broyés par le nazisme. J'ai le souffle coupé , il m'arrive de ne plus pouvoir turner les pages, et j'ai retrouvé la dans son style si facilement moqué par l'intelligentsia parisienne.

Hélène 21/12/2016 08:07

Il plait ou pas, c'est tout l'un ou tout l'autre..