Après l'incendie de Robert GOOLRICK

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"L'amour n'est pas une histoire de passion pour finir. C'est une question de bonté."

Les parents de Diana Cooke sont propriétaires d'une maison de Saratoga, une des plus belles maison du Sud mais ils sont poursuivis pour des dettes colossales qu'engloutisse cette maison dans la famille depuis des générations. Pour la sauver et sauver sa famille de la ruine la belle Diana Cooke accepte de se sacrifier en se mariant à un homme riche capable d'éponger les dettes et d'entretenir la maison. Elle rencontre alors le fascinant capitaine Copperton.

"Il y avait quelque chose de grisant à se précipiter ainsi vers la fatalité, les yeux grands ouverts, en ayant tout prévu d'avance. Ou presque." p. 204

Cette rencontre va inéluctablement changer le cours de sa vie. Passés les premiers émois sexuels, la belle Diana se trouve désespérément seule face à un être qu'elle ne reconnait plus et qui l'effraie. Son sacrifice prend alors tout son sens...

L'incendie du titre est celui qui ponctuera cette vie de sacrifice, ce poids à porter au-delà des générations, cet attachement aux racines, qui est aussi propre aux gens du Sud :

"Les gens du Sud naissent avec une propension à la nostalgie et une tentation de vivre dans le passé, de s'y réfugier comme on enfilerait un pull tricoté par un être cher, et d'y vivre toujours. Mais il y a aussi chez eux ce désir constant, éternel de le déchirer, de briser les fers de l'histoire pour aller librement, de décrocher les portraits de famille pour en découper les visages. Ils se voient comme des fantômes dans des maisons de poupée en verre, tirant derrière eux le poids de tous ceux qui les ont précédés, dans cette longue chaine qui remonte à l'origine du temps." p. 300

L'intensité des personnages écorchés par la vie donne tout son sens à ce beau roman dans lequel les thèmes chers à Robert Goolrick reviennent comme un leitmotiv.

Cette édition est agrémentée de la nouvelle Trois Lamentations : Dans cette nouvelle inédite le jeune Goolrick nous parle de son enfance à travers le portrait de trois camarades de classe rejetées par les autres : une prolétaire, une obèse et la première fille noire scolarisée parmi les Blancs. Au milieu du tumulte de sa jeunesse, l'auteur mentionne ces actes de générosité gratuits qui sauvent le monde et donnent une raison d'exister :

"On en peut toucher tous les coeurs. On ne peut pas toujours donner à l'autre une raison de tenir bon. Mais parfois, disons une fois dans sa vie, on reçoit une lettre avec une photo des Rocheuses par un matin brumeux, et on sait que l'on va survivre au moins un jour de plus. Et que, ce jour-là, on reprendra tout de zéro.

Parfois au milieu du flot des petites choses, il en arrive de grandes. "

Cette nouvelle rappelle combien les beaux personnages de Goolrick illuminent de leur bonté les affres terribles de la réalité.

 

Présentation de l'éditeur : Editions Anne Carrière

Du même auteur : Féroces ♥ ♥ ♥ ; Arrive un vagabond ♥ ♥ ♥ ; Une femme simple et honnête ♥ ♥ ♥ 

 

Après l'incendie, suivi de la nouvelle Trois Lamentations, Robert Goolrick, roman traduit de l'anglais (USA) par Marie de Prémonville, Editions Anne Carrière, janvier 2017, 300 p. , 21.5 euros

 

Merci à l'éditeur.

Commenter cet article

gambadou 14/05/2017 21:28

Très sombre, non ?

Hélène 15/05/2017 08:33

Pas tant que cela. J'aime beaucoup cet auteur.

Alex-Mot-à-Mots 12/05/2017 13:18

Les citations sont magnifiques. Et ton billet me donne envie de découvrir cet auteur que tu apprécies.

Hélène 15/05/2017 08:38

Oui je te le conseille !

Kathel 12/05/2017 08:29

Je n'avais pas aimé (je dois être la seule !) "Arrive un vagabond", aussi ne suis-je pas sûre de retenter l'expérience...

Hélène 15/05/2017 08:38

Il y a tant à lire, je te comprends, passe ton chemin !

Indira 11/05/2017 15:50

quoi un nouveau Goolrick et je n'en avais pas entendu parler ! va falloir réparer ça très vite

Hélène 15/05/2017 08:38

Oh oui !

jerome 11/05/2017 13:29

Trop longtemps que je n'ai pas lu Goolrick !

Hélène 15/05/2017 08:39

On le retrouve avec plaisir. J'ai encore "la chute des princes" dans ma pal///

Electra 11/05/2017 10:39

pareil il est dans ma Pal ! faut que je le sorte de là ! tu me rassures car je n'avais pas du tout aimé l'un de ses autres romans (trop soap opera)

Hélène 15/05/2017 08:39

J'ai aimé pour ma part, tu me diras...

Noukette 10/05/2017 22:27

Celui là, il faut que je le remonte sur ma pile !

Hélène 15/05/2017 08:39

Oh oui !

Luocine 10/05/2017 19:44

un mise en valeur d'un roman qui semble très attirant.

Hélène 15/05/2017 08:39

je l'ai beaucoup aimé

manou 10/05/2017 19:06

C'est un auteur que j'aime beaucoup et bien sûr ce titre est déjà sur ma liste. Aussi je suis contente de lire ta chronique qui me conforte dans mon choix...Un grand merci

Hélène 15/05/2017 08:39

Tu vas aimer !

Bernieshoot 10/05/2017 18:20

Bonjour, c'est un auteur que je connais très peu, visiblement il donne une belle part à ses personnages, c'est intéressant

Hélène 15/05/2017 08:40

Il vaut le détour !