Le tueur tome 1 de MATZ et Luc JACAMON

Publié le par Hélène

                                    tueur01eo

♥ ♥ ♥

 

Les auteurs :

  Matz, de son vrai nom Alexis Nolent, est né en Normandie mais grandit sous le soleil des Antilles, à la Martinique.

Amateur de bande dessinée depuis tout petit, il craque pour Franquin (Lagaffe, Spirou et Fantasio), Lucky Luke, Blueberry ou Gotlib. Après une licence de droit, il délaisse les amphithéâtres de l'université de Droit et les conférences de Sciences Po pour se lancer dans l'écriture et les petits boulots. Grâce à ses rencontres déterminantes avec Jean-Christophe Chauzy, Étienne Robial et Jean-Pierre Mougin, il commence sa carrière.

Matz revendique des influences multiples et très différentes qu'il tire aussi bien de la littérature (de Kafka et Cervantès à Chandler et James Lee Burke) que du cinéma (John Ford et Sergio Leone) ou même la musique, aussi bien de personnages fictifs que réels.
Il a notamment deux albums puisés aux sources du blues (dont Peines perdues) nommé à Angoulême en 1993 dans les catégories Meilleur Album et Prix du Public. Ce qu'il attend d'une bande dessinée, c'est qu'elle ait une histoire bien ficelée, originale et divertissante, qu'elle propose un certain regard, souligné par des dessins personnels et de bonne qualité. Il estime que si on réunit ces éléments, on peut faire de la bande dessinée un médium à part entière, qui peut apporter à ses lecteurs une expérience comparable à celle qu'offre un bon roman, un bon film ou un bon jeu vidéo.

Son premier scénario, Bayou Joey, réalisé avec Jean-Christophe Chauzy, est publié en 1990 aux éditions Futuropolis.

Avec déjà deux séries très connues à son actif que sont Le Tueur en collaboration avec Jacamon et Du plomb dans la tête en collaboration avec Wilson aux éditions Casterman, il sort aujourd'hui aux éditions Delcourt le premier tome Shandy, "Un Anglais dans l'Empire", en collaboration avec le dessinateur Dominique Bertail.

Toujours en tandem avec Jacamon, il a scénarisé la série Cyclopes, une vision noire et futuriste dans laquelle les médias prennent le contrôle de l'armée.

 Auteur de bande dessinées, dessinateur coloriste Luc Jacamon a fourbi ses premières armes de bédéaste avec un Alfred scolaire en 1986. "L'oeil du tueu"r est son premier album pour lequel il remporte en 2000 le second "Prix Meilleur Premier Album des Lycéens Picards".

Après un premier cycle du Tueur, Matz et Jacamon basculent dans un univers de science-fiction avec les deux premiers tomes de la série Cyclopes.
2007 marque leur retour autour du personnage du Tueur. (Source : Babélio)

 

L’histoire :

 Homme solitaire et froid, méthodique et consciencieux, le tueur ne s'embarrasse ni de scrupules ni de regrets. Tapi dans l'ombre, il guette sa prochaine victime. Plus l'attente dure et plus il s'énerve. Si les cartes sont truquées, il n'en sait rien encore. Gare aux éclaboussures. (Source : Babélio)


Ce que j’ai aimé :

Ce tueur professionnel efficace accomplit ses missions proprement, sans bavures, pour l’argent, son seul havre de paix se trouvant au Vénézuela. Il est doté d'un vrai contour psychologique intéressant : border line, voire suicidaire, son esprit est marqué par la noirceur du monde qui l'entoure... Il survit dans ce monde violent, jusqu’à cette mission dans laquelle il est lancé, planqué dans une pièce à guetter sa prochaine proie, qui tarde, bizarrement à apparaître…

le-tueur-planche1.jpg

 

le_tueur11.jpg

L’atmosphère noire est servie efficacement par les dessins et le suspens agrémenté de flash-backs concernant d'autres missions violentes, est très prenant. Les textes sont travaillés avec talent, de façon à offrir une Bd complète et intelligente. Une réussite pour ce premier tome. 

 

Ce que j’ai moins aimé :

L’addiction ! quand je suis arrivée à la fin du tome, j'étais dans l’urgence : je voulais la suite vite, tout de suite !

Heureusement, ma bibliothèque municipale pourra pallier à mon manque !

 

D’autres avis :

 Sur Babélio 

 

Vous aimerez aussi :

  Des mêmes auteurs : Le tome 2

Autre :  Blacksad de DIAZ CANALES et GUARNIDO

 

Le tueur, tome 1, Matz, Luc Jacamon, Casterman, novembre 1998, 10.95 euros

 

BD Mango bleu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blogaelle 10/04/2013 19:30


Merci de prevenir pour l'addiction, je n'ai que le tome 1 dans ma PAL, je vais essayer de prendre au moins le tome 2 avant de commencer cette serie !

Hélène 11/04/2013 09:13



Oui il vaut mieux, sinon la frustration te guette !



Noukette 10/04/2013 18:22


J'ai adoré cette série !!! Et je confirme, c'est addictif !!

Hélène 11/04/2013 09:14



terrible !



jerome 10/04/2013 12:58


Un bon petit polar en BD, quoi. Tu comprends que je ne le note pas tout de suite...

Hélène 11/04/2013 09:14



pfffff/....



cristie 10/04/2013 11:31


J'ai commencé depuis peu à lire ce style de bd. Je n'ai pas écrit de post mais autant j'ai detesté l'une autant l'autre m'a totalement conquise : Pendant que tu dors mon amour ! Je vais donc
noter celle-ci !

Hélène 11/04/2013 09:14



Je note !



Mango 10/04/2013 10:50


C'est aussi l'impression que j'ai eu en lisant cet album,  lu à toute vitesse et puis cet arrêt brutal quand je ne m'y attendais pas m'a provoqué une grande déception! Nul doute que je me
jetterai sur la suite quand elle paraîtra! 

Hélène 11/04/2013 09:14



Oui quelle déception !



Yv 10/04/2013 09:35


Pareil pour moi, je fus emballé et addiction aidant, je suis retourné le jour même chercher les tomes que je n'avais pas empruntés à la bibliothèque et ouf, ils étaient libres !

Hélène 10/04/2013 10:00



Oui c'est terrible les Bd policières, on devient vite addict !