Rouge abattoir de Gilda PIERSANTI

Publié le par Hélène

rouge-abattoir.jpg

  ♥♥♥

 Au coeur de Rome, Mariella mène l'enquête... 

 

 L’auteur :

 

Gilda Piersanti est une romancière italienne qui vit en France depuis 20 ans. Elle se consacre exclusivement à l'écriture depuis 1995.

 

L’histoire :

 

Au cœur de la Ville éternelle ensevelie sous la neige, dans le très populaire et très branché quartier romain de Testaccio, une troisième jeune fille vient d’être assassinée, au beau milieu des fêtes de fin d’année. Le commissaire D’Innocenzo ne croit pas à l’hypothèse du tueur en série que les journaux se plaisent à rabâcher, mais ne sait plus comment maîtriser la peur qui gagne les habitants du quartier et cette population jeune et nombreuse qui fréquente, le soir, ses restaurants et ses discothèques, son théâtre et son cinéma. Une jeune femme inspecteur, téméraire et secrète dans sa réputation, rejoint l’équipe du commissaire sans son consentement. Au fil des heures et du raisonnement, une entente mutuelle finit par s’établir qui viendra à bout d’une histoire personnelle ensevelie, comme la ville sous la neige, sous les années de plomb de la vie politique italienne.

 

Ce que j’ai aimé :

 -          Le décor : Rome en hiver resplendit de magie sous la plume de Gilda Piersanti.

 

rome-sous-neige.jpg

 

-          Les personnages : Je déplorais récemment le manque d’inspectrice dans la littérature policière, or ici ce sera la surprenante Mariella qui tiendra les rennes de l’enquête, aux côtés d’Innocenzo tout de même (car que ferait-on sans les hommes, n’est-ce pas…)

 

-          Les intrigues secondaires aiguillonnent l’intérêt du lecteur : qu’est-il arrivé au fils du commissaire ? Où vont l’amener les habitudes pour le moins surprenantes de Mariella ? Autant de questions qui donnent envie de lire sans tarder les autres opus de la série « saisons meurtrières »…

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

L’intrigue est somme toute assez banale et sa résolution sort un peu trop facilement du chapeau de l’auteur…

 

Premières phrases :

 

« Un morceau de la troisième victime fut retrouvé le lendemain de Noël devant le kiosque à journaux. Assunta faillit se tordre la cheville pour éviter la main qu’un soupçon de neige décorait comme une branche de sapin. Elle pensa : « Il a neigé toute la nuit… » Puis elle vit la main et poussa un hurlement aigu, amplifié par la lenteur de son raisonnement et le silence du matin. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Les saisons meurtrières qui comprend : Rouge abattoir, Vert palatino, Bleu catacombes, Jaune Caravage, Vengeances romaines, Roma Enigma

Autre : les romans de Donna LEON

 

D’autres avis :

 

Babélio

 

Rouge abattoir, un hiver meurtrier, Gilda Piersanti, Le passage, 2003, 18 euros

POCHE : Rouge abattoir, un hiver meurtrier, Gilda Piersanti, Points, 2008, 277 p., 6.60 euros

 

challenge voisins voisines

Publié dans Roman policier Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

comparaison mutuelle 20/05/2013 08:46


Rome sous la neige cest assez amusant comme idée car lorsque jai visité la ville il y faisait 50 degrés. Rien que pour cette idée de décor hors norme ca donne envie de lire le livre


Sandrine

Hélène 20/05/2013 12:19



Oui je te le conseille !



Kathel 07/01/2012 15:34


J'ai vu hier soir l'adaptation qui en a été faite pour la télé... plutôt réussie, avec de bons acteurs. Quelques coïncidences et une résolution de l'enquête un peu facile, c'est vrai, mais cela
sort de l'ordinaire tout de même. Je verrai voontiers la suite.

Hélène 08/01/2012 11:34



Je n'ai pas vu cette adaptation, je vais essayer de la voir en podcast.



Alex-Mot-à-Mots 31/08/2011 14:11



Dommage pour l'enquête, mais je me laisserai bien tenter par Rome sous la neige...



Hélène 31/08/2011 17:55



Tu peux te laisser tenter, c'est une lecture très agréable.



Dominique 29/08/2011 18:09



Même si ce n'est pas un chef d'oeuvre c'est bien d'avoir des titres faciles et sympa à lire, j'irai voir en bilbliothèque si elle est présente



Hélène 31/08/2011 17:57



Je te la conseille, tu me diras ce que tu en penses..



kathel 29/08/2011 12:04



J'ai lu Jaune caravage (heureusement tu cites les titres, je ne me souvenais plus que de la couleur !) et bon, ça se lit bien, et puis c'est une ville que j'adore, mais ça ne laisse pas un
souvenir impérissable.



Hélène 29/08/2011 12:42



Je l'ai trouvé assez original, j'ai bien aimé cette atmosphère différente de tous les romans américains qui fleurissent en librairie...