Trop n’est pas assez de Ulli LUST

Publié le par Hélène

trop-n-est-pas-assez.jpg

♥ ♥

  Prix Révélation du festival d’Angoulême 2011

  

L’auteur :

 

Ulli Lust est une auteure de bande dessinée autrichienne. Trop n’est pas assez est un album autobiographique.

 

L’histoire :

 

Au cours de l’été 1984, deux jeunes punks autrichiennes, Ulli et Edi, décident sur un coup de tête de partir pour l’Italie, sans papiers d’identité, avec pour seul bagage leur sac de couchage et les vêtements qu’elles ont sur le dos. Leur périple durera deux mois, et les mènera de Vienne à Naples, en passant par Vérone et Rome, pour terminer en Sicile.

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Qui n’a pas rêvé de tout plaquer l’espace de quelques mois pour partir à l’aventure et découvrir la VRAIE vie comme Ulli…

 

« - Je suis ravie d’être enfin dehors ! Dans la vraie vie !

Longtemps j’ai eu l’impression que je ne la connaissais que par les livres ! Enfin je la vis ! Je fais ce que je veux, et personne ne me donne d’ordres. Voilà !

-          Et tu veux quoi ? Picoler, fumer et glander ?

-          Ces dernières semaines, dans la rue, j’ai plus appris que dans tous les ce que j’ai pu lire ces dernières années. Je veux voyager ! je veux tout essayer ! Si je devais rester immobile, j’exploserais d’impatience ! » (p. 214)

 

Ulli Lust nous offre son expérience brute, sans fioritures, elle ne nous épargne ni le froid, ni la faim, ni les hommes toujours plus insistants, ni la drogue, ni le sexe, ni le sordide. Si bien que finalement, on est bien heureux de ne pas avoir tenté cette expérience… Derrière les scènes de sexe et de drogue se cache une grande solitude parfaitement rendue par l’auteur. Les personnages sont  à la recherche d’une liberté qu’ils paient très chère et qui souvent se trouve mâtinée de tristesse et d’ennui. Si cette expérience aura permis à Ulli de mûrir, elle laissera aussi des traces violentes et irréversibles en elle.

 

Trop-extrait-1.jpg

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Ce sont de remarques sur l’objet en lui-même : les dessins en noir et blanc et la police minuscules fatiguent les yeux. L'album dégage une odeur très forte dûe sans doute à l'encre.

 

 

D’autres avis :

 

Blogs : Choco

Presse : Télérama

 

Trop n’est pas assez, Ulli LUST, Traduit de l’allemand par Jörg Stickan, Editions Ca et Là, novembre 2010, 463 p., 26 euros

Commenter cet article

Choco 21/06/2011 14:16



Pas mal cet album mais trop long en effet !



Hélène 22/06/2011 08:52



Oui, trop dense...



Manu 02/06/2011 12:43



Cet album me tente mais vous êtes nombreux à pointer les dessins.



Hélène 02/06/2011 13:08



Je ne pense pas qu'il soit indispensable !



zarline 26/05/2011 11:19



Difficile de dire si tu as vraiment aimé... J'ai en fait eu la "mauvaise" idée de lire les premières pages en ligne et depuis, je suis vraiment curieuse de connaitre la suite. Je bloque à chaque
fois sur le prix en librairie (plus de 30euros en Suisse, je trouve ça un peu exagéré) mais j'espère encore le trouver en bibliothèque. On croise les doigts ;-)



Hélène 27/05/2011 08:42



Mon avis est assez mitigé, j'ai surtout trouvé qu'elle était très longue, et baignant dans une atmosphère étrange, limite glauque...