Persépolis de Marjane SATRAPI

Publié le par Hélène

persepolis

♥ ♥ ♥ ♥

Une bande dessinée  devenue indispensable...

 

L’auteur :

Marjane Satrapi est une auteur de bandes dessinées française d'origine iranienne. Elle publie les quatre tomes de Persépolis entre 2000 et 2003 et obtient un beau succés et qu'elle adaptera au cinéma en 2007 avec l'aide de Vincent PARONNAUD.

 

L’histoire :

 

Persepolis est une jeune enfant que nous rencontrons pour la première fois en 1978, à Téhéran, où elle vit. Nous allons la regarder grandir, portée par les évènements politiques (la chute du Chah, la République islamique, la guerre contre l'Irak...). En grandissant, sa verve va poser quelques problèmes dans ce régime dictatorial, aussi, ses parents vont-ils l'envoyer pour quelque temps en Autriche.

 

Ce que j’ai aimé :

-       Marjane Satrapi se sert des dessins de bandes dessinées en noir et blanc pour peindre l'horreur d'un régime dictatorial. Heureusement, la verve et l'humour du texte permettent d'alléger cette œuvre grave si réelle. Souvent, le spectateur rit aux réflexions de l'enfant ou de la jeune femme. Il fallait cela pour supporter la réalité décrite et pour écouter cette histoire jusqu'au bout. Tout est dit subtilement et sans pathos inutile. C'est une bande dessinée marquante, inoubliable.

-       La jeune Persepolis est très attachante : enfant qui n'a pas sa langue dans sa poche, elle est douée d'une intelligence qui lui fait comprendre intensément ce qui se passe autour d'elle. C'est un personnage grave et drôle à la fois et qui connaîtra des années noires lors de son éloignement en Autriche.

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-       Rien

 

Vous aimerez aussi :

 

Le photographe de Emmanuel GUIBERT

 

 

Persépolis, Marjane SATRAPI, L’Association, 14 euros

 

D'autres avis chez Papillon, Théoma, Sylde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E

J'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette série. J'ai trouvé l'adapatation cinématographique fidèle à l'esprit du bouquin. Qu'en penses-tu ? Au plaisir de te relire...
Répondre
H


Je suis toujours moins réceptive aux adaptations ciné qu'à mes lectures je l'avoue. Cette adaptation était fidèle mais je l'ai moins appréciée que la BD...



A


Joli blog ! Et joli billet sur Persepolis, que j'ai lu aussi pour le challenge Littérature au féminin. Comme je l'ai écrit, j'ai été plus accrochée par le film.



Répondre
H


Merci. Pour Persépolis, pour moi c'est l'inverse, j'ai préféré la bd au film.



E


C'est vraiment une auteur que j'ai envie de lire depuis longtemps, le thème abordé ne peut que m'intéresser! 



Répondre
H


Tu sais ce qu'il te reste à faire.



Y


Pas lu, mais vu en film : très bon



Répondre
H


En bd aussi, à découvrir.



L


Je ne lis qu'en diagonale ton billet car je suis justement en train de lire cette BD ! J'ai acheté la version intégrale et, pour le moment, j'aime beaucoup... ;-)



Répondre
H


N'est-ce pas ? Tu me donneras ton lien quand tu publieras ton billet.



A


Au premier abord, le dessin est très noir, mais finalement, on s'y fait.



Répondre
H


La légèreté du ton compense cet aspect. Et au moins la violence est moins brutale, ce qu'une âme sensibe comme moi a bien apprécié.



C


ça fait un petit moment que je me dis que je dois le lire !



Répondre
H


Effectivement, il faut t'y mettre...



D


j'ai beaucoup aimé la BD que mes filles m'avaient fait découvrir à l'époque, j'ai bien aimé le film et depuis les évenements en Iran lui donne une place majeure



Répondre
H


Je pense vraiment que c'est une Bd incontournable...



M


grande honte, je ne l'ai encore jamais lu !



Répondre
H


Il est dans toutes les bibliothèques qui se respectent



K


Une BD indispensable , oui (tu as lu Broderies, au fait?) ensuite j'ai vu le film, mais je crois préférer la BD (oui, oui, la relire!)



Répondre
H


Comme toi j'ai préféré la Bd au film. Et j'avais adoré "Broderies" (oui, le relire aussi...)



D


C'est un tel régal !! Ton billet me donne envie de relire cette BD !!


Je m'étais plongée récemment dans la "Perse d'hier", celle du Shah, avec le livre de Shusha Guppy qui raconte son enfance à Téhéran, et c'était très savoureux aussi, moins drôle et plus
doux-amer.


je vais regarder le livre dont tu parles, "Le Photographe" car vraiment, j'aime beaucoup la Perse et sa culture.



Répondre
H


J'irai jeter un oeil sur "Perse d'hier"...