Toxic blues de Ken BRUEN

Publié le par Hélène

                                       TOXIC-BLUES.jpg

♥ ♥ ♥

Une enquête de Jack Taylor, le plus déjanté des irlandais...

 

 L’auteur :

 Ken Bruen est né en 1951 à Galway. Après une carrière qui le mène en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud, il crée les inspecteurs Roberts & Brant, puis le privé Jack Taylor dont Toxic Blues est la deuxième enquête. Son style incisif et la férocité désarmante de ses personnages l'ont d'emblée placé parmi les meilleurs d'une génération en passe de renouveler le roman noir anglo-saxon.

 

L’histoire :

 

 Jack Taylor, l'ancien flic de Galway reconverti en privé dans un pays qui ne supporte pas cette profession, revient dans sa ville natale. A peine a-t-il le temps de retrouver ses marques, les dealers divers et les pubs gorgés de soiffards qu'il croise un chef tinker. Ces gens du voyage, sans être tsiganes, passent leur vie sur les routes d'Irlande. Tout le monde s'en méfie. Peu de gens les aident. Des jeunes hommes du clan, depuis quelques semaines, sont pourtant mutilés et tués sans que la police ne bouge. Quatre au total. Taylor, marginal à sa façon, le nez dans la poudre et la Guinness, accepte le marché. Nourri et logé en échange de son travail, il va, très loin des bars branchés du centre-ville, partir bille en tête affronter le chaos.

 

Ce que j’ai aimé :

 

 Il s’agit ici du deuxième opus des aventures de Jack Taylor, après « Delirium tremens ». mais qui est Jack Taylor me demanderez-vous ? Un privé alcoolique, drogué, célibataire et ne refusant pas quelques femmes de passage dans son lit et dans sa vie, sentimental à ses heures, amoureux des bons livres (Pelecanos, Harry Crews, les références sont nombreuses au fil des pages) , de la bonne musique, fréquentant plus que de coutume les pubs enfumés aux côtés de ses amis, bref un irlandais atypique, sympathique malgré ses nombreux défauts. Un être imparfait, pas franchement malheureux, mais pas pleinement heureux non plus, trop conscient du monde dans lequel il évolue.

 Il revient ici dans la ville de son enfance, Galway, après un séjour londonien. Il se voit alors confier deux missions : trouver qui élimine les tinkers de la région, gens du voyage, et qui tue les cygnes du lac avoisinant. Deux missions qu’il va mener avec autant d’assiduité l’une que l’autre. Il va fréquenter alors des mondes interlopes pour faire la lumière sur cet univers bouleversé.

 Ce personnage atypique tient les rênes du roman, concentrant tout son intérêt, l’enquête demeurant en arrière-plan. Ses dialogues sont vifs et intelligents et les citations nombreuses qui émaillent le récit lui apporte profondeur et émulation intellectuelle...

 

Ce que j’ai moins aimé :

 Il est à noter que l’intrigue policière passe franchement au second plan, le premier plan étant largement consacré à Jack et à ses boires et déboires…


Premières phrases :

 « Dans le car qui me ramenait à Galway, The Boys Are Back In Town me trottait dans la tête, comme un scie. Un tube de Thin Lizzy, avec Gary Moore dans un de se solos d’enfer. J’avais assisté au dernier concert qu’ils avaient donné à Dublin. »

 

Vous aimerez aussi :

 Du même auteur : Delirium tremens

Autre :  Triste flic de Hugo HAMILTON

 

D’autres avis :

 Yves http://lyvres.over-blog.com/article-35411794.html

Kathel http://lettres-expres.over-blog.com/article-20735093.html

 

Toxic blues, Une enquête de Jack Taylor, Ken Bruen, traduit de l’anglais (Irlande) par Catherine Cheval et Marie Ploux, Folio policier, 

 

Publié dans Roman policier Europe

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/08/2013 17:56


Le personnage de Jack m'avait exaspéré, et le fait que l'intrigue passe au second plan plutôt déçu.

Hélène 26/08/2013 09:58



J'imagine qu'il peut-être lassant...



Yv 23/08/2013 09:15


J'ai beaucoup aimé comme sa première enquête, mais comme toi, j'ai trouvé que les intrigues étaient reléguées au second plan. Jack ne les résoud que par hasard en quelque sorte. Néanmoins, je
continue à lire ses aventures et je crois même, si je suis bien informé, que la prochaine est prévue en octobre...

Hélène 25/08/2013 10:32



Sans blague ? Octobre ! génial !



Jeanmi 23/08/2013 08:15


Catulu écrit :"Un auteur avec des hauts et des bas", j'ajouterais "heureusement", les auteurs, des plus prestigieux aux plus humbles, ne sont pas que des machines à pisser de la copie, il faut
que ça vienne et il y a des jours avec maiss plus de jours sans. Cependnt, il arrive que l'on soit plus fier d'un enfant que d'un autre et c'est mon cas...

jerome 22/08/2013 20:53


L’enquête en arrière-plan c'est plutôt une qualité pour moi^^ Je crois qu'il me plairait cet
irlandais un peu bourru. Si en plus il lit Pelecanos et Harry Crew, c'est forcément quelqu'un de bien.

Hélène 23/08/2013 08:20



Je pense qu'il te plairait effectivement. 



kathel 22/08/2013 14:03


Merci pour le lien... J'aime bien Jack Taylor, à petites doses, comme les bons whiskies ! 

Hélène 22/08/2013 19:57



Oui c'est un peu ça...



Aifelle 22/08/2013 13:04


Un auteur dont je n'ai toujours pas fait la connaissance, ce sera peut-être pour 2014

Hélène 22/08/2013 13:08



Il faut inscrire cela à laliste de tes résolutions ;)



cathulu 22/08/2013 08:03


Comme je suis feignante aujourd'hui, je te mets le lien vers les deux pages de mon blog qui lui sont consacrées!:)


http://www.cathulu.com/search/ken%20bruen

Hélène 22/08/2013 08:38



merci, effectivement, tu en as lu beaucoup ;)



cathulu 22/08/2013 07:42


Un auteur hautement addictif mais avec des hhauts et des bas dans la quamlité des livres!:)

Hélène 22/08/2013 07:59



Lesquels sont les meilleurs selon toi ?



clara 22/08/2013 07:40


Déjanté ? je note !! 

Hélène 22/08/2013 08:00



oh oui note tu vas adorer !