Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les grands espaces de Catherine MEURISSE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

L'auteure raconte ici son enfance passée à la campagne dans le Poitou, aux côtés de ses parents qui rénovaient une ruine tout en construisant autour un espace dédié à la nature, un endroit pur et serein dans lequel leurs deux fillettes ont pu s'épanouir. Elles musardent dans les alentours, s'adaptant à leur environnement et créant des bulles de bonheur hors du temps, bulles qui auront leur importance à l'heure de l'horreur, quand les attentats de Charlie Hebdo surgiront dans la vie de l'auteure des années plus tard.

La littérature est aussi au cœur de cet univers enchanté, notamment Proust :

"Le seul véritable voyage, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir l'univers avec les yeux d'un autre, de cent autres..." Marcel Proust

 Un charme indéniable s'échappe de ces souvenirs heureux aux accents écologiques.

Mes réticences :

J'ai été un peu moins sensible aux dessins qu'à l'histoire.

 

Présentation de l'éditeur : Dargaud

Découvrez d'autres Bd chez Stephie

Partager cet article
Repost0

Le meurtre de Roger Acroyd d'Agatha CHRISTIE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, Roger Ackroyd confie à son ami le Dr Sheppard que la veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Il lui livre même les raisons pour laquelle on la faisait chanter, et révèle l'existence d'une lettre qui donne le nom du ou de la coupable. Mais ce même soir, plus tard, Roger Ackroyd est retrouvé mort, poignardé et cetet mystérieuse lettre a disparu. Le Dc Sheppard raconte alors l'enquête menée par Hercule Poirot au sein de la demeure huppée.

Ce roman est connu pour sa pirouette narrative jamais égalée à mon sens, de celle qui vous laisse pantoise (à mettre dans cette catégorie peut-être aussi Shutter Island). On pourrait donc penser que l'avoir lu une fois gâche le plaisir, mais il s'agissait pour moi d'une relecture -ayant lu les oeuvres intégrales d'Agatha Christie quand j'étais ado- et pourtant, j'ai admiré la maitrise, la précision de chaque scène qui s'agence parfaitement à l'ensemble. La minutie avec laquelle Hercule Poirot, double de l'auteur, construit son enquête force l'admiration. Ce fut un plaisir de le relire !

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

Du même auteur : Meurtre en Mésopotamie ♥ ♥ ♥ (Policier) ;  L'homme au complet marron ♥ ♥ ♥ (Policier) ; Dix petits nègres ♥ ♥ ♥ ♥ (Policier) ; Le train de 16h50 ♥ ♥ ♥ ♥ (Policier)

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche 

 

Publié dans Roman policier Europe

Partager cet article
Repost0

Barry Lindon de William THACKERAY

Publié le par Hélène

L'histoire s'inspire d'un personnage ayant réellement existé : l'aventurier irlandais Andrew Robinson Stoney. Au coeur du XVIIIème siècle, nous suivons les aventures de ce héros picaresque sans scrupules, prêt à tout pour bafouer ses pairs. Sa trajectoire commence en Irlande qu'il est contraint de fuir après un duel, persuadé que son adversaire est mort. Il s'engage alors dans l'armée anglaise et participe à la guerre de Sept ans avant d'être capturé par les troupes prussiennes qui lui confient une mission délicate...

Ce que j'ai moins aimé :

- Il est difficile de s'identifier ou d'aimer le personnage principal, opportuniste sans aucune morale.

Bilan :

J'ai fini par m'ennuyer ! Il parait que l'adaptation de Kubrick est bien meilleure, tournez vous plutôt de ce côté !

L'occasion de vous dire que cette année sera celle des 10 ans du mois anglais organisé par Titine, Lou  et Cryssilda et qu'elles ont donc décidé de transformer ce mois anglais en année anglaise.

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article
Repost0

Encabanée de Gabrielle FILTEAU-CHIBA

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Ma cabane, quelques planches dans le bois. Un petit prisme rectangulaire. Une boîte de Pandore. Je n'ai jamais vu les choses aussi clairement. "

Anouk décide de se retirer de la société de consommation et de la société des hommes pour quelques temps. Elle choisit une cabane au Kamouraska, inspirée par Anne Hébert et son roman, et passe l'hiver là-bas, racontant ses journées dans son carnet de bord. Elle apprend peu à peu à se retrouver seule face à elle-même, et seule face à la nature. Elle écoute les coyotes qui rôdent, essaie de s'adapter à la neige qui tombe abruptement durant ce rude hiver, surveille son poêle, établit des listes :

"Liste n° 120
Choses que j'aimerais conserver en pots:
- Le chant des baleines à bosses
- L'odeur de la croustade aux pommes
- Des lucioles immortelles pour nos noces
- L'odeur de nos draps après cette nuit
- Une mèche de tes cheveux
- La couleur de ce matin "

Elle finira même par rompre sa solitude en accueillant dans sa cabane une âme perdue...

«  Les plus belles saisons de ma vie ont commencé ici, à créer en ce lieu un îlot propre à mes valeurs. Simplicité, autonomie, respect de la nature. le temps de méditer sur ce qui compte vraiment. le temps que la symphonie des prédateurs, la nuit, laisse place à l'émerveillement ».

L'auteure a elle-même vécu dans une cabane pendant trois ans, et elle s'est inspirée de cette expérience pour écrire. Elle raconte :

"Tout ce que je voulais c’était être maître de ma vie, être dans la nature, marcher pendant des heures, rencontrer des animaux et dessiner des flocons de neige. Ce désir de m’arracher au moule avait quelque chose d’enfantin, mais en fait, cela m’a permis de plonger dans ma propre vie d’adulte et de définir mon propre avenir, et cela passait par la nature et les arts." (entretien avec France Culture)

Militante pour la cause environnementale, elle entremêle savamment réflexions philosophiques sur la sagesse d'une vie loin d'une société souvent aliénante, et considérations écologistes pour sauver cette nature tellement régénératrice.

Une belle découverte !

 

Présentation de l'éditeur : Le mot et le reste

Sur le même thème : Sylvain Tesson Dans les forêts de Sibérie ; Indian creek : un hiver au coeur des Rocheuses de Pete FROMM ; Solitudes australes de David Lefevre ; Une année à la campagne de Sue HUBBELL  ; Walden ou la vie dans les bois de Thoreau ; Thoreau : La vie sublime

Retrouvez ce livre dans votre librairie la plus proche

Lu grâce à l'opération Masse critique de Babélio

tous les livres sur Babelio.com
Partager cet article
Repost0

Un été à Key West de Alison LURIE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Jenny Walker et son mari écrivain Wilkie décident de s'installer au soleil pour un temps. Jenny a vingt ans de moins que son mari et l'assiste dans son écriture et dans l'édition de ses livres. Wilkie semble traverser une phase difficile, aussi jenny pense-t-elle que ce changement d'air lui sera bénéfique. Ils choisissent Key West en Floride, mais Wilkie continue d'être morose tandis que Jenny s'épanouit en rencontrant les habitants des villas avoisinantes. Elle se rapproche notamment de Lee, lesbienne qui tient l'hôtel voisin uniquement réservé aux femmes.

La galerie de portraits peuplant cette ville est originale : tous semblent ici à la recherche de quelque chose qu'ils n'ont pas trouvé et qui les a mené à choisir finalement cette vie facile au soleil. L'auteur réussit à insuffler de la modernité dans cet univers conservateur aux patriarches ayant des visions très réduites des femmes et de leurs attentes. Chacun tentera de trouver sa place dans un monde miné par la mort qui rôde, insidieuse..

"Pour moi, tout le monde a le droit d'être amoureux. C'est une convention idiote qui fait que ces deux personnes doivent être du même âge, de la même race, de la même religion et de la même classe sociale, mais pas du même sexe. On peut s'estimer heureux d'aimer quelqu'un quand ce quelqu'un vous aime aussi." 

 

Présentation de l'éditeur : Rivages poche

 

J'ai découvert cette auteure par le biais d'une lecture commune organisée par Aifelle. D'autres titres chez elle !

Partager cet article
Repost0

Le secret du mari de Liane MORIARTY

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"La vie nous réserve bien des surprises."

Cécilia a tout de la mère parfaite, épouse accomplie, femme équilibrée. Jusqu'au jour où elle découvre une lettre écrite par son mari et à n'ouvrir qu'après la mort de ce dernier. Après moults hésitations, Cécilia décide d'ouvrir la lettre, mais les révélations qu'elle contient vont irrémédiablement bouleverser sa vie. Rachel, quant à elle, a déjà vu son univers d'écrouler quand elle a perdu sa fille adolescente plusieurs années auparavant. Elle essaie de se reconstruire tant bien que mal, mais apprend soudainement que son petit-fils part vivre loin d'elle, à New York. Enfin, Tess est aussi une femme à la croisée des chemins, elle quitte son mari après avoir appris qu'il est amoureux de sa meilleure amie et revient alors vivre chez sa mère, dans la ville de son adolescence. Ces trois destins de femmes vont se croiser...

Chacune s'interroge sur ces choix qui peuvent bouleverser des vies tant chaque chemin emprunté implique toujours d'autres personnes. Quelle route prendre dans ce cas, faut-il demeurer dans un quotidien relativement sécurisant ou bien accepter de tout remettre en question ? Quel choix est le plus moral ? Chacune apprendra finalement à gagner en souplesse pour mieux s'adapter aux aléas de la vie.

Ce roman très prenant nous emporte sur la voie classique des secrets que le lecteur tente de deviner entre deux phrases, secrets à divulguer ou non. Si le thème est classique, l'intrigue est efficace, les personnages attachants, si bien que le lecteur est rapidement pris dans ces filets mystérieux...

Une très agréable surprise...

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Partager cet article
Repost0

Autopsie pastorale de Frasse Mikardsson

Publié le par Hélène

Une pasteure à la retraite est retrouvée morte dans sa maison, la porte fermée à clef. Pierre Desprez, jeune interne supervisé par le médecin légiste Antal Bo effectue les examens de routine, mais rapidement, tout se complique...

Ce que j'ai moins aimé :

- L'auteur est médecin, et le roman s'en ressent, elle emploie un vocabulaire bien trop technique pour les novices : '"dosage de salicylates" / "Je veux que tu doses la procalcitonine dans le liquide du péricarde" / "L'arsenic peut donner un aspect crasseux des téguments au niveau des parties couvertes." (parfaitement....) La démarche des enquêteurs est tout aussi scientifique, faisant perdre peu à peu l'attrait ludique de l'enquête.

Si au début de la lecture cette particularité peut prêter à rire, elle noie finalement peu à peu l'intrigue.

- Trop de personnages en présence.

Bilan :

Une déception.

 

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche
Partager cet article
Repost0

Ce lien entre nous de David JOY

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"L'esprit est un enfer à lui seul"

Alors qu'il braconne la nuit sur les terres de son voisin absent, Darl Moody tue par accident un homme qui se trouvait aussi sur ces terres. Comme le frère du défunt, Dwayne, est réputé pour sa violence, Darl préfère cacher le corps avec l'aide de son ami Calvin. Mais Dwayne commence à enquêter, avec ses méthodes...

Le narrateur se place aussi bien du point de vue de cet être cruel que la vie n'a pas épargné que du côté de Darl et Calvin. Et finalement, le même objectif les rapproche : protéger leurs proches, même au-delà de la mort. Les liens créés au fil des années sont forts et indéfectibles, qu'ils soient familiaux ou amicaux, et il est essentiel dans ce monde en dissolution de les raffermir, quoiqu'il arrive.

Un beau roman noir au final profondément touchant !

 

Partager cet article
Repost0

Gatsby le magnifique de Francis Scott FITZGERALD

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

"C'est ainsi que nous avançons, barques luttant contre un courant qui nous rejette sans cesse vers le passé."

Nick, le narrateur habite Long Island à New York. Il a pour voisin le mystérieux Gatsby qui offre des fêtes somptueuses à des invités qui semblent finalement très peu le connaitre. Dans ces années folles, la folie des grandeurs court parmi cette société pour qui l'argent coule à flots. Le narrateur apprend à connaitre Gatsby et découvre ses failles, centrées autour de la belle Daisy Buchanan  dont il est follement amoureux alors qu'elle est mariée à un héritier millionnaire, Tom. Gatsby cherche à remonter le cours du temps pour renouer avec celle qu'il a idéalisée.

Derrière le faste et les coupes de champagne se terre une profonde solitude en chacun des personnages, doublée d'une peur prégnante. Peur de vieillir sans rattraper le temps perdu, peur de revivre la guerre, peur de la pauvreté, peur de l'inanité de toutes choses, peur que le bonheur n'éclate comme une bulle de champagne...

Le style de Francis Scott Fitzgerald est époustouflant : quand il décrit un voilage qui s'envole dans le vent, c'est comme si il nous était possible de ressentir le souffle de vent sur notre propre peau :

"Nous avons traversé un hall imposant, avant de pénétrer dans un espace de lumière rose, délicatement suspendu au cœur de la maison entre deux portes-fenêtres qui se faisaient vis-à-vis. Elles étaient entrouvertes et se découpaient en blanc sur le gazon frais, qui semblait sur le point d'envahir la pièce. Le vent jouait d'un mur à l'autre, jouait avec les voilages, repoussait l'un vers l'extérieur, tirait l'autre vers l'intérieur, comme deux drapeaux aux couleurs passées, les envoyait vers le plafond, glacé de sucre blanc, comme un gâteau de mariage - puis il cajolait le tapis lie-de-vin, qui se couvrait d'une ombre de petites rides, comme la brise en fait courir sur la mer. Le seul objet parfaitement immobile était un immense canapé, sur lequel deux jeunes femmes avaient trouvé refuge, comme dans la nacelle d'un ballon captif. Vêtues de blanc, toutes les deux, et leurs robes flottaient et dansaient sur elles, comme si le vent venait de les leur rendre, après les avoir fait voler autour de la maison. Je n'osai pas bouger, assourdi par le claquement de fouet des voilages et le grincement d'un tableau sur le mur. Puis, je crois à une explosion. Tom Buchanan venait de refermer l'une des portes-fenêtres, et le vent tomba, pris au piège, et les voilages, le tapis et les deux femmes aéronautes, se posèrent lentement sur le sol. "

Un pur chef d’œuvre à lire et relire !

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

Sur l'auteur : Derniers feux sur Sunset de Stewart O'NAN

Partager cet article
Repost0

Moi, mon chat et le plaisir des jours de LAOSHU

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Laoshu, ou « Vieil Arbre » en chinois, de son vrai nom Liu Shuyong, représente la Chine d’aujourd’hui, à la fois dans la tradition et dans le XXIe siècle. Il est professeur à l’Institut des médias et de la culture de Pékin et critique d’art réputé, et poste sur son blog, chaque jour depuis 2011, une peinture accompagnée d’un poème.

Son personnage traverse les saisons en voyageur solitaire qui se plait à flâner en laissant le temps l'envahir. Il s'endort, des fleurs de pruniers dans les bras, disparait parmi les roseaux en fleurs, s'allonge sous un arbre en automne pour gouter à l'oisiveté, réceptif à ce que la nature a à lui offrir. Il s''émerveille d'un détail parce que, simplement, il prend le temps de s'arrêter pour contempler le monde.

Cet album est indispensable pour se recentrer en ces temps tourmentés, et parfait pour commencer cette nouvelle année chinoise sous de bons auspices...

 

Retrouvez des extraits ici  : Editions Picquier

Présentation de l'éditeur : Editions Picquier

Du même auteur :  Un monde simple et tranquille

Retrouvez cet album dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Asie

Partager cet article
Repost0